J’ai menti

Avec Camille Lou et Thierry Neuvic
Dès le mercredi 6 octobre à 21.05

Le mensonge blesse, la vérité peut tuer. La nouvelle série événement portée par Camille Lou et Thierry Neuvic.

 

Le mensonge blesse, la vérité peut tuer

 

France 2 propose dès le mercredi 6 octobre sa nouvelle série événement J’ai menti, portée par Camille Lou et Thierry Neuvic.

Réalisé par Frédéric Berthe, J'ai menti interroge, avec les codes narratifs du thriller, sur la capacité à avancer dans la vie, après avoir proféré, adolescent, un mensonge. Insignifiant au premier abord, il devient une véritable catastrophe au fil du temps.

Comment affronter alors les dommages collatéraux qu’il engendre et ses conséquences parfois irréversibles ?

Synopsis

Audrey Barreyre, 35 ans, est l’unique rescapée d’un tueur en série qui a sévi dans la région de Biarritz seize ans plus tôt.
Son passé ressurgit brutalement lorsqu’une jeune fille de 17 ans est retrouvée assassinée sur la côte basque en 2019. Rien ne relie ce meurtre au tueur de l’époque, et pourtant, Audrey en est certaine : il est de retour.
Pour le prouver, elle va devoir affronter son passé et ses mensonges.
Car la nuit de son agression, elle a menti.
Sur tout.
À tout le monde…

 

Avec 

Camille Lou (Audrey Barreyre), Thierry Neuvic (Joseph Layrac), Marilyn Lima (Pauline Layrac), Annelise Hesme (Sophie Barreyre), Hubert Delattre (Jean-Christophe Barreyre), Oscar Berthe (Léo), Stéphan Guérin-Tillié (Mikel Condé), Hélène Seuzaret (Catherine), Roxane Bret (Ana Condé), Christopher Bayemi (Jean Vigne), Nicolas Abraham (Victor Inuretta), Natalia Dontcheva (Marianne), Patrick Medioni (Franck Montel), Prudence Leroy (Chloé), Ilana Bachelier (Elaura Montel), Nicolas Amen (Éric), Thomas Sagols (Corentin)...

 

Note d’intention de Bénédicte Charles et Charles Pouponneau, scénaristes

Avec J’ai menti, nous voulions nous mettre dans la tête d’une survivante d’un serial killer.

Au-delà du traumatisme de l’agression, comment gérer la culpabilité d’avoir échappé à la mort — contrairement aux autres victimes ? Comment aider la police pour empêcher que d’autres agressions surviennent ? Comment se libérer de la peur ? Comment reprendre une vie normale ? Comment faire à nouveau confiance ?

Nous voulions aussi parler de résilience.

Certaines victimes sont assez fortes pour affronter le danger, ne pas montrer leur peur et reprendre leur vie d’avant, comme si rien ne s’était passé.

C’est le cas d’Audrey, notre héroïne. Elle est tellement combative qu’elle propose à la police de servir d’appât pour tenter d’arrêter le serial killer.

Sauf que cette attitude se retourne contre elle : Audrey ne ressemble pas à l’image qu’on se fait habituellement d’une rescapée. Elle semble tellement peu traumatisée que certains commencent à se poser la question de sa crédibilité : et si elle avait inventé son agression ?

Or, oui, Audrey a menti. 

Comme son titre l’indique, le mensonge est au cœur de la mini-série.

Nous souhaitions suivre comment la mécanique infernale du mensonge peut se mettre en place : une simple bêtise d’adolescent entraîne Audrey à mentir un peu, puis un peu plus, puis encore plus jusqu’à provoquer un véritable cataclysme qui va ruiner totalement sa vie — et celle d’autres personnes.

Peut-on se libérer du poids du mensonge ?

Peut-on réparer ses erreurs ?

C’est la dynamique propre à la mini-série : nous voulions que notre héroïne, seize ans plus tard, revienne sur les lieux du drame et affronte ses démons.

Se libérer du poids du mensonge qui empoisonne sa vie d’adulte. Mais pour cela, elle doit être prête à tout. Même mettre sa vie en danger.

