Vassily Kandinsky & Gabriele Münter, passion et révolution

Dans la case culture « Aux arts et caetera »
Un documentaire de la collection Duos d'Artistes
Vendredi 15 avril à 23.10


Gabriele Münter et Vassily Kandinsky, c’est une histoire d’amour et d’art, de joie et de peine, de vérité et de trahison. Quatorze années vécues dans l’intensité et qui furent décisives pour l’un comme pour l’autre.

Il est l’un des plus grands artistes du XXe siècle : Vassily Kandinsky, le peintre de l’âme russe, un nom à jamais lié à la naissance de l’abstraction.

L’Allemande Gabriele Münter, elle, n’a jamais cessé de représenter le visible. Elle a saisi sur la toile l’essence des motifs, avec une étonnante modernité. 

Quand elle devient l’élève de Kandinsky, en 1902, elle ne se doute pas qu’ils vont vivre une histoire d’amour passionnelle qui va les propulser chacun au sommet de leur art.

À 36 ans, Vassily est un homme marié, fraîchement débarqué à Munich pour se lancer dans une carrière artistique, faisant voler en éclat sa bonne situation en Russie. Il quitte son épouse et se lance dans un voyage à travers l’Europe et l’Afrique du Nord avec Gabriele, esquissant côte à côte des paysages postimpressionnistes. À 22 ans, la jeune femme avait déjà sillonné les États-Unis, un appareil Kodak Bull’s Eye autour du cou, révélant un talent inné pour les cadrages et les choix des motifs.
De retour en Allemagne, Kandinsky et Münter découvrent dans les Alpes bavaroises le village de Murnau, aux façades multicolores, qui agit comme un détonateur dans leur conception artistique. La couleur jaillit, les aplats vifs se cernent de noir et chaque tableau se dépouille des détails et devient expression pure. 
Gabriele achète alors, sur les hauteurs de Murnau, la maison de leurs rêves qui devient le théâtre de rencontres pour des artistes d’avant-garde. C’est la création du Cavalier bleu, un groupe d’artistes d’inspiration expressionniste.
Porté par l’énergie du groupe, Kandinsky se détache et prend de l’avance : il théorise autour de la « nécessité intérieure » qui s’exprime au travers de ses impressions, improvisations ou compositions. Il franchit le pas de l’abstraction.
Gabriele Münter, elle, préfère donner à sa nature intérieure une expression figurative. Dotée d’une grande force de caractère, elle ne cesse d’encourager son compagnon, sans l’imiter.

Le 1er août 1914 précipite la fin de leur histoire. L’Allemagne déclare la guerre à la Russie et Kandinsky doit quitter le pays. La relation avec Gabriele s’est détériorée, elle attend un mariage qui ne viendra jamais et leur dernière rencontre à Stockholm sera une fin très amère à leur passion.

Un film écrit et réalisé par Catherine Aventurier
Avec les voix de Guillaume Gouix et Alysson Paradis
Coécrit par Aurélia Rouvier
Produit par Caroline Broussaud
Une production France TV Studio
En coproduction avec le Centre Pompidou
Avec la participation de France Télévisions

Lien de visionnage disponibles sur france.tvpreview

 

Duos d'Artistes

France Télévisions



Direction des documentaires
Catherine Alvaresse
Julie Grivaux


Pôle histoire culture
Emmanuel Migeot
Nathalie Kaminsky

 

 

 

 

Bérénice Bouchon
Contact - France Télévisions
Twitter_F2_presse (2018)
Facebook_F5_DOC_Presse (2018)
Instagram_F5_presse (2018)
Pictogramme francetvpro
Pictogramme Phototélé
Pictogramme France.tv Preview