Sous les pavés, les flics @ Gaumont Pathé archives

Mai 68 sur France 3 national

Une nouvelle fois, France 3 cultive son regard original avec une soirée spéciale consacrée aux événements qui bouleversèrent le Vieux Monde. Deux documentaires donnent matière à un débat. Le premier se place, et c’est nouveau, de l’autre côté de la barricade, celui des forces de l’ordre ; le second est une immersion dans la journée du 10 juin 1968, au cœur des événements les plus durs, où tout aurait pu basculer ! 
Deux autres documentaires – 68, année érotique et Soixante-huitards de droite – complètent la thématique pour démontrer qu'avant 1969, les Français avaient déjà commencé leur révolution sexuelle, et que les manifestants n'étaient pas tous de gauche !

68 : sous les pavés... les flics 
À 20.55 

Mai 68. Les étudiants et les ouvriers sont dans la rue. Le pouvoir craint une révolution. De ces semaines tumultueuses, la postérité n’a retenu que ses meneurs, mais qui se souvient des hommes qui leur faisaient face ? Policiers, CRS, gendarmes... Ils sont les oubliés de l’histoire. Sous les injures et les pavés, attendant la charge, le sort de la Ve République était pourtant entre leurs mains. Malgré l’escalade de la violence, comment un bain de sang a-t-il été évité ? 

Fiche technique

Un film de Laurent Chabrun et David Korn-Brzoza
Produit par Fabienne Servan-Schreiber et Lucie Pastor

Unité documentaire de France 3 :
Clémence Coppey, Emmanuel Migeot

CRS
SOUS LES PAVES LES FLICS

Affrontements

Magasin occupé

Magasin occupé

Barricades rue de Paris

Barricades, rue de Paris

Barricades rue des Saints Pères

Barricades, rue des Saints-Pères

Policiers
SOUS LES PAVES LES FLICS

Slogan anti-policiers

En deuxième partie de soirée

À travers une édition spéciale de Franceinfo, le documentaire de France 3 Régions couvre la journée du 10 juin 1968, comme si elle se déroulait sous nos yeux !
Émilie Tran Nguyen et Djamel Mazi présentent cette édition spéciale, fictive, avec les envoyés spéciaux sur les lieux des événements en régions (Nantes, Strasbourg, Sochaux et Flins) et les éditorialistes Thomas Legrand et Natacha Polony qui analysent « en direct » l'évolution de la situation.

Émilie Tran Nguyen et Djamel Mazi © Nathalie Guyon

Encore un anniversaire ! Encore une célébration ! De Mai 68, on imagine déjà ressortir les photos jaunies de Cohn-Bendit, Geismar et Sauvageot, ripoliner les images des barricades estudiantines et festoyer en se remémorant les formidables heures vécues tout en versant une larme sur ce que la société est devenue… Cinquante ans après, il est peut être temps de raconter un autre récit !

1968 a été la plus grande grève du XXe siècle ! Plus mobilisatrice que 1936. À cette période mouvementée, France 3 décide aujourd’hui de consacrer un documentaire événement particulièrement innovant. Audacieux dans la forme, le film documentaire prend le visage et les ressorts d’une édition spéciale avec « une écriture » de 2018. Il est également novateur par son angle éditorial. Écrit avec l’historienne Ludivine Bantigny, auteure de 1968 – De grands soirs et petits matins, le film dresse le portrait d’une France entière révoltée, loin des gavroches du quartier latin, au moment où les tensions vont être poussées à leur paroxysme, le 10 juin 1968. Et pourtant, il suffira de trois semaines pour assister à la victoire impressionnante des conservateurs gaullistes.

À l’instant où les journalistes prennent l’antenne, mai est passé mais la tension sociale est toujours aussi forte. Les étudiants ne sont pas rentrés dans leurs universités, les trains ne roulent pas et les ouvriers tiennent les usines. À tel point que, ce jour-là, ils sont encore 3 millions à rêver de changer le monde, changer de système. Ce 10 juin à Flins, près des usines Renault, un jeune manifestant meurt lors d’affrontements avec la police. En réaction, Paris s’embrase à nouveau. Au même moment, des nouvelles dramatiques arrivent des usines Peugeot à Sochaux. On évoque deux nouveaux morts. L’heure est si grave que, ce 10 juin, des journalistes et des techniciens de la télévision décident de (re)prendre l’antenne pour proposer une édition spéciale. Cette uchronie documentaire permet enfin au service public de la télévision d’occuper l’antenne, alors qu’à l’époque, il était paralysé par la grève.

Sur le plateau de Franceinfo, Émilie Tran Nguyen et Djamel Mazi, avec l’aide de correspondants à Flins, Nantes ou encore Strasbourg et Sochaux, font vivre les événements en direct. Auprès d’eux, des éditorialistes, des sondeurs ou encore des sociologues racontent et décryptent la France de cette année 68, et les informations essentielles des dernières semaines ! Pendant 52 minutes, avec les codes très contemporains de l’édition spéciale, les équipes vont raconter ces événements de mai / juin 68 qui ont vu chavirer la France du général de Gaulle et des Trente Glorieuses.

Journalistes et envoyés spéciaux font découvrir un autre Mai 68, plus ouvrier, sorti de Paris et de ses quartiers étudiants, plus dur, mais porteur d’un fol espoir : changer le monde !

Un mot de la production

Imaginé directement après la diffusion de notre film Nous, ouvriers (meilleur film documentaire 2016 du Syndicat de la critique de cinéma), ce documentaire si particulier permet de réunir en une production l’ensemble des antennes régionales de France 3 autour d’un événement. La chaîne Franceinfo et Radio France se sont joints à l’aventure pour permettre de tourner sur les plateaux de la chaîne. Ensemble, l’objectif est de redonner toute sa place à cet autre visage de 1968 ; celui des drames, des mobilisations ouvrières, paysannes et des formidables espoirs générés. Quitter le quartier latin pour regarder dans les yeux le formidable espoir des territoires et des régions de France.

