LA FAUTE A ROUSSEAU

LA FAUTE À ROUSSEAU

Série
Mercredi 11 Aout 2021 à 21.30

 

Le nouveau prof de philo du lycée La Fontaine n’est en rien philosophe. Il penche plutôt du côté́ incontrôlable et irrévérencieux. C’est un esprit libre qui est animé́ par la passion de la vérité́. Celle qui se cache derrière les grands textes et, surtout, derrière les gens…

 

Synopsis

Un génie ou un fouteur de merde ? Certainement les deux. Grâce à ce prof hors du commun qui dissimule son humanité́ sous son acidité́, les élèves vont se révéler intellectuellement et psychiquement. Ils vont grandir. Déployer leurs ailes. Ils vont remettre en question leurs vies, les trajectoires qu’ils s’étaient imaginées ou que l’on avait imaginéeś pour eux. Leur fourrant au passage des notions philosophiques complexes dans le crâne, Rousseau est l'un de ces profs dont on se souvient toute sa vie.
L’ironie dans tout cela : Rousseau, qui aide ces jeunes à avancer, fait du surplace dans sa propre vie. Que ce soit avec les femmes, ou avec son fils de 17 ans, Théo, en pleine recherche d'identité́. 
 

 

LFAR
© Jean-Philippe Baltel


 

Avec

Charlie DUPONT (Benjamin Rousseau), Anny DUPEREY (Eva Rousseau) , Samira LACHHAB (Stéphanie Garnier), Louis DUNETON (Théo Rousseau), Esther VALDING (Emma), Bryan TRÉSOR (Paul), Grégoire PATUREL (Gabriel), Emeline FAURE (Anaïs), Chloé ZERBIB (Margaux), Myra TYLLIAN (Aïcha), Victor LEFEBVRE (Ethan), Carole BIANIC (Claire), Anne GIROUARD (Charlotte Vasseur), Akim OMIRI (Younes), Nadia ROZ (Mélissa), Daniel Njo LOBÉ (Charles), Axelle LAFFONT (Virginie)


 

« Renouer avec le monde de l’éducation tout en proposant de le revisiter. C’est le défi que nous voulons relever en lançant notre nouvelle série, La Faute à Rousseau.

« Notre héros, Benjamin Rousseau, va nous ouvrir les portes de sa classe avec tendresse et humour. Il partagera avec nous les grands thèmes qui jalonnent la vie des adolescents et qui nous questionnent tout au long de notre vie d’adulte.

L’émotion et la passion sont au cœur de cette série où les leçons de vie et les leçons de philosophie se confondent. »

Anne Holmes, directrice de la fiction nationale de France Télévisions
 



« Nous sommes très fiers en ces temps troublés de porter bien haut des valeurs d’éducation et de transmission aux côtés de FTV.  
Depuis longtemps, nous souhaitions parler de la jeunesse, raconter avec sincérité ce passage de l’adolescence au monde adulte, se rappeler qui nous sommes.
À travers la philo, ce prof va bousculer ses élèves, les faire réfléchir, mais surtout les faire grandir, nous faire grandir.
Rousseau n’est pas là pour donner des réponses ni insuffler une vérité, mais pour apprendre aux jeunes à se poser des questions, les bonnes questions, pour les conduire à bousculer l’ordre établi et à se révéler.
Car, n’est-ce pas à 18 ans qu’on a le plus besoin de philo ?  »

 

Sébastien Pavard et Lou Gauthier, producteurs


LES PERSONNAGES  

 

Benjamin Rousseau
Humain, percutant. Sous l’allure misanthrope de Benjamin Rousseau se dissimulent intelligence humaine, et surtout, sens moral aigu. Il ne laisse personne indifférent, ceux qui ne le détestent pas l’adorent, pour une raison qui leur échappe souvent : Rousseau a beaucoup de charme malgré son air brut de décoffrage. 
 
