Africa Demain

Liberté, créativité, sororité !

Africa demain
Diffusé depuis juillet 2021

À travers le portrait de cinq jeunes femmes inspirantes, la série « Africa demain » nous raconte l’Afrique dans ce qu’elle a de plus vibrant : une jeunesse en marche. Elles sont photographe, chanteuse, graffeuse, artiviste ou encore boxeuse.

Cette série documentaire nous fait vivre l’Afrique de leur point de vue, celui de jeunes femmes qui participent à la création d'un nouvel ordre culturel et social en Afrique. 

Portraits des six femmes :

Magui - Provocante

D’apparence réservée, Magui n’est pas du genre à rester à sa place. En studio ou sur scène, elle se révèle être une MC redoutable rappant sur les sujets qui lui tiennent à cœur : les droits des femmes, la justice sociale et tout ce qui anime la jeunesse sénégalaise, lasse de voir son destin hypothéqué par les politiques. La jeune rappeuse de 25 ans joue parfois la carte de la provocation, intitulant sa série rap mensuelle Guiss Mbaxx (trad. du wolof : « Menstruations »), laissant ses interlocuteurs presque indisposés à l’idée de prononcer ces termes qu’on ne prononce au grand jamais en public. Interpeller l’opinion publique avec des paroles qui résonnent dans toutes les têtes, telle est la mission que la jeune Dakaroise s’est donnée pour décloisonner les mentalités. IG: @iam_magui_diop

Ina - Indépendante

Photographe et « girl boss », Ina est aujourd’hui celle qu’on appelle pour immortaliser les festivals de musique et autres battles de danse qui concernent de près ou de loin la street culture au Sénégal. Après deux années d’études d’économie, Ina est happée par les basses du studio d’enregistrement du QG d’Africulturban qui compte les meilleurs rappeurs du quartier. Par son charisme et son caractère bien affirmé, elle se révèle en prenant en charge le centre d’archives de l’association encore trop masculin et se révèle à travers la photographie. Cette année, elle ajoute une corde à son arc en prenant la plume et sort son premier livre, récit quasi autobiographique sur un thème qui lui tient à cœur, les violences sexuelles. Un sujet pas toujours évident à traiter au Sénégal mais nécessaire pour donner les clés « aux petites sœurs », dit-elle, pour sortir du mutisme général. IG: @ina_makosi

Cheryl - Résistante

Alien, hybride, « unapologetic », ce sont les termes qui définissent le mieux Cheryl, jeune artiste touche-à-tout rwandaise. Avec son groupe « Disco Tities », elle signe tantôt des collaborations avec l’artiste américain Saul Williams et n’hésite pas non plus à endosser son costume d’actrice (Petit Pays, Gaël Faye). Cheryl s’approprie un médium artistique selon son humeur, pourvu qu’il puisse délivrer son message émancipateur à un public, le plus large possible. Cheryl est de la génération post-génocide en rupture avec le modèle résilient et sage qui œuvre à propulser le Rwanda depuis 1994. Plutôt punk que tradi, elle a décidé de jouer avec les lignes de la bienséance pour réveiller une jeunesse qui aspire à créer sa « Rwandan Touch » face à la puissance créative du reste du continent. IG: @goesbybinghi___

Muthoni Drummer Queen - Puissante

Elle porte le prénom d’une résistante à l’empire colonial britannique et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle n’a jamais baissé les armes pour imposer sa touche dans le milieu très masculin de l’industrie du disque. La chanteuse, productrice et businesswomen « MDQ », comme on l’appelle, s’est créé son propre réseau de diffusion en fondant les deux plus gros festivals indépendants de musique du Kenya. Forte de ses expériences, elle passe aujourd’hui à la vitesse supérieure en créant son propre incubateur pour former les nouveaux talents qui structureront l’industrie du disque dans toute l’Afrique de l’Est, rien que ça ! IG: @muthonidrummerqueen

Stacy - Combattante

La tête sur les épaules, les appuis solides, Stacy est à la fois championne sur les rings et dans les yeux des jeunes filles de Kariobangi, le deuxième plus grand bidonville de Nairobi. Enfiler les gants dans ce quartier revêt un caractère vital. Outre le dépassement de soi, boxer, c’est aussi protéger les corps vulnérables. À 21 ans, Stacy sait ce qu’il en coûte. Elle-même a grandi plus rapidement que prévu. Elle prend aujourd’hui ses responsabilités, transmettant quotidiennement la flamme au centre de boxe local tout en gardant en tête son objectif : participer aux JO 2024. IG: @ayomastacy

Becky - Militante

Le 13 mars 2017, la vie de Rebecca a basculé. « Outée » sur les réseaux sociaux par ceux qu’elles pensaient être ses amis, la jeune réalisatrice s’est vue propulsée en militante LGBT de fait. Après un court séjour dans l’Ouganda voisin, où elle a pu trouver refuge dans une « safe house », elle est revenue à Kigali définitivement changée. Et même si elle est toujours contrainte de déménager régulièrement, Becky reprend son destin en main, aidée par un cercle d’amis solide mais plus restreint. Elle signe son premier court-métrage, Forbidden Love, ouvrant le débat sur les questions de genre dans le pays. L’art et la culture au service de la cause, Becky a définitivement trouvé sa voie.

Africa demain 

Déjà sur france.tv/slash

6 x 10 min 

Réalisation
Liz Gomis et Aurélien Biette


Production

Step by Step Productions 

Une série qui s’inscrit dans le cadre de la saison Africa 2020-2021 dont France Télévisions est partenaire

Anne Reverberi
Contact médias - France Télévisions