DUELS
Duels

Elisabeth II-Lady Diana — Duel royal

Collection documentaire - Jeudi 21 avril 2016 à 22.20

Happy birthday the Queen ! Alors que la reine d’Angleterre fête ses 90 printemps, zoom sur le conflit de générations qui l’a opposée pendant dix-sept ans à Lady Di. Ce face-à-face a bouleversé l’image de la monarchie et son rapport à la société britannique.

29 juillet 1981. L’Angleterre, meurtrie par le chômage et la récession, est à la noce : le prince héritier Charles épouse la jeune lady Diana Spencer. Mais le conte de fées tourne très vite au cauchemar pour la princesse. Délaissée par son époux, la jeune ingénue de 19 ans regrette ce mariage arrangé et partage son mal-être avec sa royale belle-mère. Un comportement incompréhensible pour celle qui a choisi de dédier son existence à son peuple, reléguant ainsi sa vie personnelle au second plan. « L’attitude de la reine a toujours été du genre : “Continue de sourire et débrouille-toi. Il faut être anglais et savoir serrer les dents”, souligne Richard Kay, journaliste et ami de Diana. La reine a pensé qu’elle s’en sortirait et qu’elle parviendrait à s’accommoder de la situation. Mais elle n’a pas pu. » Un affrontement entre deux mondes, l’un séculaire, l’autre résolument contemporain se prépare. Durant dix-sept ans, la gardienne des traditions et la princesse rebelle vont se battre pour l’amour du peuple anglais.

La princesse du peuple contre-attaque

L’arme principale de Diana pour démystifier Buckingham ? La presse. « La pression médiatique sur Diana a été sans précédent, hors de tout contrôle, se souvient Mark Saunders, reporter-photographe, spécialiste de la famille royale. On n’avait jamais connu ça depuis les Beatles dans les années 1960. Là, c’était la Beatlemania avec un diadème. » Peu à peu, Diana prend le contre-pied et décide d’abuser de son nouveau pouvoir. Elle s’implique dans la lutte contre le sida — malgré l’interdiction de la reine —, la lèpre ou les mines antipersonnel. Un engagement dans des causes humanitaires qui lui vaut bientôt le surnom de princesse du peuple.

En 1992, elle frappe un grand coup avec la sortie en librairie d’un livre signé Andrew Morton. Un brûlot qui révèle l’intimité et les difficultés du couple princier, auquel Diana a participé secrètement pendant un an. « La reine était furieuse, affirme Ingrid Seward, biographe de la couronne. […] La monarchie n’a pas de pouvoir. Ce qu’ils ont, c’est de l’influence, et si les gens ne les respectent pas, ils perdent leur influence. Cela a ébranlé les fondements mêmes de la monarchie. » Si le couple se sépare, le bras de fer médiatique entre les deux femmes n’est pourtant pas terminé. Diana porte le coup de grâce à la couronne britannique en 1995 avec une interview-confession accordée à la BBC. La reine exige le divorce.

L’ex-princesse est enfin affranchie des contraintes de la royauté, mais elle va progressivement se sentir prise à son propre piège. Le 31 août 1997, son instrument de guerre se retourne contre elle dans le tunnel du pont de l’Alma. L’Angleterre est en larmes. Face à la colère du peuple, la reine est obligée de sortir de sa réserve pour sa plus belle ennemie. « La reine a prononcé un incroyable discours hypocrite sur comment Diana était formidable et tout le monde est revenu à sa place, précise Stephen Frears, cinéaste et réalisateur de The Queen. Il n’y a pas eu de révolution et il n’y en aurait jamais eu. Les Anglais sont très conservateurs. » L’honneur est sauf. God Save the Queen !

Amandine Deroubaix

DUELS

Collection documentaire

Durée 52 min

Auteure-réalisatrice Caroline Benarrosh

Production Ciné Films Europe, avec la participation de France Télévisions et de ZDFInfo

Année 2015

Disponible en audiodescription

 

france5.fr/duels

#duelsF5

Twitter_F2_presse (2018)
Facebook_F5_DOC_Presse (2018)
Instagram_F5_presse (2018)
Pictogramme francetvpro
Pictogramme Phototélé
Pictogramme France.tv Preview