Dossier de presse
Télécharger la version PDF

Un artiste, un homme, un républicain

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ETAT
Présentation

France 2, France 5 et France Culture s’unissent de façon originale pour créer l’événement sur leurs antennes autour de Victor Hugo. Programmes et dispositifs éditoriaux et numériques éclairent les différents aspects de ce géant de la littérature et de l’histoire. Ils invitent à une plongée dans ses écrits et permettent de saisir l’homme intime et de comprendre son combat. La révolution de 1848 constitue ainsi un moment de rupture dans la vie de Victor Hugo. Elle initie sa profonde métamorphose politique. Cette métamorphose n’est pas seulement tournée vers l’extérieur ; elle marque l’homme et l’écrivain, dont les écrits garderont la trace (combats contre le paupérisme, les répressions sanglantes, la peine de mort, pour les droits de l’homme, une Europe humaniste…). L’histoire de cette bascule et de cet engagement au fil du temps n’a pas seulement marqué son époque mais aussi notre histoire, tout comme les amours hugoliennes ont tissé, en prose ou en vers, les grandes pages de la littérature.

logo f2 Lundi 5 et mardi 6 novembre à partir de 21.00 
 Victor Hugo, Ennemi d’État
                    Mini-série. 4 x 52 min.

                    

Victor Hugo, Ennemi d’État nous plonge à la fois dans l’intimité du célèbre homme de lettres, sa vie de famille, sa tumultueuse vie amoureuse, ses doutes, ses convictions et ses colères, et dans une période de l’histoire de France aussi passionnante que méconnue (1848-1851), celle qui a vu passer la France de République à Empire
et Victor Hugo du statut de notable à celui d’ennemi d’État.

                   

                 
     Lundi 5 novembre à 22.55Léa Salamé
     Stupéfiant ! Spécial Victor Hugo 
     Magazine culturel. 

 

 

 

logo f5Dimanche 4 novembre à 22.35
Victor Hugo, un siècle en révolutions

                   Documentaire. 52 min.
             
La vie de Victor Hugo a épousé le cours mouvementé d’un XIXe siècle qui a profondément transformé le monde. Témoin privilégié de cette période, il n’a cessé de chercher à en saisir les pulsations à travers ses écrits, mais aussi à travers son engagement politique. Il passe de la droite royaliste à la gauche républicaine pour défendre en toutes circonstances les libertés individuelles.
C’est à ce Victor Hugo, devenu l’icône de la République, et de ses combats, que ce film est dédié.

 

logo france culture  « Transmettre le plaisir de la connaissance est au cœur de nos programmes. C’est avec enthousiasme
  que France Culture a répondu à la proposition de France Télévisions de raconter, ensemble, comment
  et pourquoi Victor Hugo reste notre contemporain. » 
Sandrine Treiner, directrice de France Culture

 

Dossier de presse
Télécharger la version PDF

Édito

Catherine Alvaresse

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ÉTAT

logo f2Si Les Misérables ou Notre-Dame de Paris ont fait l'objet de multiples adaptations à la télévision, au cinéma, il n'existait pas, jusqu'à aujourd'hui, de film qui raconte l'histoire de Victor Hugo, figure emblématique de notre pays.

Tout le monde connaît Jean Valjean et Javert, Esméralda et Quasimodo, mais peu connaissent l'homme et ses combats. Très rares sont les acteurs qui l'ont incarné à l'écran.

Pourtant, de Claude Gueux aux Misérables, du Journal d'un condamné à mort au Discours sur la misère, Victor Hugo a incarné tous les grands combats de la République.

Il était ainsi inévitable que France Télévisions s'empare enfin de cette grande figure et mette en récit sa vie et ses engagements toujours fortement d'actualité.

Le choix d'une série de fiction de prime time nous a semblé la plus à même de traduire la modernité et le romanesque de cette vie et de la rendre accessible à tous.

Quatre épisodes donc pour raconter la mue politique, littéraire et affective d'un homme alors âgé de 46 ans, que la révolution de 1848 va révéler à lui-même et aux autres. Quatre épisodes pour raconter les événements intimes et politiques qui ont conduit Hugo à devenir le héraut de la République naissante.