 

barre

 

Série
6 x 52 min
(2 épisodes par soirée)

Scénario et dialogues 
Bénédicte Charles
Charles Pouponneau


Réalisation
Frédéric Berthe

Production
UGC Fiction

Productrice
Karine Evrard

Directeur des productions
Benjamin Hess

Directrice littéraire
Anne Voirin

Unité fiction française
France Télévisions
Anne Holmes
Anne Didier
Frédéric Goetz

Présentation des personnages

Résumés par épisode

Épisode 1

2003 : Audrey Barreyre (19 ans) et son petit ami entrent par effraction dans une maison de la corniche basque. Accidentellement, ils provoquent un incendie. Ils s’enfuient en emportant un collier de grande valeur. Dans la confusion, Audrey se retrouve seule, de nuit, dans la lande. Itsas, un tueur en série qui sévit dans la région, tente alors de la tuer. Audrey parvient miraculeusement à lui échapper, en perdant le collier. Joseph Layrac (34 ans) est commissaire à la SRPJ, en charge de l’enquête sur Itsas. Audrey est contrainte de mentir sur le lieu et l’heure de l’agression. Prise dans une spirale de mensonges, elle établit un faux portrait-robot.

 

2019 : Audrey a aujourd’hui 35 ans. C’est une avocate parisienne, mariée, mère d’un petit garçon. Elle se fige lorsqu’elle apprend qu’une jeune fille, Maialen (16 ans), a été retrouvée morte au Pays basque. Sur elle, un collier inconnu de grande valeur. Audrey ment à son mari et part au Pays basque. Elle devient l’avocate des parents de Maialen. Dès son arrivée, Audrey est très mal reçue par ceux qui la reconnaissent. Que s’est-il passé seize ans plus tôt ? Contrairement à ce que pense Pauline Larrea (27 ans), la jeune flic enceinte chargée de l’enquête, Audrey en est sûre : bien qu’il n’ait pas tué depuis seize ans, Itsas est bien de retour.


Épisode 2

2003 : Audrey est rongée par la culpabilité — Franck (45 ans), le père de sa meilleure amie Elaura (19 ans), a été grièvement brûlé au cours de l’incendie. Pour ne pas sombrer, elle parvient à convaincre Joseph et son équipe de jouer les appâts, afin d’arrêter Itsas. Ils fréquentent les boîtes de nuit. Mais, un soir, profitant d’un moment d’inattention des policiers, Itsas manque de tuer Audrey… L’équipe arrête un suspect, un nommé Cortez.

2019 : Audrey parvient à faire parler Ana (16 ans), la meilleure amie de Maialen, et découvre que la jeune femme rencontrait des hommes mariés via des applis de rencontre. Pauline finit par suspecter un homme marié, Guillaume Conan (45 ans), qui a eu rendez-vous avec Maialen. Au commissariat, Joseph (50 ans) tombe nez à nez sur Audrey : Pauline est sa fille !


Épisode 3

2003 : Audrey tente de se convaincre que Cortez est bien le tueur Itsas et de tout oublier. Elle s’accroche comme à une bouée à sa relation avec Joseph. Une passion intense naît, même si les deux doivent se voir en cachette. Alors qu’elle fête l’enterrement de vie de jeune fille de Maialen sur la plage, Audrey a une véritable crise de panique. Elle est conduite à l’hôpital...

 

2019 : Pauline ayant fait un malaise, la procureure veut la dessaisir de l’enquête. Elle rattrape le coup en lui proposant un binôme, avec son père. En garde à vue, Conan avoue avoir rencontré Maialen. Celle-ci lui avait tendu un piège avec un complice. Son ADN ne matche pas, il est innocenté. L’enquête s’oriente alors sur la piste du mystérieux petit ami de Maialen.  


