#NousLesEuropéens

SOIRÉE DOCUMENTAIRE ÉVÈNEMENT

Dimanche 8 mai 2022 à 22.15

France Télévisions se mobilise du 1er au 9 mai à l'occasion de la semaine de l'Europe et propose une programmation spéciale, #Nous les Européens, autour de documentaires, de magazines et de rendez-vous d'information. 
France 5 inscrit dans cette semaine spéciale deux documentaires inédits Vivre dans l'Allemagne en guerre de Jérôme Prieur, suivi de Henri Weber, le rouge et la rose de Patrick Rotmann et Fabienne Servan-Schreiber.

 

© Roche Productions

À partir de quelques correspondances et de journaux intimes qui nous permettent d’entendre la voix de ces civils allemands, pour l'essentiel des femmes, à travers les images surprenantes enregistrées par les films amateurs tournés au fil des jours et des saisons, ce film montre comment la Seconde guerre mondiale a été vécue, à l’écart du front. Il nous plonge à l’intérieur du pays de 1938 à 1945, dans la chronique ordinaire de la catastrophe, du crépuscule au désastre de l’Allemagne.

Depuis le 30 Janvier 1933 et l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler, l’Allemagne a été mise au pas. Les opposants ont été anéantis. La presse sous l’entier contrôle du régime, les actualités projetées dans les cinémas et la radio diffusée au cœur de chaque foyer sont les porte-voix de la propagande officielle, omniprésente.
Une immense majorité d’Allemands se range à ce nouvel ordre qui leur promet un avenir radieux.

En témoignent les lettres que s’envoient les fiancés et les époux, bientôt séparés par la guerre, se donnant des nouvelles comme si leur vie continuait d’être normale. Mais après l’euphorie des premières conquêtes, le front se rapproche de plus en plus de l’intérieur même de l’Allemagne qui, sous le déluge des bombes alliées, va devenir une forteresse assiégée.

Irène Reitz travaille chez un fleuriste à Lauterbach, une bourgade en pleine Forêt Noire. Ernst Guicking, son fiancé, est sous-officier de carrière dans la Wehrmacht et combat en France puis en Russie. Liselotte Purper, qui a 22 ans en 1940, est photographe pour les organismes officiels du Reich. Elle est fiancée à Kurt Orgel, lieutenant dans un régiment d’artillerie qui sera envoyé à Stalingrad. Comme la grande masse des Allemands, ils sont convaincus par le IIIeme Reich.

Tandis que la persécution des Juifs devient un objectif prioritaire, rarissimes sont alors celles et ceux qui parviennent à garder leur lucidité, et qui osent écrire dans leurs journaux intimes ce qui se passe vraiment.

Luthérien fervent, Jochen Klepper relate ses cas de conscience et ses efforts désespérés pour sauver sa femme et sa belle-fille, d’origine juive. Croyante elle aussi, Lisa de Boor vit et travaille à Marburg où elle écrit des contes pour enfants et des poèmes, notant les événements marquants. Mathilde Wolff destine son témoignage écrit sous forme de lettres à ses enfants exilés hors d’Allemagne, bien qu’elle ne puisse pas les leur envoyer, « pour qu’ils sachent plus tard ce que nous avons vraiment vécu », dit-elle.

Ruth Andreas-Friedrich, qui appartient à un groupuscule clandestin de secours aux Juifs, travaille comme journaliste à Berlin. Parallèlement, elle tient pendant toute la guerre son carnet de bord où elle raconte tout ce qu’elle peut, au péril de sa vie. Journaliste pour le Deutsche Allgemeine Zeitung, Ursula von Kardorff est issue d’une vieille famille de la noblesse prussienne. Comme Ruth Andreas-Friedrich, elle ne cesse de confier en secret comment son pays sombre dans l’horreur quand la guerre devient mondiale.
 

 

 

A 22.30 > HENRI WEBER, LE ROUGE ET LA ROSE (i)

© Cinétévé

 

Juif polonais né dans un goulag devenu leader en mai 68 puis sénateur de la République et député européen, Henri Weber était un homme de son temps. Il est de cette génération bercée par le rêve du Grand Soir qui a troqué le combat de rue pour celui des idées dans l’espoir de voir naître un monde meilleur. Armé d’un humour décapant frôlant l’autodérision, curieux de tout et des autres mais respecté de ses adversaires, il fut un homme politique qui n’a eu de cesse de défendre ses idées et une certaine idée de la France et de l’Europe.

FICHE TECHNIQUE

54’ inédit – un film de Patrick Rotman et Fabienne Servan-Schreiber – réalisé par Patrick Rotman – raconté par François Marthouret – une production Cinétévé (Fabienne Servan-Schreiber et Fatma Tarhouni), Avec la participation de France Télévisions et de Public Sénat, avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’image animée, Avec le soutien de la Fondation Jean Jaurès, de la PROCIREP – Société des producteurs et de l’ANGOA – musique originale Eric Slabiak -  Année 2021

Ces programmes sont disponibles en visionnage sur https://www.francetvpreview.fr/ftvpreview/
(copie de travail non mixée et non étalonnée, et sans générique)

 

Pour en savoir plus sur #NousLesEuropéens, cliquez sur le logo ci-dessous :

 

Logo Nous Européens

100' inédits - un film de Jérôme Prieur - conseiller historique Isabelle Davion - produit par Dominique Tibi - Roche Productions, avec la participation de France Télévisions, Histoire TV, RTS, RTBF, ICI, RDI, FOXTEL - RSI, avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l'image animée, et de la Procirep-Angoa - musique originale Marc-Olivier Dupin - Année 2020.
Inspiré du livre de Nicholas Stargardt : "La guerre allemande, portrait d'un peuple en guerre 1939-1945"

Les sélections du film 

  • Sélectionné à War on Screen
  • Sélectionné au Festival international du film francophone de Tübingen/Stuttgart
  • Sélectionné au Rendez-vous de l’Histoire de Blois
  • Sélectionné aux Correspondances de Manosque
  • Sélectionné au Festival International du film d’Histoire de Pessac

CONTACT

Lison Dambreville
Responsable Communication&Marketing reunion.1