Communiqué du 08 novembre 2019

Télécharger la version PDF
Jacques Hébert

Documentaire dans le cadre de la collection Élu Public n°1

Jacques Hébert, une vie rebelle

Lundi 18 novembre à 23h

Normandie
Lundi 18 novembre 2019 vers 23h50 sur France 3 Normandie

Jacques Hébert,une vie rebelle

Un documentaire de Thierry Durand

Décédé jeudi 15 février dernier à 97, Jacques Hébert, était l'un des derniers compagnons de la Libération. Il porte un regard libre et décapant sur ses multiples campagnes de 40 à 45, sur ses convictions de médecin social, sur ses engagements politiques dans le prolongement de l'esprit du CNR.

On a trop longtemps ignoré voire méprisé la poignée d'hommes qui refusèrent la honte de 1940, sacrifièrent 5 à 6 ans de leur jeunesse à faire la guerre, se battirent souvent ensuite pour rester fidèles à leur idéal alors que la France retombait dans l'égoïsme et la médiocrité.

Jacques Hébert s'étonnait donc donc qu'on s'intéresse à lui. « Pourquoi moi ? et pourquoi si tard ? » Nous connaissions de réputation l'ancien médecin qui osait aller dans des quartiers insalubres que fuyaient ses confrères. Nous savions que l'ancien maire de Cherbourg jouissait toujours 40 ans après d'une estime générale y compris de la part de ses adversaires.

Nous connaissions quelques-unes de ses actions d'éclat comme la création du 1er jumelage franco-allemand d'après-guerre. Mais ce que nous avons découvert, lors d'une rencontre fortuite, c'est à quel point il avait conservé une mémoire extraordinaire de ses multiples campagnes de 1940 à 1945, de sa réinsertion dans la France de l'après-guerre, de ses combats politiques et sociaux en tant que médecin puis maire et député.

Il y avait là un trésor de souvenirs qu'il aurait été coupable de ne pas penser à recueillir. Plus encore. Avec son esprit toujours indépendant et son absence de langue de bois, Jacques Hébert a  bousculé les clichés sur la France de 40 et de l'après-guerre. Pas de légende dorée. Des faits précis. Des anecdotes particulièrement révélatrices.

Parce qu'il était une des dernières mémoires de pages d'histoire oubliées et parce qu'il analyse avec force et finesse ces pages trop souvent « arrangées » par les versions

Il nous a semblé important qu'un documentaire sur Jacques Hébert soit diffusé ...