La belle harangue

Soirée événement
Lundi 25 octobre à 21.05
Sur le canal 14 de la TNT et sur france.tv

Culturebox propose un prime time exceptionnel, à l’occasion de la « Quinzaine de la Belle Harangue », fête de l'écriture et de la parole, qui s’est déroulée du 22 septembre au 6 octobre 2021 en France hexagonale et en Outre-mer.

Cette première édition cible en priorité les jeunes. Tous ont été invités à s’exprimer en public pour proclamer un texte qu’ils ont écrit sur le thème commun : « Et si ... ».

Quelles déclamations sauront vous émouvoir ? Rendez-vous le 25 octobre à 21.05 avec Raphäl Yem entouré d'artistes et de 10 harangueurs venus de toute la France pour le découvrir !

Au cours de cette soirée joyeuse placée sous le signe de la lumière et captée dans le cadre chaleureux de la Petite Halle de la Villette, nous suivons le parcours des participants, de leur visite de la capitale à leur coaching et à leur performance. Leur objectif : réussir à emporter leur auditoire grâce à leur discours et leur enthousiasme tout en nous faisant adhérer aux valeurs qu’ils défendent ! Le mot « harangue » vient de hring qui veut dire « le cercle ». À la racine de la harangue, il y a l'idée de communion et d'échange.

Le partage, les idées et les arts oratoires pour célébrer l’écriture et la parole.

Des extraits de harangues organisées par des établissements scolaires, des villes et des associations, ainsi que des interviews des participants en régions, seront aussi diffusés lors de cette émission-événement. 

 

Organisateur 
La Fondation pour l'écriture, abritée par l'Académie des sciences morales et politiques

La belle harangue est placée sous le haut patronage de l'Institut de France et bénéficie du soutien de la Délégation à la langue française du ministère de la Culture et du ministère des Outre-mer

L'émission est également soutenue par l'entreprise Cultura

En partenariat avec 
La Fondation Engagement Médias pour les Jeunes 

Présentateur
Raphäl Yem

Producteur
WeMake

Crédits
WeMake

Direction de la culture
et du spectacle vivant
Michel Field
Sonia Djallali
Solène Saint-Gilles

Les participants

Assma prône la solidarité, la bienveillance et la tolérance envers autrui, Guillaume a choisi de mettre en lumière « la jeunesse engagée, active et solidaire » du service civique, tandis que Karim s’interroge sur le système éducatif français : « Et si finalement on apprenait autrement ? », et que Japhet en appelle au respect de la nature : « Et si nous ne construisions plus pour détruire ? ».

Quand Fatia et Margaux s’emparent de la question de l’égalité des sexes, Léa, Elène et Arthur s’interrogent : « Et si nous restions des enfants ? », « Et si on nous laissait parler ? », « Et si le monde n’était qu’une perception de l’Homme ? ».

Et Coralie de conclure sur le thème du bonheur : « La beauté de l’instant, d’un sourire, d’une émotion, de la simplicité, de l’acception, de la tolérance, de la liberté et du partage, je crois que c’est ce qu’il y’a de plus beau que nous puissions faire et accomplir sur cette Terre ».

Les invités

Des artistes rompus au processus d'écriture, d'interprétation et de mise en scène, Ours, Julie ZenattiTim Dup et Féfé, donnent un avis bienveillant et constructif sur les discours des participants et se produisent sur scène.

Le dispositif de la Quinzaine de la Belle Harangue, les parrains et partenaires

L’initiative intervient dans un contexte particulier où la résilience de notre planète est mise à l’épreuve par la pandémie. Les enfants, adolescents et jeunes adultes pâtissent particulièrement de cette situation qui fragilise leur bien-être, qu’il soit social, éducatif ou culturel. La jeunesse française a des choses importantes à exprimer et il est nécessaire de créer les conditions d’une écoute collective.

L’aventure a débuté cet été par un appel à projets sur la plateforme www.labelleharangue.com. Suite à cet appel, certaines harangues sélectionnées ont bénéficié pour leur restitution d'une aide ou d'une médiatisation. Et pour tous les harangueurs et harangueuses en herbe, des ressources culturelles et éducatives, ainsi que des conseils vidéo ont été mis à disposition sur le site dédié et sur les réseaux sociaux par des académiciens, artistes et experts des enjeux contemporains.

Lancée le 22 septembre 2021, date symbolique de l’équinoxe d’automne annonciatrice de changement, cette opération festive et citoyenne s’est proposée, durant une quinzaine de jours, de partager les nombreuses harangues préparées. Investissant tous les territoires, dans l'Hexagone et en Outre-mer, en ville comme à la campagne, et des lieux quotidiens comme des lieux d’exception, tels l’Assemblée nationale, la Comédie-Française ou l’Institut de France, l’objectif de ces restitutions publiques est de mettre à l’honneur la richesse de notre langue, la diversité de nos imaginaires et la palette de nos émotions. Cet événement sera reconduit chaque année.

Ils sont nombreux à soutenir l'opération, à inspirer et à aider les harangueurs et harangueuses : Marc Alexandre Oho Bambe (poète, slameur et auteur), Raphaël Chauvancy (officier des troupes de marine détaché auprès des Royal Marines britanniques), Aurélie Jean (docteure en sciences et entrepreneure), Berthet One (auteur de BD), Ange Alexandre Oho Bambe (rappeur), Maras (slameur et coach), Blandine Rinkel, (journaliste, musicienne et écrivaine), Anousheh Karvar (déléguée du gouvernement auprès de l'OIT  et présidente de l'Alliance 8.7), Audrey Chenu (institutrice, slameuse, auteure, entraîneuse de boxe), Claudie Haigneré (médecin, scientifique et astronaute), Françoise Gaill (biologiste et spécialiste des océans, vice-présidente de la Plateforme Océan et Climat), Fliire (slameuse), Emmelyne Octavie (auteure et comédienne), Abd al Malik (artiste), Olivier Houdé (psychologue), Nicolas Bouchaud (comédien), Erik Orsenna (écrivain), Jean-Robert Pitte (géographe), François Taddei (directeur du CRI).

Cette fête est organisée par la Fondation pour l’écriture sous le haut patronage de l’Institut de France, avec le soutien de la Délégation à la langue française du ministère de la Culture et le ministère des Outre-Mer, en partenariat avec france.tv et la Fondation Engagement Médias pour les Jeunes.

Bérénice Bouchon
Contact médias - France Télévisions