Joséphine Baker
Dispositif du pôle Outre-mer de France Télévisions

Panthéonisation de Joséphine Baker

Le 30 novembre prochain, Joséphine Baker sera panthéonisée. La France distingue une personnalité exceptionnelle, née américaine, ayant choisi, au nom du combat qu’elle mena toute sa vie pour la liberté et l’émancipation, la France éternelle des Lumières universelles. 
À travers la danse comme le chant, Joséphine Baker, artiste de music-hall de renommée mondiale, a bousculé les conventions et balayé les barrières, ouvrant la voie au progrès et à l’émancipation pour tous. Engagée dans la Résistance, inlassable militante antiraciste, elle fut de tous les combats qui rassemblent les citoyens de bonne volonté, en France et de par le monde. 

Le pôle Outre-mer de France Télévisions propose une programmation spéciale sur ses antennes linéaires et non-linéaires en l'honneur d'une artiste résolument engagée.

Sur les antennes La 1ère

♦ Retransmission en direct de la cérémonie d'entrée au Panthéon de Joséphine Baker

En Outre-mer, l’ensemble du réseau La 1ère et La1ere.fr, l’offre numérique Outre-mer de France Télévisions, diffuseront la cérémonie de panthéonisation de Joséphine Baker.

♦ Joséphine Baker – Première icône noire (documentaire)

Chanteuse, danseuse et comédienne : Joséphine Baker avait tous les talents. Adulée en Europe, elle se heurtera au racisme de l'Amérique ségrégationniste, son pays natal. Serti de superbes archives, le documentaire Joséphine Baker – Première icône noire nous plonge dans le récit du destin hors du commun de la première star noire et de ses combats.

La marche pour les droits civiques, à Washington, demeure « le plus beau jour de [sa] vie ». En ce 28 août 1963, vêtue de l'uniforme de la France libre, Joséphine Baker est la seule femme à s'exprimer, aux côtés de Martin Luther King, devant une foule mêlant Blancs et Noirs. Ce discours est l'aboutissement d'une vie de succès mais aussi de brimades et de luttes. Enfant pauvre du Missouri, Joséphine fuit, à 13 ans, la famille de Blancs qui la traite en esclave pour suivre une troupe de théâtre. Après une incursion dans le music-hall à New York, elle saisit au vol la proposition d'un producteur qui monte un spectacle à Paris. Avec son animation et sa plus grande tolérance, la Ville lumière la conquiert. Ses habitants, et bientôt toute l'Europe, s'entichent de cette tornade scénique, dont l'ébouriffante danse et les multiples talents (chant, danse, comédie) collent à la frénésie des Années folles.

Espionne pour la Résistance
À une époque où l'on exhibe les « indigènes » comme des bêtes de foire, Joséphine devient l'objet d'une sincère adulation mais aussi de fantasmes coloniaux peu reluisants. Ses tournées américaines ravivent en outre les traumatismes de l'enfance : elle se fait refouler des hôtels et la critique la prend de haut. Quant à la communauté noire, elle l'accuse de n'avoir rien fait pour les siens. Désemparée, la star comprend qu'elle trouvera sa voie dans l'engagement politique. La guerre de 1940 lui en donne l'opportunité. Avec courage, Joséphine Baker entre dans la Résistance en qualité d'espionne. Puis, en 1951, à l'occasion d'une tournée en Floride, elle exige l'ouverture des salles de concert au public noir, et dénonce le racisme ambiant au point de s'attirer les représailles du FBI.
Nourri d'extraits parfois poignants de ses Mémoires, d'entretiens et d'un riche fonds d'archives, où la star apparaît débordante d'énergie et toujours souriante – elle aimait donner le change –, puis plus sereine à mesure qu'elle trouve sa voie, ce film brosse l'émouvant portrait de la première icône noire.

Réalisation Ilana Navaro • Production Arte France, Kepler22 Productions, Novak Prod et RTBF • 52 min • 2018

Prix du meilleur documentaire – Arts et Music – au Rockie Award International, BANFF 2020

♦ Secrets d'histoire – Joséphine Baker, la fleur au fusil (magazine)

L'émission Secrets d'histoire met en lumière le parcours de Joséphine Baker, une femme inspirante qui a mené un combat, toute sa vie, pour l'amour et la tolérance. Stéphane Bern vous accueille en Dordogne, au château des Milandes, encore habité par le souvenir d'une authentique héroïne du XXe siècle. 