 

Catherine Alvaresse
Directrice Unité Documentaires et Magazines culturels de France 2

Dossier de presse
Télécharger la version PDF
France 2

Victor Hugo, ennemi d'État

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ETAT
Résumé

VH à l'Assemblée

logo f2En 1848, Victor Hugo a 46 ans. Auteur à succès tant par ses romans que ses pièces de théâtre, il est aussi une figure incontournable de la vie publique. Il siège à l’Assemblée nationale aux côtés des conservateurs et défend le retour de Louis-Napoléon Bonaparte à la tête de l’État français. Il partage sa vie de notable entre sa famille, ses trois enfants, sa femme Adèle qu’il aime profondément, sa maîtresse, Juliette Drouet, une comédienne qui a tout abandonné pour lui, et de nombreuses conquêtes féminines dont Léonie d’Aunet, une jeune femme progressiste bien plus jeune que lui.

La série Victor Hugo, Ennemi d’État nous plonge dans la vie intime et publique du grand homme au cours de ces années décisives de l’histoire de France, entre 1848 et 1851, mêlant sa trajectoire politique guidée par un engagement humaniste profond et une vie sentimentale intense.

En 1848, alors que la révolution éclate, il est du côté du pouvoir lorsque les barricades surgissent dans les rues de Paris. Profondément choqué par le sort réservé aux plus pauvres, il s’engage alors, de façon inattendue, contre le pouvoir en place, et prononce des discours clés de notre histoire et désormais célèbres comme le discours sur la misère. Aux côtés des députés de la Montagne, il fonde avec ses fils un journal, L’Événement, pour relayer les idées les plus progressistes. 

D’année en année, s’il écrit encore quelques pièces de théâtre, il consacre désormais sa vie à l’action publique, se forge des convictions de plus en plus radicales et tente de convaincre et de rallier ses amis. Ses femmes accompagnent chacune à leur manière un Victor Hugo qui s’enflamme, se désespère mais lutte toujours au nom de ses idéaux.

En 1851, il combat, au péril de sa vie, aux côtés des insurgés et sera déclaré alors « ennemi d’État » par le redoutable Louis-Napoléon Bonaparte qu’il appelle désormais « Napoléon le petit ».

Traqué pendant des jours dans les rues de Paris, Hugo se cache. Il faudra toute la dévotion et le soutien de sa maîtresse Juliette Drouet, pour le soustraire à ses poursuivants et préparer son départ en exil. Ce moment décisif offrira à la littérature la chance d’engendrer un géant. Car au cours de cette période, s’il a souvent posé sa plume au profit de ses activités politiques, Hugo a en effet commencé la rédaction d’un nouveau roman, Les Misères. Lors de sa fuite vers Jersey, il emporte ce manuscrit qu’il achèvera en exil et qui paraîtra des années plus tard sous le titre Les Misérables, un chef-d’œuvre aujourd’hui mondialement connu.

Fiche artistique

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ÉTAT

Avec :

Yannick Choirat (Victor Hugo), Isabelle Carré (Juliette Drouet), Erika Sainte (Léonie d’Aunet), Nade Dieu (Adèle Hugo, mère), Ángela Molina (Fortunée Hamelin), Lorenzo Lefebvre (Charles Hugo), Gaspard Meier-Chaurand (François-Victor Hugo), Cosima Bevernaege (Adèle Hugo, fille), Steve Driesen (Alphonse de Lamartine), Stefan Konarske (Louis-Napoléon Bonaparte), Bruno Putzulu (Charles de Morny), Félix Beaupérin (Auguste Vacquerie), Sharif Andoura (Michel de Bourges), Maxime d’Aboville (Charles de Montalembert), Laurent Claret (Isidore), David Martins (Alphonse Baudin), Francis Leplay (Adolphe Thiers), Laurent Manzoni (le président de séance), Marie-Christine Orry (Suzanne), Pauline Gillet Chassanne (Alice Ozy), Rodolphe Congé (Louis Veuillot), Régis Royer (Émile de Girardin), Frédéric Epaud (le directeur du Théâtre de la Gaîté), Dominique Bettenfeld (Maxime Letemple), Xavier de Guillebon (Adolphe Blanqui), Thibault Vinçon (Auguste Clésinger), Gabriel Dufay (Armand de Melun), Thierry Gibault (Eugène Cavaignac), Oscar Copp (Casimir), Jean-Christophe Quenon (Odilon Barrot), Maxence Tual (l’orateur socialiste).

