Temps fort semaine 45

Télécharger la version PDF
Investigatiôns

Les Fils de la forêt : l'ultime combat

  • Documentaire

  • Inédit

  • Mercredi 9 novembre 2016 à 20.50

LES GARDIENS DE La forêt

Barrages hydroélectriques, exploitations forestières et minières, agriculture intensive… L’Amazonie aiguise l’avidité des agro-industriels au risque de mettre en péril la survie d’une forêt considérée comme le poumon de la planète. Refusant de disparaître, des communautés indiennes s’organisent pour défendre leur environnement et préserver leur culture.

Le Brésil compte plus de trois cents peuples indiens, qui représentent près d’un million de personnes parlant 274 langues : une richesse incomparable pour cet immense territoire. Une partie de ces communautés vivent dans des villages installés sur les terres collectives affectées par le gouvernement fédéral, mais de nombreux peuples natifs sont encore dépossédés de leurs terres. Plongeant en pleine forêt amazonienne, Zinedine Boudaoud met ses pas dans ceux des Sateré-Mawé. Renouant avec leur histoire, ces « gardiens de la forêt » se sont organisés pour produire de manière traditionnelle le guarana, un fruit aux vertus énergisantes. Pour réaliser ce projet respectueux de l’environnement, le chef Obadias Garcia Batista a fondé une coopérative qui réunit aujourd’hui près de trois cents petits producteurs et permet à leurs familles de tirer un revenu de la forêt tout en la préservant.

Plus au sud du Brésil, à la frontière entre le Paraguay et la Bolivie, une guerre sans merci oppose toujours — depuis les années 1920 — les riches producteurs de canne à sucre aux indiens Guarani-Kaiowa, spoliés de leurs terres ancestrales. Des terres aujourd’hui empoisonnées par les agro-toxiques : herbicides, insecticides, fongicides ou encore acaricides. Dans cet État du Mato Grosso, la forêt atlantique a pratiquement disparu et les Indiens qui y vivent également. Mais ceux qui restent malgré tout refusent de s’avouer vaincus. Au-delà de la préservation d’une culture et d’un mode de vie, la lutte des communautés indiennes contre les dégâts imputables à l’agro-business et à l’urbanisation galopante est un combat pour la défense d’un écosystème indispensable à la biodiversité de la planète. Un message que n’a de cesse de porter le légendaire Raoni Metuktire, chef de la tribu Kayapo, qui porte haut, à Brasilia et bien au-delà des frontières de son pays, la lutte des peuples natifs du Brésil pour leurs forêts…

 

L’exploitation forestière illégale est la nouvelle cible du gouvernement brésilien. À chaque minute, l’équivalent d’un terrain de football disparaît en effet de la forêt amazonienne ! Pour préserver l’environnement, les autorités n’hésitent plus à employer la force. Les gangs de la mafia du bois, extrêmement bien organisés, dirigent le business mondial du bois tropical d’une main de fer. L’IBAMA, l’institut brésilien de l’environnement, combat ces dangereux criminels lourdement armés grâce à son unité spéciale, le GEF. Des trafiquants sont arrêtés, leurs machines sont détruites…