Le Monument Préféré des Français 2021

Les 3 monuments en compétition en Auvergne Rhône Alpes

Haute-Savoie

Le Château de Menthon-Saint-Bernard (Menthon-Saint-Bernard)

À son origine, au XIIème siècle, le Château de Menthon-Saint-Bernard n’était composé que de trois tours carrées reliées par des chemins de ronde. Il s’est progressivement transformé en lieu d’habitation au cours de la Renaissance. À la fin du XIXème siècle, il se pare de ses atours romantiques qui auraient inspiré Walt Disney en villégiature en Haute-Savoie pour créer le château de la Belle au bois dormant. Lové sur un éperon rocheux dominant le lac d’Annecy, le monument inscrit au titre des Monuments historiques est occupé par la même famille depuis plus de 1000 ans sur 23 générations connues. Parmi les 105 pièces du château, la galerie à colombages, la cuisine avec son passe-plat de 15 mètres de long creusé dans le rocher, la bibliothèque contenant 12 000 volumes antérieurs à la Révolution française, la chambre de la maîtresse de maison aux murs recouverts de tapisseries d’Aubusson ou encore la salle des pèlerins sont à découvrir.

crédit Nicolas Martinon

Loire

Site Le Corbusier à Firminy (Firminy)

C’est à Firminy, non loin de Saint-Étienne, que Le Corbusier conçoit son plus grand ensemble architectural en Europe. En 1953, Eugène Claudius-Petit, maire de Firminy mais aussi ministre de la Reconstruction et de l’Urbanisme d’après-guerre, et Le Corbusier souhaitent redonner à la ville un nouveau souffle et mettre en pratique les principes de l’architecture moderne. Composé d’une Maison de la Culture, d’une Unité d’Habitation, d’une église, d’un stade et d’une piscine, ce site témoigne à lui seul de l’utopie corbuséenne et de son ambition : imaginer un espace où les habitants ont accès à la culture, au sport et à la spiritualité. Lorsque Le Corbusier décède en 1965, seule la construction de la Maison de la Culture -aujourd’hui classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO- est presque achevée. Trois architectes se succèdent jusqu’en 2006 pour parachever la Ville Radieuse imaginée par l’urbaniste visionnaire.

Savoie

La Rotonde ferroviaire de Chambéry (Chambéry)

Au début du XXème siècle, la situation ferroviaire de Chambéry, chef-lieu du département de la Savoie, conduit la compagnie des chemins de fer Paris-Lyon-Méditerranée à construire une rotonde pour faciliter les manœuvres et l’entretien des locomotives. Montée selon la technique de Gustave Eiffel, cette rotonde toute en fer et en métal est la plus grande jamais construite en France : 110 mètres de diamètre, 34 mètres de hauteur et une masse de plus de 900 tonnes. Elle couvre par ailleurs 36 voies rayonnantes et permet le remisage de 72 locomotives. Menacée de destruction en 1980, elle est sauvée par des cheminots passionnés et classée Monument historique en 1984. Ce trésor du patrimoine industriel toujours en activité abrite aujourd’hui le technicentre de maintenance des TER et du fret de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

@Gilles Garofolin
PICTO-FRANCETVPRO
PICTO-Phototélé
PICTO-FRANCETVPREVIEW
Twitter_F3 (2018)
Twitter_F3_presse (2018)
Instagram_F3 (2018)