Épisode 4

2003 : Audrey vient chez Elaura s’excuser de sa crise lors de l’enterrement de vie de jeune fille. Mais quelqu’un rôde autour de la maison où vit Elaura. Quand Franck et sa femme Marianne (45 ans) rentrent, la maison est vide. Aucune trace de leur fille. On retrouve bientôt son corps sur une plage : Itsas a encore frappé. Ce n’était pas Nacho Cortez. À partir de là, un déferlement de haine s’abat sur Audrey et sa famille. La vérité éclate sur l’idylle Joseph-Audrey : sa femme le met à la porte. Il est aussi dessaisi de l’enquête. Audrey, elle, est accusée par tous d’avoir menti sur tout. Y compris son agression. Quand elle découvre que Joseph a quitté le Pays basque, elle s’effondre...

 

2019 : en garde à vue, Patxi finit par craquer : il était le petit ami de Maialen. Il l’a trouvée mourante sur le lieu de son agression. Patxi a tenté de conduire Maialen aux urgences, mais à son arrivée, elle était morte. De peur d’être accusé, c’est lui qui a abandonné le corps dans la forêt. Mais il ne l’a pas tuée ! Une voiture tente de renverser Audrey. Mais Joseph refuse de croire que c’est Itsas. Pauline fait un malaise. Elle est conduite à l’hôpital et a interdiction de travailler. Joseph prend l’enquête en charge. Il encourage Audrey à rentrer à Paris. Pendant ce temps, Ana s’obstine à découvrir le meurtrier de sa copine. Elle s’inscrit sur la même appli de rencontres que Maialen. Un type inquiétant lui donne rendez-vous. Itsas 


Épisode 5

2003 : Audrey est internée en HP. Elle tente d’appeler Joseph pour lui dire toute la vérité sur la nuit de son agression, mais il refuse de lui parler. Elle parvient à s’enfuir et quitte le Pays basque. Elle se rend à Bordeaux. Elle surveille Joseph, sa femme et sa fille Pauline. Leur veut-elle du mal ?

 

2019 : la rencontre entre Ana et le type inquiétant tourne mal. Audrey la récupère et lui fait promettre de ne plus se mettre en danger. Elle avertit Mikel, le père d’Ana : sa fille va mal. Jean, le mari d’Audrey, débarque à Biarritz et découvre que les parents d’Audrey sont toujours vivants — contrairement à ce qu’elle lui a toujours raconté. La confrontation entre Jean et Audrey est violente... Audrey est en train de perdre sa famille. Le seul qui croit Audrey, c’est Joseph. Et Itsas est de retour. Malgré ses dénégations, tout porte à croire qu’Itsas est Patxi, qu’Audrey connaissait en 2003. 

Épisode 6

En flash-back, on revoit le soir de l’agression de Maialen : avant de rejoindre Patxi, Maialen veut se changer, mais sa mère est à la maison. Elle part se changer chez Ana. Là, elle tombe sur le collier. Elle le met à son cou. Puis elle découvre les objets macabres de Mikel : des housses avec les vêtements et des photos de ses victimes. Maialen prend peur et s’enfuit. Mais Mikel l’a vue. Il la poursuit et n’a pas d’autre choix que de la tuer. Avant qu’il puisse reprendre le collier, Patxi survient. Mikel s’enfuit. Patxi tente de sauver Maialen. En vain. Un homme est témoin de tout ça : Franck.

 

2019 : quand Mikel découvre dans le téléphone d’Ana des applis de rencontre, une violente dispute éclate entre le père et la fille. Il lui confisque tous ses moyens de communication. En fouillant dans la maison, Ana trouve les médicaments que s’injecte son père pour se castrer chimiquement. Persuadée qu’il souffre d’un cancer de la prostate, Ana appelle Audrey en larmes pour se confier. Audrey était sur le point de rentrer à Paris quand elle comprend la vérité : Mikel est Itsas ! Avant de pouvoir prévenir Joseph, Audrey est enlevée par Mikel. Elle est à sa merci… Joseph la sauve. Mais Mikel a pris sa fille de force et s’est enfui avec elle. Dans la voiture, Ana provoque un accident. Grâce à Joseph, Ana est sauvée. Mikel, lui, se suicide.

ID de la video FTV Preview
Kévin Arbona
Contact - France Télévisions
PICTO-FRANCETVPRO
PICTO-Phototélé
PICTO-FRANCETVPREVIEW
Twitter_F2 (2018)
Twitter_F2_presse (2018)
Instagram france 2