Bios express

Dimitri Kourtchine est l’auteur-réalisateur de ce documentaire. Il a réalisé, notamment pour Arte, des documentaires très « pop » comme Révolution VHS ou encore Rocky IV, le coup de poing américain. Pour concevoir cette édition spéciale, il est accompagné par David Montagne, réalisateur plateau de Franceinfo, qui a participé à de nombreuses aventures audiovisuelles. Les deux mettront au service du film leurs compétences spécifiques et leur imaginaire commun.

 

52 min
Un documentaire réalisé par 
Dimitri Kourtchine


Réalisation plateau : David Montagne
Conseillère historique : 
Ludivine Bantigny
Produit par
 13 Productions

68, année érotique

En deuxième partie de soirée 

C'est l’autre révolution de 68 : celle des mœurs. Virginité, fidélité, mariage : les tabous d’après-guerre sont bousculés. La révolte échoue face au pouvoir, mais libère la société. Cinquante ans plus tard, les « années 68 » restent celles qui ont émancipé la sexualité des Français.

 

Les slogans politiques ont été oubliés, mais l’émancipation sexuelle est restée. C’est peut-être le principal acquis du « joli mois de mai ». Le film donne la parole à des Français anonymes, qui racontent leurs « années 68 ». Ces témoignages se mêlent aux archives pour restituer l’ambiance de l’époque.
Ces femmes et ces hommes issus du baby boom étaient étudiants, lycéens ou déjà dans la vie active. Devant la caméra de Claude Ardid et Philippe Lagnier, ils décrivent d’abord la France d’avant mai, et l’ordre moral qui corsetait toute une jeunesse. Et puis viennent les premières manifestations de mai. On s’embrasse sur les barricades et dans les amphis. Jouir sans entraves ! D’accord, mais sur un pied d’égalité. Le féminisme s’affirme, des groupes de femmes militantes descendent dans la rue*.

Que l’on ait été homme ou femme, hétéro ou homo, ouvrier ou bourgeois, tous ces protagonistes reconnaissent une chose : Mai 68 a changé la liberté individuelle et le droit à toutes les identités sexuelles.

* Le MLF naît officiellement en 1970.

Fiche technique

52 min
Un documentaire écrit par Claude Ardid et Philippe Lagnier
Réalisé par Philippe Lagnier
Produit par Capa - Patrice Lorton

Unité documentaire de France 3 :
Emmanuel Migeot, Danièle Benichou

Liberté en mai 2

Sur les barricades

Féministes en mai

Les premières féministes descendent dans la rue

Les jupes raccourcissent

Les jupes raccourcissent, les filles s'émancipent

Les seins nus s'affichent sur les plages de France

Les seins nus fleurissent sur les plages

Marc, étudiant en 68, expérimente pendant les manifestations et les grèves une liberté sensuelle

Marc, étudiant en 68, expérimente, pendant les manifestations et les grèves, une liberté « sensuelle »

Marc aujourd'hui

Marc aujourd'hui

En mai 68, Claudine était concierge et mère de famille. Elle ne s'est libérée que des années plus tard, après son divorce

En mai 68, Claudine était concierge et déjà mère de famille

Début 68, Bruno était salarié, marié et résigné à cacher son homosexualité. Les événements de 68 l'ont progressivement libéré de sa honte

Alors que, début 68, Bruno était salarié, marié et résigné à cacher son homosexualité, les événements de 68 l'ont progressivement libéré de sa honte

Après 68, Michel, étudiant, part vivre l'amour libre en communauté

Après 68, Michel, étudiant, part vivre « l'amour libre » en communauté

Michel aujourd'hui

Michel aujourd'hui

Soixante-huitards de droite

En deuxième partie de soirée 

Mai 68 restera à jamais marqué par la victoire culturelle et idéologique de l’extrême gauche et par l’aspiration libertaire de la jeunesse. Pourtant, il y eut une autre jeunesse, nostalgique d’une France de l’ordre et tout aussi critique sur son époque ! 

Parmi les manifestants de 68, d'autres jeunes ont tenté, eux aussi, de faire leur révolution et d'imposer violemment leur vision du monde. Ce film est l’histoire d’une autre révolte contre le pouvoir gaulliste. À partir des témoignages d’acteurs connus et inconnus tels que Patrick Buisson, Patrice Gélinet, Bernard Lugan, Gérard Longuet, Alain Madelin, Alain Robert, retour sur un Mai 68 oublié, celui des baby boomers, adeptes d'une droite réactionnaire.

Fiche technique 

Réalisé par Bertrand Delais
Produit par Ladybirds Films, Hélène Badinter

Unité documentaire de France 3 :
Emmanuel Migeot, Louis Castro 

Manifestation d'extême droite en 68

Manifestation d'extrême droite en 68

Patrick Buisson

Patrick Buisson

Bernard Lugan

Bernard Lugan

Alain Duguet

Alain Duguet

Gérard Longuet

Gérard Longuet

Alain Madelin

Alain Madelin

Manifestation anti-communiste en 68

Manifestation anticommuniste en 68

Manifestation du groupe Occident en 68

Manifestation du groupe Occident en 68

CONTACT PRESSE

Laurence Guillopé
Contacts - France Télévisions

Contact presse

Corinne LARUN
Marketing et communication des régions de France 3
PICTO-FRANCETVPRO
PICTO-Phototélé
PICTO-FRANCETVPREVIEW
Twitter_F3 (2018)
Twitter_F3_presse (2018)
Instagram_F3 (2018)