Son histoire, c'est celle d'une enfant du Missouri, aux prises avec la misère et la ségrégation raciale. D'un talent brut qui a fui l'Amérique pour devenir dans les années 1920 la reine du music-hall. Bien sûr, sa fameuse ceinture de bananes est ancrée dans l'inconscient collectif, tout comme sa chanson J'ai deux amours. Mais, pour comprendre Joséphine, il faut la suivre bien au-delà des paillettes et des falbalas. Sa vie est avant tout un combat pour l'amour et la tolérance. 

Revivrez sa folle épopée au service de la France libre pendant la Seconde Guerre mondiale.
La paix revenue, découvrez une insatiable militante, rattrapée par le racisme dans son pays natal, parcourant le monde pour propager ses idées généreuses, puis joignant le geste à la parole avec la création aux Milandes de son « village de la fraternité », et la fondation de sa tribu arc-en-ciel de douze enfants ! Au comble de son engagement, vous l'accompagnerez jusqu'à Washington, dans le sillage de Martin Luther King, lors de la marche pour les droits civiques d'août 1963.  

Enfin, admirez la mère courage expulsée de son château, vendu pour éponger ses dettes. Découvrez comment la princesse Grace est intervenue pour l'accueillir à Monaco et favoriser un dernier retour triomphal sur scène, avec la complicité de Jean-Claude Brialy et de Line Renaud, invitée exceptionnelle de l'émission, présente auprès de Joséphine jusqu'à son dernier souffle.  

Avec la participation de
Line Renaud
, comédienne • Brian Bouillon-Baker, Akio Bouillon, Marianne Zinzen, Luis Bouillon, enfants de Joséphine Baker • Michèle Barbier, ancienne secrétaire particulière de Joséphine Baker • Angélique de Labarre, administratrice du château des Milandes • Jean-Pierre Pasqualini, journaliste • Jacques Pessis, journaliste • Mario Stasi, président de la Licra • Stéphane Nivet, délégué général de la Licra • Charles Onana, journaliste

Présentation Stéphane Bern • Production Société Européenne de Production / Jean-Louis Rémilleux • Avec la participation de France Télévisions

Joséphine Baker, la fleur au fusil

©FTV

Joséphine Baker, la fleur au fusil
Joséphine Baker, la fleur au fusil

©FTV

Joséphine Baker, la fleur au fusil

©FTV

Joséphine Baker, la fleur au fusil
Joséphine Baker, la fleur au fusil

©FTV

♦ La radio



La voix est libre
 

En 1941, le général de Gaulle envoie quelques navires sur le petit archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon, qui deviendra le théâtre de luttes d’influence entre partisans de Vichy et résistants jusqu’à la fin de la guerre. Dans l’émission radio « La voix est libre » Adèle Lebon reviendra sur ce moment de l’histoire de l’archipel à travers l’évocation du parcours de Joséphine Baker au sein de la résistance.

 

♦ L'info

La rédaction de Martinique La 1ère évoquera dans un sujet la pétition lancée par la Martiniquaise Jessica Barre qui vise à faire installer une statue de Joséphine Baker sur la place de la Savane à Fort-de-France. Avec plus  de 6 000 signatures, cette initiative prend de l’ampleur alors que la question des statues dans l’espace public divise la Martinique.

♦ La1ere.fr

Emission spéciale "Passeur d'histoire" – Le Paris de Joséphine Baker

La1ère.fr propose une émission spéciale : à travers une promenade originale, Kévi Donat nous invite sur les traces de Joséphine Baker. « J’ai deux amours, Paris et la France », ce refrain est sans doute l’un des plus connus de Joséphine Barker. Paris où elle a vécu une grande partie dès 1925 à son arrivée des Etats-Unis. Star de « la Revue nègre », qui a contribué à populariser en France le jazz et la culture noire américaine, meneuse de revue,...

Contact pôle Outre-mer

Sylvie Koné
Directrice de la communication du pôle Outre-mer
PICTO-FRANCETVPRO
PICTO-Phototélé
PICTO-FRANCETVPREVIEW
Twitter_1 (2018)
Instagram_1 (2018)