Temps fort

Télécharger la version PDF
DOCUMENTAIRE

Turcs en Normandie

  • Inédit

  • Lundi 24 juin après le Soir 3

  • sur France 3 Normandie

Turcs en Normandie

L'immigration turque a débuté en France dans les années 70. C'est une immigration essentiellement d'origine économique, assez rarement politique. La plupart des immigrés étaient des paysans. Ils ne pouvaient plus vivre ou même survivre sur le bout de terre familiale que leur famille exploitait. Ils sont donc partis, chassés par la pauvreté. Au total, on estime qu'en France, aujourd'hui, plus de 500 000 personnes sont d'origine turque dont plusieurs groupes importants en Normandie.

Noir et blanc : Deux jeunes hommes sortent d'une maison turque, jettent leur sac sur leur épaule et partent d'un pas décidé. A la porte, une vieille femme les regarde, les yeux embués de larmes. Elle leur jette de l'eau en signe de bénédiction. Longs travellings dans la campagne turque (point de vue subjectif depuis l'arrière d'un camion).

Selim : (avec son sac à la main qui vient de finir de jouer et de chanter) Moi je suis venu en France en deux temps. Jusqu'à 12 ans j'ai vécu dans un petit hameau de campagne. Mes parents cultivaient le blé et un peu de vigne dont il tiraient une fameuse confiture de raisin. Ils distillaient le raki, l'alcool turc anisé. Comme ça ne donnait pas assez d'argent pour que toute la famille en vive, mes grands frères sont partis à Ankara et je suis allé les rejoindre. Plus tard, toujours pour des raisons économiques, ils sont partis pour la France.

Et là encore, quelques années après je suis venu les retrouver. Dans les années 70, en France comme dans toute l'Europe de l'Ouest, on manquait de main d'oeuvre. C'est pourquoi le patronat français a mis en place des filières migratoires via l'Office National de l'Immigration. Une attention particulière a été portée sur l'immigration turque car les Turcs avaient la réputation, effectivement méritée, de «travailler dur».