Appel aux votes

Pré-sélection du monument préféré des français 2022
Les 3 monuments en compétition en Île-de-France

Seine-Saint-Denis

Basilique de Saint-Denis (Saint-Denis)

Construite sur la tombe de saint Denis, considéré comme le premier évêque de Paris martyrisé vers 250, l’abbaye royale de Saint-Denis accueille dès la mort du roi Dagobert en 639 et jusqu’au XIXème siècle, les sépultures de 43 rois, 32 reines et 10 serviteurs de la monarchie. En 1966, la basilique classée Monument Historique est élevée au rang de cathédrale. Avec plus de 70 gisants médiévaux et tombeaux monumentaux de la Renaissance, la basilique recèle en son sein, le plus important ensemble de sculpture funéraire du XIIème au XVIème siècle. La nécropole des rois de France raconte l’évolution de l’art funéraire, des gisants du XIIème siècle, sculptés les yeux ouverts, aux grandes compositions de la Renaissance, associant la mort à l’espoir de la résurrection. Conçue par l'abbé Suger, conseiller des rois, de 1135 à 1144, achevée au XIIIème siècle sous le règne de Saint Louis, l’église inaugure la place centrale de la lumière, symbole du divin, dans l'architecture religieuse.

Paris

Colonne de Juillet et Génie de la Liberté (Paris)

Depuis plus de 175 ans, la colonne de Juillet domine de sa haute silhouette la place de la Bastille, dans l’Est parisien. En 1830, la Révolution des Trois Glorieuses porte au pouvoir Louis-Philippe. Pour rendre hommage aux victimes et à leur combat, il ordonne la construction d’une colonne triomphale surmontée du Génie de la Liberté, perché à 52 mètres de haut. Deux architectes travaillent à cette réalisation : Alavoine puis Duc. Bâtie à l’emplacement de la prison de la Bastille, la colonne de Juillet est inaugurée en 1840. Après la Révolution de 1848, le trône de Louis-Philippe est brûlé au pied de la colonne et les dépouilles des émeutiers déposées dans le second caveau du monument. À la chute de Napoléon III, en 1871, durant la Commune, le monument échappe de peu à la destruction. Classée Monument historique en 1995, la Colonne de Juillet est ouverte à la visite depuis l’automne 2021.

Seine-et-Marne

Château de Vaux-le-Vicomte (Maincy)

En Seine-et-Marne, le Domaine de Vaux-le-Vicomte est le fruit d’un esprit visionnaire et passionné, celui de Nicolas Fouquet, surintendant des Finances de Louis XIV. Pour bâtir sa demeure, il fait appel à trois des plus grands artistes de son époque : l’architecte Louis Le Vau, le jardinier paysagiste André Le Nôtre et le peintre décorateur Charles Le Brun. Ils unissent leur génie pour imaginer un modèle dont la majesté et l’équilibre inspirent Louis XIV qui s’entoure de la même équipe pour construire le Château de Versailles. Conçu dans les années 1650, le Domaine a appartenu à quatre familles successives. Le plus grand Monument Historique privé de France ouvert au public en 1968 a gardé une âme habitée. La visite du château s’organise sur quatre niveaux, meublés et décorés comme si Nicolas Fouquet et sa famille avaient récemment quitté les lieux. Joyau de l’Île-de-France, Vaux-le-Vicomte est un des rares décors restés intacts depuis le XVIIème siècle.

Contact France Télévisions

Nathalie Rouanet
Contact - France Télévisions

Contact presse

PICTO-FRANCETVPRO
PICTO-Phototélé
PICTO-FRANCETVPREVIEW
Twitter_F3 (2018)
Twitter_F3_presse (2018)
Instagram_F3 (2018)