L'ODYSSÉE DES JEUX OLYMPIQUES

Mercredi 21 juillet à 21.05

Les Jeux Olympiques répondent depuis leur création en 1896, à un vœu pieux : rapprocher les hommes et les femmes; quelles que soient leurs convictions, leurs religions ou leurs origines et faire, dans le même temps, table rase des désordres du monde pendant cette quinzaine, la « trêve » olympique. On le sait, cette fraternité de cœur et d’idée a, plus d’une fois, été remise en cause. Et pourtant, malgré les guerres et les attentats, les boycotts et les tricheries, les surenchères et les scandales, malgré la pandémie du coronavirus qui a obligé de reporter les Jeux de Tokyo 2021, la fête ne saurait être remise en cause ni son succès, sans cesse révisé à la hausse.

Dans la foulée des plus grands champions de l’histoire, cette « odyssée » rapporte la chronique tourmentée d’un événement planétaire qui, à l’image de notre société, à la fois enthousiasmante et décevante, révèle sans cesse nos contradictions, nos progrès et nos compromissions. Les Jeux sont la métaphore de nos vies. Cette plongée dans les archives éblouissantes ou rares du siècle nous le rappelle.

Note d'intention du réalisateur Jean-Christophe Rosé 

Comment faire un film qui rendrait compte à la fois de l’histoire des Jeux Olympiques de l’ère moderne, de l’impact des évènements planétaires auxquels ils furent soumis et des exploits des champions légendaires qui s’y sont distingués ?  Un seul film n’y aurait jamais suffi. 

Pour autant, chaque célébration olympique est marquée par quelques « héros » d’exception. Leurs prouesses et leurs comportements qui résonnent avec leur époque et les valeurs de leur pays en font des symboles de leur temps.

Qui mieux par exemple que les coureurs Jesse Owens, Carl Lewis ou que le nageur Mark Spitz pour représenter l’Amérique et les événements qu’elle aura traversés au XXe siècle ? Qui est plus apte que la merveilleuse gymnaste Nadia Comaneci pour signifier toutes les contradictions d’un pays communiste à la veille de l’écroulement du bloc de l’Est ? Ou bien encore, qui de plus représentatif que le spectaculaire et populaire Usain Bolt, enfant d’un petit pays émergent telle que la Jamaïque, pour donner à voir la mondialisation en cours de notre planète ? 

Ainsi dans le sillage de quelques champions de légende et à travers des images spectaculaires souvent peu connues, il nous aura été possible à la fois de replonger dans nombre de grands moments qui ont fait la légende des Jeux olympiques et de raconter de façon synthétique et différente notre histoire. 

En mêlant les trois fils de l’histoire des Jeux, des exploits d’athlètes d’exception et certains temps forts de la grande Histoire, nous avons tenté de mettre la narration à la hauteur de l’histoire des Jeux Olympiques, celle d’une odyssée.

Documentaire — Durée : 110 min — Avec la voix de Philippe Torreton — Auteurs : Benoit Heimermann et Jean-Christophe Rosé — Réalisation : Jean-Christophe Rosé —Production : Kuiv - Michel Rotman — Avec la participation de France Télévisions et de TV5 Monde.