Le pôle Outre-mer de France Télévisions mobilise ses antennes

Émission spéciale
Vendredi 26 novembre


Première maladie génétique au monde, la drépanocytose est pourtant encore trop mal connue. Afin d’aider à sa sensibilisation, France Télévisions apporte son soutien à la cause et se mobilise à travers le relais d’une initiative solidaire.
 

Barre jaune



Le Pôle Outre-mer de France Télévisions mobilise de nouveau ses écrans pour aider à faire progresser la lutte contre la drépanocytose*.

Avec plus de 50 millions de personnes concernées dans le monde, dont 300 000 nouveaux cas par an, 26 000 malades et 150 000 porteurs sains en France, la drépanocytose est la première maladie génétique répandue dans le monde. Elle reste pourtant méconnue de certains soignants et du grand public.

Pour la deuxième année consécutive, le Drépaction 2021 prendra la forme d'une émission spéciale avec un triple objectif toujours aussi important. D'une part, mieux faire connaître la maladie, d'autre part, réunir des fonds pour la recherche contre celle-ci, et enfin encourager le public aux dons du sang. Cette édition sera placée sous le signe du dépassement de soi, une notion omniprésente chez les personnes drépanocytaires.

En plateau avec de nombreux artistes, Claudy Siar animera le programme. Jenny Hippocrate, présidente de l’association APIPD, sera quant à elle accompagnée par la marraine de cette édition 2021, Laura Flessel, Guadeloupéenne multimédaillée en escrime et ancienne ministre des Sports. Toutes deux iront à la rencontre des acteurs de la drépanocytose en Île-de-France.

Ce programme sera disponible sur Internet, via le portail des Outre-mer de France Télévisions, Outre-mer la 1ère, vendredi 26 novembre 2021, et sur les chaînes La 1ère en Outre-mer.

Animation Claudy Siar • 90 min • Production BCI • Réalisation Arnaud Legoff
 

 

Au sommaire de cette émission spéciale :
 

  • UN PLATEAU D'ARTISTES POUR SOUTENIR LA CAUSE
     

artistes drépaction
© Freddy derby

Bien que la drépanocytose soit considérée comme la quatrième priorité de santé publique, aucun traitement curatif n'a encore été trouvé. La lutte pour la sensibilisation, le dépistage et la recherche sont donc toujours d'actualité. Essentielle pour financer la recherche, aider les malades et faire tomber les préjugés sur la maladie, cette émission est aussi nécessaire pour briser le silence et accompagner les familles des malades.

Pour soutenir la cause, de nombreux artistes engagés contre la drépanocytose ont répondu présent. Parmi eux : Axel Tony, Dory, Dédé Saint Prix, Maureen, Spart, Yoan, Medhy Custos, Félyne, Valérie Tribord et beaucoup d'autres.

En plateau à Paris, ils chanteront, accompagnés d’un groupe constitué par le directeur musical Tony Chasseur, et répondront aux questions de Claudy Siar sur la symbolique des chansons choisies.
 

  • UN SUJET TRANSVERSAL POUR ÉCHANGER AVEC LES ACTEURS DE LA DRÉPANOCYTOSE

Jenny Hippocrate et Laura Flessel se rendront au centre de référence de la drépanocytose, l'hôpital pour enfants Robert-Debré et à l’institut IMAGINE afin d’échanger avec des médecins et acteurs de la recherche. Elles partiront aussi à la rencontre des malades de la drépanocytose et de leurs familles afin d’évoquer la maladie et la possibilité de guérir grâce à la greffe de moelle osseuse, une opération lourde pour les patients.
 

  • DES SUJETS EN OUTRE-MER POUR FAIRE LE POINT

À travers des micro-sujets, tournés avec le soutien des chaînes La 1ère, Claudy Siar évoquera la situation de la drépanocytose dans les territoires d’Outre-mer les plus concernés, à savoir la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, et Mayotte.
 

  • DES MODULES PÉDAGOGIQUES POUR COMPRENDRE

Tout au long de l'émission, des programmes courts seront proposés pour expliquer et comprendre la maladie mais aussi afin d'accompagner au mieux les concernés :
— Origines et diffusion de la drépanocytose
— Accompagner les drépanocytaires au quotidien
— L'éducation thérapeutique du patient

 

  • DES APPELS AUX DONS POUR FINANCER LA RECHERCHE

Enfin, pour faire rayonner cette initiative le plus largement possible, des sportifs médaillés des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (Enzo Lefort, Madeleine Malonga, Mandy François-Elie, Anita Blaze et Althéa Laurin) se mobiliseront pour soutenir la recherche à travers des spots vidéo d'appel aux dons.

 

* La drépanocytose est une maladie génétique, invalidante, qui compte plus de 150 millions d’individus concernés, et la plus répandue sur la planète. La France comptabilise plus de 26 000 malades et 150 000 porteurs sains avérés : autrement dit, des individus susceptibles de transmettre la pathologie à leur descendance.

Contacts - France Télévisions

Julie Babouillard
Direction de la communication du pôle Outre-mer