Dossier de presse
Télécharger la version PDF
Victor Hugo, Ennemi d'État

Les vidéos

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ETAT
Victor Hugo politique
Sur le tournage

Victor Hugo politique

Victor Hugo intime
avec l'interview d'Isabelle Carré

Victor Hugo intime

Dossier de presse
Télécharger la version PDF
Victor Hugo, un siècle en révolutions

Note d'intention

Son action, son époque et l'histoire

VICTOR HUGO, un siècle en révolutions

Le récit entrecroise le témoignage d'historiens et d'« Hugoliens » : Michèle Riot-Sarcey, Danièle Gasiglia, Arnaud Laster, Judith Perrignon et Jean-François Kahn.

logo f5Deux points de vue se répondent : celui de Hugo qui n'a cessé, tout au long de sa vie, de raconter en prose ou en vers son époque, mais aussi son action. Choses vues, Actes et Paroles, Les Châtiments… Autant de textes qui éclairent ce point de vue de l'intérieur. De l'autre, l'histoire, celle de cette France en ébullition, au début d'un long processus, qui oppose deux classes sociales en formation qui cherchent leur marque et en même temps à imposer leur politique. D'une part, la bourgeoisie divisée entre l'aile libérale bientôt républicaine qu'incarnent Lamartine puis Hugo. De l'autre, la bourgeoisie d'affaires, peu désireuse de partager le pouvoir que lui confère sa puissance d'argent, et qu'incarnent Thiers mais aussi Louis-Napoléon Bonaparte.

Le film raconte comment Hugo va accompagner son siècle et ses trois révolutions (1830, 1848, 1871) ; ce sont elles qui vont faire passer la France de la monarchie à la république et faire de Victor Hugo « l'écrivain du peuple ».

Jacques Lœuille
Réalisateur
 

Dossier de presse
Télécharger la version PDF

Victor Hugo, un siècle en révolutions

Résumé

VICTOR HUGO, un siècle en révolutions

logo f5Le récit commence à la veille de la révolution de 1848. Victor Hugo est alors au faîte de sa gloire. Chef de file des romantiques grâce à son théâtre et ses romans, il est élu membre de l’Académie française, puis nommé pair de France sous la Restauration.

La révolution éclate en février 1848, il ne la comprend pas et appelle à la régence. Décidé à ne pas se laisser distancer par l'histoire, Hugo interrompt le manuscrit des Misères (qui deviendront Les Misérables) pour se lancer en politique. Il est élu parmi les rangs de la droite dans la première Assemblée nationale soumise au suffrage universel. Effrayé par les désordres révolutionnaires et les revendications socialistes, il soutient la candidature de Louis-Napoléon à la première présidence de la République française.

Mais au fil des lois, de plus en plus réactionnaires, Hugo passe petit à petit à gauche, jusqu’à devenir un des leaders de l'opposition au coup d'État que Louis-Napoléon organise en décembre 1851.

S'ensuit alors, pour lui, une période d’exil – à Bruxelles, à Jersey, à Guernesey – et d’intense créativité. Les Misérables paraissent en 1862 ; c'est un immense succès. On lit le livre jusque dans les tranchées de la guerre de Sécession, et Hugo s'affirme comme l'écrivain du peuple, à côté de Dickens. Le refus de revenir en France, malgré l'amnistie que lui accorde Louis-Napoléon Bonaparte, grandit un peu plus sa stature républicaine, dans une Europe qui voit monter les revendications nationalistes et démocratiques.

À la chute de Louis-Napoléon, en septembre 1870, défait par l'armée allemande, Hugo revient dans un Paris assiégé. Sa présence dans une ville privée de tout, aux côtés des troupes constituées à la hâte par le peuple de Paris, galvanise les combattants. Quand Bismarck, le Premier ministre allemand, accepte en janvier 1871 qu'une assemblée soit élue démocratiquement pour négocier les conditions de la paix avec lui, Hugo en fait partie, comme représentant de Paris. Mais il en démissionne quand il comprend qu'elle est dominée par les députés, ceux mêmes qui avaient trahi la République en 1848.

