AGATHE KOLTES

Agathe Koltès

Femmes de caractère

Entre mère et flics, une nouvelle série France 3 avec des femmes de caractère... 

DOUBLE ENQUÊTE  

Agathe Koltes scène

Philippine : À la lecture des scénarios, j’ai trouvé les enquêtes très bien ficelées. Dans ces deux épisodes, par exemple, il s’agit d’une double enquête croisée, l’une confiée à Agathe, l’autre au capitaine Fontaine.

Hortense : Les enquêtes sont différentes, riches, les personnages sont divers et variés, toutes générations confondues. Les affaires à résoudre s’inscrivent pleinement dans la région. Par exemple, les deux premières enquêtes mettent en scène un éleveur local et une employée de banque…

Philippine : … et ces deux enquêtes se rejoignent, s’entremêlent, ce qui est un motif de rapprochement entre le capitaine Fontaine et le commandant Koltès. C’est d’ailleurs ce que je trouve aussi intéressant, d’avoir ce duo d’enquêteurs qui reflète le célèbre binôme good cop/bad cop (« bon flic/mauvais flic », ndlr). Agathe reproduit d’ailleurs ce procédé avec Leslie.

Hortense : C’est un duo de flics très complémentaire. Il est aussi bourru, bourrin même – d’ailleurs, Agathe le lui fait remarquer –, qu’elle est fine et psychologue. Le commandant Koltès a cette capacité à obtenir des informations en passant par des chemins improbables. Le contact avec le capitaine Fontaine permet aussi de dévoiler d’autres facettes de sa personnalité qui n’apparaissent pas dans son rapport avec sa fille.

Philippine : C’est vrai que, à l’inverse d’Agathe, le capitaine Fontaine est un mec vraiment mec : beaucoup de qualités masculines, pas ou peu de qualités féminines. D’autant plus qu’il se sent menacé. Agathe a un grade plus élevé que le sien, une réputation qui la précède. Très rapidement, il a peur pour sa place.

Hortense : Et Mathilde craque un peu pour lui…

Philippine : … ce qui désespère un peu sa mère (rires) !

 

BRETAGNE 

Agathe Koltes scène

Hortense : Je connais très bien la Bretagne, mais pas vraiment le sud de cette région. Là, j’ai découvert de très beaux paysages. Bien sûr, ça reste la Bretagne : un coup il pleut, un coup il ne pleut plus et, pour ne rien arranger, nous avons tourné au mois de décembre ! J’ai tout de même vu une région magnifique qui, je crois, est bien mise en valeur par les deux épisodes. D’une manière générale, je suis assez campagne, et j’ai été touchée par cette nature toujours un peu hostile, changeante et surprenante. Après, Mathilde ne sort pas souvent du commissariat… (rires)

Philippine : Je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est sublime. S’il y a bien une région en France que j’aime – et je ne dis pas ça parce que j’y ai tourné –, c’est la Bretagne. J’ai déjà tourné deux fois dans le golfe du Morbihan et j’étais très contente d’y retourner. Et puis, la lumière ! La lumière est incroyable. Si tourner en hiver peut parfois poser des problèmes, la qualité de la lumière est exceptionnelle…

Hortense : … et puis, on ne devait pas se jeter dans l’eau, non plus !

Philippine : Oui, heureusement. Après, il y a la marée. Vous pouvez commencer une séquence à marée basse et puis vous retrouver à marée haute et vous demander comment vous allez pouvoir revenir sur l’autre rive. C’est aussi ce qui fait le charme de ces tournages (rires).

 

ANECDOTE DE TOURNAGE 

Agathe Koltes scène

Philippine : La nôtre est assez épique. C’était un jour où nous tournions une scène de course-poursuite entre deux rives. Mais la journée de tournage était une course-poursuite en elle-même, entre nous et la marée ! Il fallait sans cesse changer de rive, changer les axes, courir pour échapper à la montée du niveau de la mer. Et c’est évidemment le jour qu’a choisi notre metteur en scène pour tomber ! Il s’est pratiquement cassé le genou. Là-dessus, nous appelons les pompiers qui le conduisent à l’hôpital. Heureusement, son fils – qui était aussi le premier assistant – a réussi à tourner des plans pendant ce temps-là. Finalement, voilà notre metteur en scène qui revient en nous assurant que tout allait bien… et nous avons fini la journée comme ça. Une journée plutôt rock’n’roll !...

Hortense : Oui, plutôt. Il est tout le temps super speed. Et puis il avait mis ses bottes en caoutchouc…

Philippine : C’est vrai, il les avait ! Et les bottes en caoutchouc sur les algues, ça ne pardonne pas.

Hortense : Mais, au début, rappelle-toi, il ne voulait même pas aller se faire soigner ! Ils se sont engueulés avec son fils jusqu’à ce qu’il accepte.

Philippine : Franchement, j’aurais voulu avoir une caméra pour filmer cette scène. Il a limite fallu le traîner de force (rires) !

 

Propos recueillis par Sébastien Pouey 

Retrouvez  les personnages d'Agathe Koltès dans la semaine 19 de France 3...

Et encore davantage d'informations dans le dossier de presse Femmes de caractère  

Ainsi que des bonus videos 

Fiche artistique

Philippine Leroy-Beaulieu (commandant Koltès), Hortense Gelinet (commissaire Sirach) Arnaud Binard (capitaine Fontaine), Serge Riaboukine (Guy Wichniak)

Fiche technique

2 épisodes de 52 minutes

Films réalisés par Christian Bonnet 

Scénario : Mélina Jochum et Frédéric Videau

Production : GMT Productions, avec la participation de France 3

Producteurs : Alban Etienne et Julien Dewolf

Producteur exécutif : Frank Lebreton

PICTO-FRANCETVPRO
PICTO-Phototélé
PICTO-FRANCETVPREVIEW
Twitter_F3 (2018)
Twitter_F3_presse (2018)
Instagram_F3 (2018)