(©O.Brajon)

La grande soirée culture - Avignon 2021

Le vendredi 9 juillet à partir de 20.50

Spéciale Avignon au programme de cette soirée culture sur France 5, avec deux spectacles:


A 20.50 Je ne cours pas, je vole ! 

Festival Off d'Avignon 2021

Présentée au Off d'Avignon du 7 au 31 juillet prochain, cette création a été filmée par France Télévisions en fin de résidence, avant son départ pour la Cité des papes. 
Je ne cours pas, je vole ! «Etre… INTOUCHABLE ! Détendre mes muscles…Dans 40 minutes, moi, Julie Linard, je courrai la demi-finale du 800 mètres des JO. 12 ans que je m’entraîne, 12 années que j’attends ces 2 minutes de course avec pour objectif la médaille d’or olympique. Aujourd’hui, j’ai un mental de championne et ce n’est pas ma douleur au tendon d’Achille qui me fera fléchir. Non ! Aujourd’hui je vais marquer l’histoire ! »

Après Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ? (2 Molières 2020), la nouvelle collaboration d’Elodie Menant et Johanna Boyé, Je ne cours pas, je vole ! nous embarque dans la course semée d’obstacles de Julie Linard, personnage au tempérament fort, déterminé et acharné. Une ode à la passion 6 comédiens, 23 personnages, un objectif.

Avec Vanessa Cailhol, Olivier Dote Doevi, Axel Mandron, Elodie Menant, Youna Noiret, Laurent Paolini.

ATELIER THÉÂTRE ACTUEL en coproduction avec la compagnie Carinae et Alyzée créations / Une pièce d’Elodie Menant / Mise en scène Johanna Boyé / Assistante mis en scène Caroline Stefanucci
Création sonore Mehdi Bourayou, Chorégraphe Johan Nus, Costumes Marion Rebmann, assistée par Fanny Gautreau, Perruques Julie Poulain, Créateur lumières Cyril Manetta, Scénographe Camille Duchemin, Avec le soutien de la ville de Saint-Maurice - Théâtre du Val d’Osne, du Théâtre 13, de la Pépinière Théâtre, de l’Espace Carpeaux de Courbevoie, de l’Espace Charles Vanel de Lagny-sur-Marne, de la ville de Fontenay-sous-Bois, de Puma / durée: 1h20


A 22.20 La Cerisaie - en direct

Festival d'Avignon 2021
 

Présenté au Festival d'Avignon 2021, depuis la Cour d’honneur du Palais des papes.

Exilée à Paris depuis de nombreuses années, Lioubov, créature insaisissable et lunaire, revient dans son domaine qui doit être vendu pour dette. Pivot tragique de cette pièce qui oscille entre drame et comédie, cette figure maternelle, cette mater dolorosa, interprétée par Isabelle Huppert, retrouve les siens perturbés par l’avenir de la propriété et, plus largement, du monde qu’elle a laissé derrière elle. La société moderne et ses mutations sociales arrivent à grands pas. À grand bruit. Quand il pense à La Cerisaie, Tiago Rodrigues a un tempo secret en tête : allegro vivace et est convaincu que la dernière pièce du dramaturge russe traite de l’énergie avec laquelle « l’inexorable puissance du changement » précipite les personnages d’acte en acte. Si avec ses comédiens et son équipe, il a cherché à aborder les inquiétudes, les réactions et contre-réactions qui en découlent, il a aussi voulu voir les espoirs que porte tout nouveau monde, alors que personne ne peut encore réellement les comprendre. Avec les mots de Tchekhov, le metteur en scène a trouvé un incroyable carburant dramaturgique pour nourrir sa machine théâtrale, briser le quatrième mur et rassembler le public autour des grands défis qui attendent « l’aujourd’hui ».

Médecin de formation, Anton Tchekhov (1860-1904) est le plus célèbre poète de la littérature russe. Il croit au progrès, au bonheur. Sa lucidité et le refus de toute illusion, sur l’homme, la société, ou la religion, ont irrigué ses oeuvres mais ont aussi agi sur les renouvellements des conceptions théâtrales de son époque.

Avec Isabelle Huppert, Isabel Abreu, Tom Adjibi, Nadim Ahmed, Suzanne Aubert, Marcel Bozonnet, Océane Cairaty, Alex Descas, Adama Diop, David Geselson, Grégoire Monsaingeon, Alison Valence et  Manuela Azevedo, Hélder Gonçalves (musiciens).

Texte Anton Tchekhov / Traduction André Markowicz et Françoise Morvan / Mise en scène Tiago Rodrigues / Collaboration artistique Magda Bizarro / Scénographie Fernando Ribeiro / Lumière Nuno Meira / Costumes José António Tenente / Maquillage, coiffure Sylvie Cailler, Jocelyne Milazzo / Musique Hélder Goncalves (composition), Tiago Rodrigues (paroles) / Son Pedro Costa / Assistanat à la mise en scène Ilyas Mettioui
Production Festival d’Avignon, Coproduction Odéon-Théâtre de l’Europe, Teatro Nacional D. Maria II, Théâtre National Populaire de Villeurbanne, Comédie de Genève, La Coursive Scène nationale de la Rochelle, Wiener Festwochen, Comédie de Clermont Ferrand, Théâtre de Liège, National Taichung Theater, Teatro di Napoli – Teatro Nazionale, Fondazione Campania Dei Festival – Compania Teatro Festival, Holland Festival
Construction décors Ateliers du Festival d'Avignon /Confections costumes Atelier du TNP de Villeurbanne - Avec le soutien de la Spedidam pour la 75e édition du Festival d'Avignon / Residences La FabricA du Festival d’Avignon, Odéon – Théâtre de l’Europe

 

 

Direction de la culture et du spectacle vivant

Michel Field
Nicolas Auboyneau
Sophie Humarau
Sonia Djallali

visuel La Cerisaie © Sakura
Bérénice Bouchon
Contact médias - France Télévisions
Twitter_F2_presse (2018)
Facebook_F5_DOC_Presse (2018)
Instagram_F5_presse (2018)
PICTO-FRANCETVPRO
PICTO-Phototélé
PICTO-FRANCETVPREVIEW