La guerre civile éclate en mars 1871 ; le gouvernement, constitué par l'assemblée et installé à Versailles, propose aux Allemands une capitulation. Le peuple de Paris la refuse : c'est la Commune, qui sera écrasée dans le sang en quelques semaines par les troupes allemandes, alliées au gouvernement de Versailles.
La IIIe République commence dans le sang et la division. Hugo appelle à l'amnistie pour les insurgés de la Commune. Ce sera son dernier combat, dont il n'obtiendra gain de cause que dix ans après, en 1881. Il deviendra alors le symbole de la République réconciliée et entrera au Panthéon à sa mort.

 

Dossier de presse
Télécharger la version PDF

Dispositifs France Télévisions

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ETAT

Alors que de plus en plus de politiques se prévalent de leur filiation avec le républicain Victor Hugo, France 2, France 5 et France Culture s’unissent de façon originale pour créer l’événement sur leurs antennes autour de Victor Hugo. Programmes et dispositifs éclairent les différents aspects de cette figure immortelle. 

Dispositif numérique

VICTOR HUGO ET LES BARRICADES

La semaine Victor Hugo sur les antennes numériques de France Télévisions

Les équipes culture et fiction de la Direction du numérique sont mobilisées pour créer des contenus afin d’alimenter :

  • les comptes Facebook et Twitter de France 2 et France 5 ;
  • le compte YouTube de France Télévisions ;
  • la plateforme france.tv.

Des extraits sous-titrés et des rééditions sur-titrées seront réalisés à partir des deux programmes, et notamment à partir de la fiction :

  • 3 bonnes raisons de regarder Victor Hugo, Ennemi d’État ;
  • 5 anecdotes étonnantes sur Victor Hugo.

Des contenus ad hoc seront également proposés :

  • Le « Véloce & Curieux » de Victor Hugo ;
  • L’incarnation chorale du Discours sur la misère de Victor Hugo.

Contact 
Noëmie Roussel
Chef de projet numérique - Culture
@noemie_roussel
01 56 22 47 50

Dispositif france.tvstudio

france.tvstudio a créé le label histodio, dédié à la création d’œuvres sonores originales et innovantes.

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ETAT

Logo histodio

 

 

Les créations d’histodio s’appuient sur la signature artistique reconnue de france.tvstudio dans les métiers du son : doublage de séries étrangères emblématiques et audio-description d’œuvres (un catalogue de plus de 2 000 œuvres audio-décrites).
Forte de son expérience dans la direction artistique de comédiens (plus de 500 comédiens travaillent pour France Doublage) et l’habillage sonore et musical, france.tvstudio souhaite se diversifier dans la création d’œuvres sonores originales avec une qualité cinéma.
Pour sa première création sonore, Le Dernier Jour d’un condamné de Victor Hugo, france.tvstudio a fait appel aux voix de plus de 20 comédiens, sous la direction artistique de Viviane Ludwig, et a créé un univers sonore et musical original, mettant en lumière le propos contemporain de cette œuvre exceptionnelle.
D’une durée totale de 4h30 correspondant à l’intégralité de l’œuvre originale de l’auteur, ce pilote est divisé en 48 chapitres d’une dizaine de minutes chacun.
Avec histodio, l’ambition de france.tvstudio est de créer de nouvelles expériences sonores immersives et inédites, donnant envie à tous les publics, y compris ceux qui en sont le plus éloignés, de se plonger dans la littérature patrimoniale et contemporaine.
Aujourd’hui en phase de développement du projet, france.tvstudio souhaite associer des partenaires à son projet afin de pouvoir construire et proposer au grand public une offre riche et variée d’œuvres sonores disponibles sur divers supports numériques et radio à destination de tous les publics : œuvres complètes, programmes courts, extraits d’œuvres classiques constituant un outil pédagogique innovant destiné aux enseignants, podcasts… Les possibilités sont multiples !

Contacts
Amélie Labarthe 
Responsable Marketing & Communication externe
amelie.labarthe@france.tv
01 56 22 67 87

Viviane Ludwig
Responsable projet histodio
viviane.ludwig@france.tv

01 56 22 25 70

Jeu-concours

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ETAT

Un jeu-concours sur les traces de Victor Hugo à Guernesey

À cette occasion, francetv leclub organise un jeu-concours offrant aux téléspectateurs la possibilité de remporter
un séjour sur l'île de Guernesey pour découvrir la maison de Victor Hugo, dont la réouverture est prévue au printemps 2019.
La gagnante ou le gagnant se verra également offrir un exemplaire de la toute nouvelle édition enrichie du roman
Les Misérables dans la Bibliothèque de la Pléiade (Gallimard – 2018).