Mais Rousseau n’est pas qu’une somme de qualités, loin de là. Il est aussi de ces types dont on ignore en les invitant à dîner s’ils vont ruiner la soirée ou enchanter les convives. Comme eux, Rousseau a le verbe drôle, cruel et la pensée (extra)lucide. Mais l’hypocrisie sociale, les mensonges, l’arbitraire et l’autorité confite d’autosatisfaction l’insupportent. Et lorsqu’il les rencontre, il pratique avec jubilation la politique de la terre brûlée, démontant ses adversaires point à point.
Benjamin a payé très cher sa lucidité. On ne peut pas démontrer leur ignorance à ses boss, ni expliquer à ses amoureuses pourquoi on les trompe, sans créer ruptures et engueulades. Et malgré cela, il n’a pas appris la leçon : confronté au mensonge, il réagit encore au quart de tour.
Selon certaines de ses ex, sa soif de vérité est la marque d’une immaturité profonde, inquiétante chez un quadra, et pourtant c’est son âme d’enfant qui les avait séduites. Mais cette explication est simpliste. Car la clairvoyance de Benjamin fait de lui un prof exceptionnel. Déchiffrant ses élèves, il les aide à trouver leur voie et à démêler leurs jeunes vies déjà inextricables. Et pour ce faire, persuadé que la philo aide à vivre, il applique les préceptes de Kant, Platon, Machiavel ou Montaigne… Fourrant au passage des notions philosophiques complexes dans le crâne de ses élèves. 
Aussi, il est de ces profs dont on se souvient toute sa vie.

 

LFAR
© Jean-Philippe Baltel


 

Eva Rousseau - 65 ans
La mère de Benjamin, ancienne gloire du Français, reste comédienne jusqu’au bout des ongles. Elle vit pour l’artifice et le spectacle, trouvant derrière la recréation du réel vérité et sens. Elle a été comédienne sur scène (elle continue de s’investir en tant que metteuse en scène dans l’association de théâtre de la ville) et continue de l’être dans sa vie…

Eva a tout vu, tout vécu. Elle fourmille d’anecdotes invraisemblables. Elle a vu défiler dans sa vie un certain nombre d’hommes. Elle n’a pas de tabou – et un rapport à la morale très flexible… 

Même si Eva n’a pas été une mère très structurante. Elle adore son fils et surtout son petit-fils, et tuerait pour eux. Mais pour ce qui est de l’éducation au jour le jour, ça a laissé à désirer. Notamment quand Benjamin était ado. Elle a souvent privilégié ses amants et sa carrière, masquant ses frasques derrière histoires, alibis et prétextes que Eva a dû avaler à contrecœur. D’autant plus dur pour Benjamin qu’il venait de perdre son père quand il avait 10 ans, le seul pilier stable de sa vie, pour rester avec Eva, nettement plus insaisissable… Elle sait à moitié qu’elle a déconné. Mais se justifie d’un « c’est la vie », qui lui permet d’apaiser sa culpabilité – pense-t-elle.

Le rapport intransigeant de Benjamin à la vérité serait donc le reflet inversé de la propension d’Eva à fabuler et papillonner. Mais on ne juge pas Eva : elle aussi, à l’époque, a dû faire le deuil de son mari comme elle a pu… 


 

LFAR
© Jean-Philippe Baltel



 

Stéphanie Garnier – 36 ans
Prof d’anglais et mère de Mathis, 13 ans. Stéphanie est un cœur d’artichaut réformé. Elle a beaucoup cru à l’amour – comme en atteste son fils de 13 ans – mais l’amour l’a beaucoup déçue. Elle a vécu à peu près tout ce qu’on peut imaginer de déceptions avec les hommes et a fini par se méfier de sa propre propension à attirer les connards. 

