Au nom de nos ancêtres

Au nom de nos ancêtres, esclaves et négociants 

Le 9 mai à 23.45 sur France 3 et sur la1ere.fr

Dans le cadre de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, le 10 mai, ce documentaire inédit propose un témoignage poignant de deux femmes découvrant leurs arbres généalogiques respectifs. L'une est descendante d'esclaves, et l'autre descendante de négociants coloniaux.


 

Aurélie Bambuck, fille de deux champions d'athlétisme originaires des Antilles, veut en savoir plus sur ses « branches taboues », celles mentionnant des ancêtres esclaves. En évoquant ses racines, ses parents ne sont jamais remontés jusqu’en Afrique. Ils lui parlaient des Indiens caraïbes, les premiers habitants de leurs îles, mais refaire la traversée de l’Atlantique dans l’autre sens était tabou. En interrogeant son père sur son premier voyage de sportif en Afrique, la jeune femme se rend compte qu'« être considéré comme descendant d’esclaves était une honte ». Lorsqu'il participe aux Jeux de l'amitié en 1963 à Dakar au Sénégal, son père n’a pas eu conscience d’être sur la terre de ses ancêtres.

Axelle Balguerie partage le tabou et la honte vécue par ses parents alors que ses ancêtres n’étaient pas du côté des exploités, mais des exploitants : négociants, armateurs, négriers. Elle subit aujourd’hui cet héritage dans un monde qui demande des comptes. On lui reproche des crimes passés dont elle n’est pas responsable, on la pense riche héritière d’une fortune née de l’exploitation de l’homme par l’homme.

Loin du règlement de comptes, les deux femmes font face ensemble à leur passé commun et jettent les bases d’une mémoire plus apaisée. Entre Bordeaux et les Antilles, les deux descendantes vont donner une âme à une histoire tragique. Elles expliquent à leurs enfants et aux jeunes générations comment le passé peut rester présent sans compromettre leur avenir. Aidées dans leur quête par des généalogistes, des historiens, des chercheurs qui leur permettent de redonner une âme à des statistiques tragiques et de dessiner un tableau tout en nuances.

Présenté sous forme de dialogue entre deux représentantes d'une même histoire, ce documentaire permet d'apporter un éclairage sur ces vies cachées et/ou oubliées qui participent à l'histoire de la France. Quand le parcours de mémoire se transforme en chemin vers la réconciliation.


OM LE DOC LOGO

Un film réalisé par 
Aurélie Bambuck

Production 
Enfant Sauvage Productions
Day for night Productions

Avec la participation de
France Télévisions

52 min

2022


À voir lundi 9 mai à 18.00 sur La1ere.fr, l'offre numérique Outre-mer de France Télévisions, et sur France 3 à 23.45 dans la case outremer.ledoc.



Documentaire disponible sur france.tv preview.Clic - https://www.francetvpreview.fr/ftvpreview/

Visuels

©Enfant Sauvage

La case « outremer.ledoc » de France Télévisions

outremer.ledoc raconte un Outre-mer contemporain. Grâce à des histoires d’hommes et de femmes. Des histoires particulières qui viennent en miroir des sociétés ultramarines actuelles. Des films qui mettent en lumière des Ultramarins d’ici et de là-bas. Un regard porté de l’intérieur sur les Outre-mer, à la croisée de leurs histoires, de leurs cultures, de leurs croyances et de leurs enjeux.

Contact presse

Djeneba Sangare
Pictogramme francetvpro
Pictogramme Phototélé
Pictogramme France.tv Preview
Pictogramme Instagram france 3