Communiqué du 03 octobre 2019

Télécharger la version PDF
Amiante, en quête de justice

Documentaire inédit

Amiante, en quête de justice

Lundi 7 octobre à 00h05

Normandie

00h05 : Documentaire inédit Amiante, en quête de justice

Rediffusion le vendredi 11 octobre à 09h15
Réalisation : Philippe Pichon
Coproduction : Sunset Presse et France Télévisions

On l’appelle « la vallée de la mort »… La vallée du Noireau, en Normandie, a durant plus d’un siècle accueilli une dizaine d’usines de transformation de l’amiante. Des milliers de personnes en sont mortes. Les premières plaintes pour homicide involontaire remontent à 1996.

Aujourd’hui encore, à Condé-Sur-Noireau, épicentre de cette vallée maudite, trente à cinquante personnes décèdent chaque année d'un cancer lié à l’amiante, et on estime qu'en France cette fibre aura fait 100 000 victimes d'ici 2025. Mais sur cette terrible histoire la justice française semble jeter un voile. En 2015, la cour de cassation annulait toutes les mises en examen de ce volumineux dossier judiciaire, tirant un trait sur vingt-trois ans d'instruction, des centaines de perquisitions et d'auditions. Une décision qui annulait les poursuites pénales et le témoignage, dans un tribunal, d’ouvriers et d’ouvrières qui ont donné leur vie à l'industrie. Cette parole nous l'avons recueillie, pour comprendre les mécanismes qui peuvent conduire à un déni de justice et, peu à peu, à l'oubli !  

Cliquez sur l'image ci-dessous pour découvrir la bande-annonce

BA Amiante, en quête de justice

 

 

► Ce documentaire sera suivi du documentaire On a voulu voir Alès

Une collection documentaire 6x52 min
Réalisation : Vincent Lefèbvre et Thomas Yzèbe
Production : Step by Step - France 3 Régions

On connaît Alès pour ses mines de charbon, fermées depuis longtemps. Et c’est à peu près tout. Mais s’arrêter aux portes des Cévennes, c’est découvrir une mine … de talents. A Alès, le cirque est un art de vivre, une épicerie redonne vie à un quartier, un jeune chef court après les étoiles. On cultive de la spiruline en pleine ville, on fabrique des objets culinaires non identifiés. Et si le monde de demain s’inventait précisément là où on l’attend le moins ? On a voulu voir Alès.