Editions et émissions spéciales commémorations du centenaire de la guerre 14-18
Télécharger la version PDF
Marne

À l'occasion du centenaire de la première guerre mondiale, France 3 Paris Ile-de-France se mobilise et se délocalise.

Dès le lundi 5 novembre France 3 Paris Ile-de-France consacre sa case documentaire Qui sommes-nous ? au crime qui a déclenché la Première guerre mondiale de 14/18 "L'attentat de Sarajevo", un film de Nedim Loncarevic.  

Le lendemain, mardi 6 novembre, 9h50 le Matin puis le 12/13 et le 19/20 seront en direct depuis le musée de la Grande Guerre de Meaux,  Dimanche en Politique du 11 novembre sera enregistré ce même jour et Parigo, le magazine des transports et des mobilitéss'intéressera au rôle des transports franciliens dans la guerre 14/18 le samedi 10 novembre à 12h05.

Les éditions et magazines décrypteront ce conflit international, opposant plusieurs pays, qui a marqué et changé l'Europe et surtout l'histoire de la Première Guerre mondiale en Seine-et-Marne avec  la bataille de la Marne et la légende des taxis...

Capture

Le 28 juin 1914, l'héritier du trône d'Autriche-Hongrie, François Ferdinand et sa femme Sophie sont assassinés par un jeune nationaliste serbe, Gavrilo Princip. Un attentat qui va déclencher, un mois plus tard, la Première guerre mondiale 1914-1918.

 L’attentat de Sarajevo  est le premier film documentaire en France entièrement consacré à cet attentat. Il explique par le détail, à l’aide d’archives inédites, d’interviews exclusives des meilleurs spécialistes, et d’enquête sur le terrain, comment a été conçu et organisé le meurtre du futur empereur d’Autriche-Hongrie, François-Ferdinand. A la lumière des travaux de recherche les plus récents, l’enquête mène, de Sarajevo à Vienne, en passant par Belgrade,  au cœur de l’un des plus célèbres assassinats politiques et, au fond, l’un des plus mystérieux.

Traité à la manière d’un véritable thriller, le récit est construit autour de Paul Gradvohl, un historien, spécialiste de l’Europe centrale. Ce dernier décide de secouer la poussière du dossier. Il se rend à Sarajevo pour reprendre l’enquête ouverte il y a un siècle. S’appuyant sur de nombreuses notes, cartes et images inédites, il visite le lieu du crime, interroge les héritiers et les descendants des auteurs et des victimes de l’attentat, fait revivre leur destin tragique. Il découvre dans les archives des éléments méconnus, confronte les points de vue, reconstitue les faits.

Valérie Amarou

La matinale 9h50 le matin en Île-de-France en direct depuis le musée de la Guerre de Meaux 

Valérie Amarou aux commandes de l’émission et ses chroniqueurs, Julie Jacquard, Nicolas Deuil en plateau accueilleront leurs invités pour informer, ensuite pour inspirer et enfin... souffler !

Pour partager cette page de l'histoire ils recevront  Jean-Pierre Verney historien spécialisé dans la Première Guerre mondiale ; Johanne Berlemont, responsable du service Conservation au musée de la grande Guerre de Meaux et  Aurélie Perretendirectrice du Musée de la Grande Guerre de Meaux.

Sans oublier Raphäl Yem en duplex depuis l'extérieur.

 

Equipe 9h50 le matin en IDF

 

 

LOGO

Le mardi 6 novembre les éditions régionales du 12/13 et du 19/20 se font mémoire et reviennent sur la première guerre mondiale de 14-18 et le souvenir de l'histoire de la bataille de la Marne. 

 

A 12h le 12/13 présenté par Carla Carrasqueira. Elle recevra Jean Pierre Verney, historien spécialiste reconnu de la Première Guerre mondiale.

A 19h le 19/20 présenté par Marlène Blin. Elle recevra Jean-Yves Le Naour, historien et Jean-François Copé, maire de Meaux.

Avec leurs invités elles reviendront en images sur l'histoire de cette guerre qui aujourd'hui encore a laissé des cicatrices dans la région 

► Les lieux de bataille de la région

► Le musée, un lieu pédagogique et l'exposition Familles à l'épreuve de la Guerre 

► Le rôle des animaux pendant la Grande Guerre entre autre celui du pigeon Vaillant 

 La plus grande reconstitution historique d’une bataille à Serris  

► Défilé dans les quartiers populaires de Meaux, des chibanis du Maghreb évoque la présence des africains dans la guerre ... 

 

Egalement du lundi 5 au jeudi 8 novembre dans le 12/13 et 19/20 une série de Fernando Malverde sur Le travail de mémoire pour identifier les soldats morts pendant la guerre.

Les taxis de la Marne

Parigo, le magazine de la mobilité,  présenté par Bertrand Lambert, nous transporte 100 ans en arrière pour nous  faire connaître le rôle des transports francilien dans la guerre 14-18. 

 

La gare de l’Est, d’où sont partis en chantant (soit disant ) les poilus en 1914 et qui a accueilli pendant 4 ans les soldats en permission… et en perdition. Avec des trains au départ toutes les trois minutes, la mobilisation du 2 août 1914 fut un énorme défi logistique. Et contrairement à la légende, rares furent les soldats à partir "la fleur au fusil".

La légende des taxis de la Marne.  Début septembre 1914, l'armée allemande est aux portes de Paris après seulement un mois de guerre. Les troupes au front sont déjà épuisées, il faut en envoyer de nouvelles si l'on souhaite remporter la bataille de la Marne. C'est à ce moment que les taxis entrent en jeu... 

La naissance d’Orly et du Bourget. L'avion venait tout juste de naître, à l'aube du 20ème siècle. L'aviation,  est née avec la guerre de 14-18.

Florent Carrière

Dimanche 11 novembre à 11h30

Florent Carrière et Jean-François Copé Maire de Meaux nous parleront de la ville qui fût au coeur de la bataille de la Marne et également de la création du musée et de la nécessité des ses actions culturelles.

 

 

#Dimpol