Le problème de Stéphanie est peut-être qu’elle est trop singulière, sympathique et spontanée. Son optimiste et sa franchise illuminent toutes les pièces où elle arrive, si bien qu’on comprend que les hommes aient envie de passer du temps avec elle – ne serait-ce, effectivement, que pour s’amuser un peu… A part cela, Stéphanie est très directe, très terre-à-terre, très simple. Pas intello pour deux ronds, mais drôle et à l’aise avec tout le monde, quand il faut chanter au karaoké ou quand il faut changer un pneu sous la pluie, Stéphanie est toujours partante. La copine idéale. Mais Stéphanie laisse peut-être son pragmatisme déborder sur la poésie et la romance qui sont aussi nécessaires à une relation. De ce point de vue, Benjamin et elle se complèteraient bien : lui l’absolu, elle le quotidien. A condition qu’ils arrivent à ne pas s’effrayer l’un l’autre avant… 

 

LFAR
© Jean-Philippe Baltel





Théo Rousseau - 17 ans
Le retour de Benjamin est un bouleversement dans la vie de Théo. Jeune homme attentif aux autres et au monde, il s’était résolu à considérer qu’il n’avait pas vraiment de père : juste un type avec qui il devait partager un repas à Noël une fois par an... Il tente d'abord l'indifférence, en se disant qu'il n'a qu'un an à tenir, mais la présence de Benjamin fait osciller Théo entre deux élans contradictoires. D'un côté, Théo a envie de lui faire payer ces années d'absence. De l'autre, Théo ne peut pas s'empêcher de vouloir trouver une place pour ce père qui lui a tant manqué… 

Benjamin, qui découvre son propre fils, ne tarde pas à comprendre que les tâtonnements de Théo qui commence à assumer son homosexualité ne sont que l'arbre qui cache la forêt. Il comprend que Théo, à force de dissimuler sa vérité, d’ériger une façade conformiste, ne connaît rien de sa vraie nature, de sa vraie identité. C'est ainsi que Benjamin se découvre une mission de père et de philosophe à la fois : aider Théo à sortir du moule et à explorer sa propre voie.
 

LFAR
© Jean-Philippe Baltel

 



Résumés des épisodes


 © Rémy GRANDROQUES - DEMD - FTV1 / Paul et la Liberté 
Auteurs : Agathe Robilliard et Thomas Boullé

Paul, mystérieux et très beau garçon, est nouveau au lycée. Il fascine tout le monde, à commencer par Théo. Lorsque Paul commence à s’ouvrir sur son passé douloureux, Benjamin découvre un élève persuadé que sa vie est foutue. Paul doit-il pour autant considérer que tout, désormais, est écrit d’avance ? Qu’il sera toujours fatalement ramené à la faute qu’il a commise ?


© Jean-Philippe Baltel - DEMD Productions/FTV2 / Anaïs et l’Amour
Auteur : Thomas Boullé

Anaïs se déteste. Elle se trouve grosse, minimise son intelligence et voudrait être invisible. Elle est folle amoureuse d’Ethan, mais comment un garçon comme lui pourrait vouloir d’une fille comme elle ? Désespérée, Anaïs se renferme sur elle-même et se met en danger. Elle ne mange plus et s’épuise… 
Rousseau réalise la gravité de la situation. Si elle croit que l’amour d’Ethan résoudra tous ses problèmes, elle se trompe. Car comment peut-on être aimé des autres si on ne s’aime pas soi-même ? 
 

 © Jean-Philippe Baltel - DEMD Productions/FTV3 / Emma et le Devoir
Auteure : Agathe Robilliard

Emma est jolie, vivante, et mature, très mature pour son âge. Et pour une bonne raison : elle prend en charge depuis des années sa mère bipolaire. Pourtant ces derniers temps, Emma se prend à rêver de construire sa vie, déménager, aller dans l’école de ses rêves et, qui sait, s’autoriser une histoire d’amour. 
Rousseau tente de la pousser en ce sens, mais rien n’est moins sûr. Sa mère tombe dans une nouvelle phase maniaque et Emma est prête, encore une fois, à sacrifier ses rêves pour l’aider… Elle, qui a toujours voulu montrer qu’elle pouvait y arriver seule, acceptera-t-elle cette main tendue ?


