Temps fort

Le Gala de l'Union des artistes

  • Divertissement

  • Inédit

  • Mardi 22 novembre 2016 à 20.55

GALA DE L'UNION

Place aux clowns, aux dompteurs de lions, aux équilibristes, aux cavaliers, aux mimes... Ce soir, le Cirque d'Hiver laisse la piste aux personnalités de la chanson, du cinéma et de la télévision. Ils dévoilent des numéros éblouissants, drôles et spectaculaires sous l'œil pétillant de Marianne James, une charmeuse et charmante Madame Déloyale.

Sous le chapiteau du Cirque d'Hiver, la virevoltante Marianne James accueille toutes les personnalités qui se sont prêtées au jeu du cirque. Force est de constater que l'exercice n'est pas simple et, pourtant, tous les artistes ont évolué avec aisance dans leurs numéros respectifs. Des journées de travail acharné ont été nécessaires pour offrir un spectacle haut en couleur et fort en sensations pour les milliers de spectateurs, petits et grands, qui ont eu la chance d'assister à ce 53e Gala de l'Union.

Le thème de cette année étant le cinéma, les numéros illustrent des films cultes accompagnés de leurs bandes originales respectives. Ainsi, pour rendre hommage à Claude Lelouch, le président du Gala 2016, la toute frêle Alizée, accompagnée de Grégoire Lyonnet, illustre sa maîtrise et son self-control dans un numéro bluffant de dressage de félins, dont l'univers sonore fait référence au film Itinéraire d'un enfant gâté, avec Jean-Paul Belmondo (qui signait alors son grand retour au cinéma) et Richard Anconina.

Tout au long du Gala, les artistes enchaînent les numéros avec un tel brio que l'on pourrait croire qu'ils sont nés dans un cirque ! Et c'est l'occasion pour eux de montrer une autre facette de leur talent... Alors que Sabrina Ouazani se glisse dans la peau d'une époustouflante équilibriste (sans filet!), Bruno Putzulu et Philippe Bas incarnent deux générations du célèbre James Bond dans un duel aérien, avec, comme fond sonore, deux thèmes musicaux ultracultes dont celui d'Adèle.

Mais le spectacle ne s'arrête pas là car, côté coulisses, les artistes sont également en grande forme et n'hésitent pas à confronter leurs univers cinématographiques. Ainsi, Chantal Ladesou, déguisée en cowgirl, affronte le duo de 007, et Michaël Gregorio, grimé en Charlot, se retrouve face à un Martin Lamotte tout juste sorti de son numéro inspiré de The Artist !

Une soirée exceptionnelle où chacun a donné de son temps au profit d'une noble cause : le Gala de l'Union des Artistes reverse intégralement ses recettes aux artistes en difficulté. 

Mona Guerre