Les Mystères de Paris d'Eugène Sue

On connait le roman “Les Mystères de Paris”. Surtout son titre ! Pourtant l’histoire inventée par Eugène Sue est formidable, addictive, souvent étonnante, amusante, mélo, pleine de rebondissements et de suspens. Ceux qui l’ont lue s’en souviennent avec émotion, certains personnages sont inoubliables.

 

L’œuvre n’est pas prétentieuse, elle est grand public, populaire, policière. Elle est l’ancêtre des séries actuelles. Elle a influencé de très nombreux écrivains et cinéastes. C’est aussi une œuvre politique.

Eugène Sue, grand bourgeois et dandy dans sa jeunesse, s’est beaucoup impliqué dans l’écriture de ce roman social et militant, au point de se faire élire député socialiste puis de finir sa vie en exil, après l’échec de la révolution de 1848.

Le livre est très ancré dans le réel, passionnant d’un point de vue historique, géographique et social. Il est situé dans un Paris sombre et frondeur, avant les destructions d’Haussmann. Chaque lieu, disparu ou non, est localisable. C’est très instructif et vivant. La banlieue aussi (riantes prairies à l’époque !) est très présente dans de nombreux chapitres. L’œuvre offre un véritable intérêt pluridisciplinaire, croisant également l’histoire de la presse (l’avènement du feuilleton pour fidéliser les lecteurs et soutenir la publicité naissante), l’histoire de la littérature (entre romantisme et réalisme) et celle des arts (l’âge d’or de la gravure, la naissance de la photographie…).

Publiés en feuilleton dans “Le Journal des Débats” entre juin 1842 et octobre 1843, “Les Mystères de Paris” eurent un succès phénoménal, viral, interactif avant l’heure. Puis ils furent publiés et re-publiés en volumes abondamment illustrés par de très nombreuses et magnifiques gravures. Près de 40 ans depuis leur dernière adaptation audiovisuelle, il est grand temps de les remettre en lumière…