 © Jean-Philippe Baltel - DEMD Productions/FTV4 / Ethan et l’Identité
Auteur : Ludovic Abgrall
 
Issu d’un milieu populaire, Ethan est un élève brillant, promis à un très bel avenir. Mais pour Ethan, l’urgence n’est pas les études supérieures mais la fin du mois… Rousseau devine le dilemme d’Ethan : faire des études supérieures quitte à s’éloigner des siens ? Ou rester fidèle à son milieu mais sacrifier son avenir ?                   


© Jean-Philippe Baltel - DEMD Productions/FTV5 / Aïcha et l’Injustice
Auteures : Laura-Mélusine Raynaud et Laure Mentzel

Excellente élève, la très déterminée Aïcha se destine à être avocate d’affaires et reprendre le cabinet de son père. Mais tout a basculé le jour où elle est arrêtée et placée en garde-à-vue, en marge d’une manifestation, pour des injures qu’elle a soi-disant proférées. Et un casier réduirait à néant ses projets d’avenir…
Pour la première fois confrontée à l’injustice, Aïcha s’écroule et ne sait plus qui croire – ni quoi croire. C’est l’heure des choix pour Aïcha. Des choix douloureux…  


© Jean-Philippe Baltel - DEMD Productions/FTV6 / Gabriel et le Désir
Auteurs : Thomas Boullé, Agathe Robilliard, Cécile Polard et Joris Morio

Ex-meilleur ami de Théo, avec qui il a traversé toutes les étapes de l’adolescence, Gabriel est un garçon drôle et plein de vie. Rejeté depuis quelques mois, il pense avoir trouvé une bouée de secours en devenant pote avec une bande de mecs populaires au lycée… Sans le savoir, Gabriel va se retrouver au cœur d’une affaire de harcèlement.


© Jean-Philippe Baltel - DEMD Productions/FTV7 / Margaux et la Vérité
Auteure : Agathe Robilliard

La très jolie et très peste Margaux passe sa vie à mentir. Le plus gros de ses mensonges : prétendre être une fille cool et maîtresse d’elle-même – alors qu’elle est, dans le fond, solitaire et mal dans peau… Tout va basculer pour Margaux le jour où, pour se venger de son ex, elle s’enfonce dans une spirale de mensonges qui risque de lui coûter très cher… Pourquoi cette jeune fille s’est-elle refugiée dans un monde d’apparence et de mensonges ? La vie réelle lui semble-t-elle trop difficile ? Ou peut-être son entourage ne lui a jamais dévoilé la vérité ? 


© Jean-Philippe Baltel - DEMD Productions/FTV8 / Théo et le Bonheur
Auteur : Thomas Boullé
 
Théo se met une pression dingue pour être à la hauteur de la prépa HEC qu’il veut intégrer à la rentrée. Benjamin s’en inquiète. D’autant plus qu’il découvre que Théo, pour améliorer sa concentration, s’est mis à consommer des médicaments… Jusqu’où ira sa descente aux enfers ? Rousseau arrivera t-il à aider son fils ? 

 

Charlie Dupont


Produit par
Sébastien PAVARD
Lou GAUTHIER
DEMD Productions


Scénaristes
Agathe ROBILLIARD,
Thomas BOULLÉ


en collaboration avec
Ludovic ABGRALL,
Laure MENTZEL,
Laura-Mélusine RAYNAUD,
Joris MORIO
et Cécile POLAR…

Librement adapté du format catalan
Merlì


Réalisateurs
Adeline DARRAUX
Octave RASPAIL


Directeur de production
 Frédéric FOURGEAUD

Directeur de la photographie
Dominique BOUILLERET

Musique originale
Nicolas JORELLE

Direction de la fiction nationale de France Télévisions
Anne HOLMES
Anne DIDIER
Fabienne LANGLOIS

8 x 52'

Sabine Michel
Responsable projets et actions de communication Guadeloupe la 1ère