Appel aux votes

Pré-sélection du monument préféré des français 2022
Les 3 monuments en compétition en Corse

Corse-du-Sud

Maison Bonaparte (Ajaccio)

À Ajaccio, Napoléon Bonaparte naît le 15 août 1769 dans cette maison occupée par sa famille depuis la fin du XVIIème siècle, et y passe une partie de son enfance. Témoin de l’histoire de la famille impériale, la bâtisse aux façades ocre a reçu la visite de membres importants de la dynastie et de personnages illustres tels que Gustave Flaubert, Élisabeth d'Autriche ou Édouard VII. Offerte à l'État en 1923 par le Prince Victor Napoléon, seul héritier de l'impératrice Eugénie, la demeure patricienne corse expose meubles d’exception et décors de styles divers, du Directoire au Second Empire. Classée Monument Historique en 1924, la Maison Bonaparte devient Musée national en 1967. Ce monument incontournable pour comprendre l’histoire de la famille Bonaparte et de l’Empereur en Corse est aujourd’hui le musée le plus visité de l’île de Beauté.

Corse-du-Sud

Site préhistorique de Filitosa (Sollacaro)

Situé dans la Vallée du Taravo, le site enseveli sous le maquis est découvert en 1946 par le propriétaire des lieux, Charles-Antoine Cesari. Il est fouillé et mis en valeur avec le soutien de l’archéologue et chercheur au CNRS, Roger Grosjean. Statues-menhirs, monuments, vestiges mobiliers sont mis au jour. Fleuron de l’art mégalithique insulaire, Filitosa est considéré par les scientifiques comme l’une des plus belles collections d’art Préhistorique en Europe. Classé Monument Historique et inscrit sur la liste des cent sites historiques d’intérêts communs aux pays de la Méditerranée, Filitosa se dote en 2021 d’un musée archéologique destiné à accueillir des objets exhumés sur le site et à compléter la découverte de ce lieu aussi fascinant que mystérieux. Au cœur d'une nature préservée, ce sont 8000 ans d'histoire, du néolithique à l'époque romaine, qui se dévoilent au travers de ces constructions laissées par les premiers hommes qui ont peuplé l'île.

Haute-Corse

Citadelle de Calvi (Calvi)

Site emblématique de la Balagne posé à l'extrémité nord-ouest de l'île de Beauté, la citadelle de Calvi est l’une des plus impressionnantes places fortes laissées par les Génois en Corse. À l’époque romaine, une petite colonie agricole s’implante là où, au Moyen-Âge, la ville se développera. Pisane jusqu’en 1278, Calvi passe ensuite sous domination génoise. Qualifiée d'imprenable, la citadelle dresse les murailles ocre de son enceinte bastionnée au-dessus du port. Les travaux débutent en 1483 puis s’accélèrent avec la menace franco-turque au milieu du XVIème siècle. Plantés sur leur promontoire rocheux, les remparts sont constitués de puissants bastions -Malfetano, Teghiale, San Giorgio- et de courtines. La citadelle, ses remparts et la Tour du Sel qui servait de poste de guet, sont classés aux Monuments Historiques. À l’intérieur de la citadelle, le dédale des ruelles pavées et les maisons pittoresques à souhait racontent son histoire tandis que les remparts offrent un panorama exceptionnel à 360 degrés sur la baie.

Contact France Télévisions

Nathalie Rouanet
Contact - France Télévisions

Contact presse

PICTO-FRANCETVPRO
PICTO-Phototélé
PICTO-FRANCETVPREVIEW
Twitter_F3 (2018)
Twitter_F3_presse (2018)
Instagram_F3 (2018)