Du contenu pédagogique dédié sur Lumni.fr

Découvrez 7 modules pédagogiques dès le 30 septembre

Qui étaient les femmes de la préhistoire ? 

On les croyait faibles, sans défense, soumises, cantonnées à la cueillette, entourées d’une ribambelle d’enfants en bas âge… Cette image héritée du XIXe siècle et des premiers préhistoriens ne résiste pas à la science contemporaine. Les études scientifiques les plus récentes révèlent un tout autre visage de la femme du paléolithique. Loin des idées reçues, Lady Sapiens était une femme plurielle : une véritable athlète, proche de la nature mais aussi mère, artiste, artisane, chasseresse.

Série de 7 épisodes de 6 min environ construite en étroite collaboration avec l'équipe éditoriale du pôle Education France Télévisions et de France TV StoryLab, à retrouver uniquement sur Lumni.fr dès le 30 septembre.

 

RÉSUMÉS DES ÉPISODES

 

 

Lady Sapiens, femme artiste

En 2015, dans la grotte ornée du Pech Merle, dans le sud de la France, les scientifiques ont identifié des traces de pas comme appartenant à des femmes. En guise de signature d’une fresque, des empreintes de mains ont elles aussi été attribuées à des femmes. Ainsi, la science prouve que les hommes n’étaient pas seuls à se rendre au fond des grottes. Rien n’empêche désormais d’imaginer que Lady Sapiens était une artiste accomplie.

 

Lady Sapiens, femme proche de la nature

En Israël, sur un site datant de 22 000 ans, une équipe d’archéologues a découvert des meules, ainsi que des milliers de graines de céréales, de fruits et même des herbes médicinales. Ils en concluent que les femmes connaissaient les céréales et les plantes, et qu’elles savaient les récolter, 10 000 ans avant la naissance de l’agriculture. 70 % de l’alimentation était fournie par la chasse au petit gibier, la collecte de végétaux ou la pêche, des activités plutôt féminines. Ainsi, Lady Sapiens connaissait les vertus des plantes pour se nourrir, mais aussi pour se soigner !

Lady Sapiens, femme athlète

À quoi ressemblait la femme de la préhistoire ? Les premiers préhistoriens ont parfois attribué à tort des sépultures féminines à des hommes, en raison d’une ossature charpentée. Aujourd’hui, ils disposent d’outils plus performants pour identifier les ossements grâce, notamment, à l’étude de l’oreille interne ou à l’ADN. Ils ont ainsi révélé que nos ancêtres avaient la peau sombre et les yeux bleus. Lady Sapiens était grande et musclée, comme nos athlètes d’aujourd’hui.

 

Lady Sapiens, mère de famille nombreuse ?

On imagine souvent les femmes de la préhistoire entourées d’une ribambelle d’enfants. Quelques traces de ces instants de leur vie de femme permettent aux scientifiques d’aujourd’hui de comprendre les mystères de l’accouchement, le soin qu’elles apportaient à leur bébé et l’importance du groupe dans l’éducation des enfants... Ces études racontent une nouvelle histoire : Lady Sapiens n’avait pas plus de cinq ou six enfants au cours de sa vie, elle était soutenue et respectée.

Lady Sapiens, femme chasseresse

La chasse, activité emblématique de la préhistoire, occupait-elle une place centrale au sein des tribus et était-elle pratiquée seulement par les hommes ? En analysant les ossements, en étudiant les sépultures et les sites d’habitation, les scientifiques concluent que les hommes ne pouvaient venir seuls à bout du gros gibier. Lady Sapiens était une femme active qui participait aux grandes battues et chassait au quotidien de petits animaux.

 

Lady Sapiens, femme artisane

Ornements, pendentif, bracelets, bandeau de tête, certains sites archéologiques montrent toute la richesse et la diversité des bijoux de la préhistoire. Loin des clichés de sauvagerie que l’on prêtait à ces peuples, ces perles finement taillées, coiffes tressées ou empreintes de tressages témoignent selon les scientifiques du raffinement de leur culture. Lady Sapiens était une artisane hors pair.

 

Lady Sapiens, le pouvoir des femmes

Artiste, artisane, chasseresse… Lady Sapiens est plurielle. Quel statut occupait-elle dans son groupe ? En Italie, la sépulture richement ornée de la Dame du Cavillon révèle son statut de femme respectée. Le pouvoir des femmes réside aussi dans les nombreuses statuettes, les Vénus, souvent représentées comme des femmes opulentes, symboles de fertilité, contribuant à la pérennité de l’humanité.

 

© Far Cry Primal. Far Cry TM & © Ubisoft Entertainment. Tous droits réservés 

Raconté par
Marie Zidi

Produit par
Sophie ParraultLittle Big Story

Musique originale 
Julien Jaouen

Conseil scientifique
Sophie Archambault de Beaune

Montage
David Fernandes

Images 
Julien Blin

D’après le documentaire
Lady Sapiens

Écrit par
Thomas Cirotteau, Éric Pincas, Jacques Malaterre

Coproduction 
Little Big Story, Idéacom International

En association avec
Ubisoft

Avec la participation de
France Télévisions,

Thirteen Productions LLC for WNET, SCR-Explora et RDI, TV Ontario, NHK, RTBF, Planète +