L’actualité, telle que vous ne l’avez jamais « REVU »

Chaque jour, le zapping de l’actualité « Vu » est intégré à « C à vous » et fait l’objet d’une déclinaison hebdomadaire, intitulée « Revu ». Ce magazine est animé par Pascale Clark, chaque dimanche à 13.30 sur France 5.

Interview de Pascale Clarke, voix connue de tous, de Canal+ à France Inter, et qui résonne désormais sur France 5.

 

« Nous offrons un espace de liberté. L’émission dure 52 minutes, cela suppose aussi qu’on donne un peu de soi. Nous recherchons des invités à la parole libre car on peut tout dire, il n’y a pas de montage à l’issue de l’enregistrement. »

Présentez-nous Revu
Pascale Clarke : 
Le principe est de revoir les images fortes de la semaine, qu’elles portent sur des gros dossiers d’actualité comme sur des thématiques plus légères. Revu est une version augmentée de Vu, grâce à notre invité qui choisit de commenter certaines de ces images. Pour le téléspectateur, c’est un bon moyen, chaque dimanche, de marquer un temps, de revoir l’actualité qu’il a peut-être manquée, par le biais du regard de cette personnalité. 

L’invité découvre-t-il ces images ou avez-vous échangé au préalable avec lui ?
P. C. : 
Nous tournons dans les conditions du direct, cela contribue à la spontanéité de l’émission. J’ignore totalement sur quoi l’invité va réagir. Et lui ignore totalement les images qu’on va lui proposer. Mais le visage étant expressif, en observant ses réactions, je m’aperçois de ce qui le touche. Je peux ainsi tisser des liens entre ce qui le fait réagir et les éléments de sa vie, tenter d’apporter un éclairage supplémentaire sur sa personnalité.

Quel type d’invités envisagez-vous ?
P. C. : 
Nous offrons un espace de liberté. L’émission dure 52 minutes, cela suppose aussi qu’on donne un peu de soi. Nous recherchons des invités à la parole libre car on peut tout dire, il n’y a pas de montage à l’issue de l’enregistrement. Cela peut être compliqué, parce que nous vivons dans un monde un peu aseptisé dans lequel on peut parfois avoir peur de sa propre parole. Qu’il appartienne au monde de la culture, à ceux de la société civile ou du sport, peu importe, on ne se pose aucune barrière du moment que l’invité a un regard sur l’actualité.

 

Qu’est-ce qui motive toujours ou à nouveau la journaliste que vous êtes ?
P. C. : 
Pour moi, ce magazine est assez nouveau, même si on peut trouver des points communs avec le fait que j’aime, toujours et encore, réaliser des interviews. Par contre, ce n’est pas parce qu’il y a ma voix off qu’on est proche d’En aparté, que j’ai animé entre 2001 et 2007 sur Canal+. Dans Revu, nous sommes tout aussi axés sur l’actualité que sur la personnalité invitée, c’est une alchimie qui n’a pas été encore tentée. 

Quel serait le Revu 2021 de Pascale Clark ?
P. C. : 
La covid-19 ; la montée de l’intolérance et une forme de décomplexion envers le racisme et l’extrême droite dans notre pays ; vingt ans après le 11 Septembre, l’arrivée au pouvoir des talibans en Afghanistan et le destin déchirant de ces femmes afghanes qui avaient tellement progressé dans leurs droits ces dernières années ; enfin, l’état de cette planète. La terre, c’est notre corps à tous et, comme nous n’en prenons pas soin, cela déborde de tous les côtés. Malgré toutes les alertes visibles, on ne semble pas réaliser. Et ce n’est que le début…

Propos recueillis par Béatrice Cantet

Magazine

52 min 

Présentation 
Pascale Clark

Production  
France Télévisions Studio

Chaque dimanche, à 13.30 sur France 5

 

Revu est à voir et revoir sur france.tv

Twitter_F2_presse (2018)
Facebook_F5_DOC_Presse (2018)
Instagram_F5_presse (2018)
PICTO-FRANCETVPRO
PICTO-Phototélé
PICTO-FRANCETVPREVIEW