Appel aux votes

Pré-sélection du monument préféré des français 2022
Les 3 monuments en compétition en Bretagne

Côtes-d'Armor

Chapelle de la Maison Saint-Yves (Saint-Brieuc)

Entre 1927 et 1969, le Grand Séminaire de Saint-Brieuc imaginé par l’architecte Georges-Robert Lefort a formé des générations de prêtres. Aujourd’hui devenu la Maison diocésaine Saint-Yves, le site abrite une chapelle consacrée en 1929, véritable joyau de l’Art déco. Du sol au plafond, grille en fer forgé, peintures du chemin de croix, mosaïques des chapiteaux et autels signés Isidore Odorico présentent tous des motifs géométriques caractéristiques du mouvement Seiz Breur. Ce courant artistique breton de l’entre-deux guerres mêlait les motifs celtiques à l’Art déco pour créer un style unique et résolument moderne. Inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques en 1995 et restaurée dans son esprit d’origine, la Chapelle de la Maison Saint-Yves est ouverte au public depuis 2017.

Finistère

Château du Taureau  (Plouezoc'h)

Le Château du Taureau est construit au XVIème siècle sur un îlot rocheux en pleine mer par les habitants de Morlaix pour protéger la ville des pillages anglais. Il est restauré et agrandi par Vauban, à la demande de Louis XIV. Il assume alors successivement les fonctions de défense, de prison, de résidence secondaire, puis d’école de voile avant d’être menacé par la ruine au début des années 1980. Après huit ans d’un chantier de restauration d’envergure soumis aux conditions océaniques, le Château du Taureau retrouve son âme d’antan et rouvre au public en 2006 avec pour point d’orgue de la visite: sa terrasse offrant un panorama à 360 degrés sur la baie de Morlaix. Classé aux Monuments Historiques en 1914, le Château du Taureau s’impose désormais avec ses presque 500 ans d’histoire comme un fleuron du patrimoine breton.

Morbihan

Haras national d’Hennebont (Hennebont)

Le Haras national d’Hennebont s’implante en 1857 sur les terres de l’ancienne Abbaye Notre-Dame de la Joie. Sa vocation première, depuis sa création par Napoléon III : produire des chevaux pour la guerre puis pour l’agriculture. En lisière du Blavet, le site classé aux Monuments Historiques en 1995 compte aujourd’hui 32 bâtiments organisés selon des règles empruntées à l’architecture militaire -7 écuries, 3 maisons de maître, 1 forge- et un parc arboré de 23 hectares possédant des essences rares. Dédié initialement à la sélection et la reproduction de chevaux de différentes races et berceau des imposants chevaux de trait bretons, le Haras d’Hennebont est devenu le témoin de la relation privilégiée entre l’Homme et le cheval. Visites, animations, spectacles et concours d’équitation rythment les saisons, faisant du Haras d’Hennebont une scène équestre régionale.

Contact France Télévisions

Nathalie Rouanet
Contact - France Télévisions

Contact presse

PICTO-FRANCETVPRO
PICTO-Phototélé
PICTO-FRANCETVPREVIEW
Twitter_F3 (2018)
Twitter_F3_presse (2018)
Instagram_F3 (2018)