Le jeu-concours sera accessible à cette adresse :
http://leclub.francetv.fr/jeu-leclub/semaine-victor-hugo

Du 29 octobre au 2 décembre 2018 inclus.

Contact
Penda Traoré
Marketing Relationnel

France Télévisions
01 56 22 13 92
penda.traore@francetv.fr

|leclub.francetv.fr

Dispositif France Culture

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ETAT

logo


Victor Hugo, notre contemporain
Week-end spécial sur France Culture dès le 2 novembre

 


Poète, romancier, dramaturge, Victor Hugo a également été, après 1848, un ardent défenseur de la république. Retracer les phases clés de son engagement intellectuel, c’est redonner à la France d’aujourd’hui une part importante de l’histoire de nos idées politiques. Retour à Victor Hugo, notre contemporain, pour mieux saisir les enjeux démocratiques d’aujourd’hui comme de demain. 

Sandrine Treiner
Directrice de France Culture

 

Au programme


Vendredi 2 novembre, 15-16 heures
La Compagnie des poètes, par Manou Farine
Victor Hugo traits pour traits
Avec Vincent Gille, commissaire de l'exposition « Victor Hugo à la une » à la Maison de Victor Hugo, Gérard Pouchain et Romain Nouat, directeur de la publication du Chat noir (reprise de la célèbre revue de Rodolphe Salis) (SR).


Samedi 3 novembre, 15-16 heures
Une vie, une œuvre Victor Hugo, par Maylis Besserie
Retour sur les grandes étapes de l’engagement intellectuel qui ont marqué toute la vie de Victor Hugo. Une conception du monde qui irradie ses écrits politiques comme ses fictions.

Avec l’historienne Anne Martin-Fugier et les biographes Jean Maurel et Jean-Marc Hovasse, sur les traces de cet itinéraire hugolien, étroitement mêlé aux soubresauts de la république. Puis, nous ferons le voyage réel que suivirent les idées et l’imaginaire de l’auteur, dans les lieux d’écriture, de résistance et d’exil, en compagnie de Dinah Bott, responsable de la bibliothèque Priaulx de Guernesey, et de Gérard Audinet, directeur des maisons de Victor Hugo de Guernesey et de la place des Vosges. Un cheminement jalonné de lectures et d’archives, qui ira du Sénat aux portes du Panthéon où il repose depuis 133 ans.


Dimanche 4 novembre
Personnages en personne, par Charles Dantzig, 15-15h30
Spéciale Gavroche dans Les Misérables de Victor Hugo avec Henri Scepi, professeur de littérature française du XIXe siècle à la Sorbonne Nouvelle. Il a dirigé la nouvelle édition des Misérables (avec la collaboration de Dominique Moncond'huy), dans la collection de La Pléiade en 2018.

Torquemada de Victor Hugo, 21-23 heures
Réalisation : Michel Sidoroff
Musique originale : Caroline Marçot
Écrit en 1869 en défense des Juifs de Pologne persécutés, ce drame en cinq actes et en vers, publié en 1882, n’a jamais été représenté du vivant de l’auteur. 
En Espagne, au XVe siècle, sous le règne de Ferdinand d’Aragon et d’Isabelle la Catholique, Torquemada, moine fanatique, est condamné par le pape à être enterré vivant. Il est sauvé par deux jeunes gens qui emploient une croix de fer pour soulever sa pierre tombale. Revenu en grâce auprès du pape, Torquemada s’impose à la cour auprès d’Isabelle et de Ferdinand. Il a désormais tout pouvoir pour couvrir l’Espagne de bûchers.
La musique joue un rôle important dans le climat de la pièce, et les chœurs, pour la présence inquiétante des pénitents de Torquemada. Le réalisateur a tenu à réunir une équipe de comédiens rompus au travail de versification, celle-ci étant essentielle pour la compréhension du texte.

Avec Marc-Henri Boisse, Bertrand Suarez-Pazos, Charles Gonzalès, Jean-Luc Debattice, Clara Noël, Louis Berthelemy, Martin Amic, Pascal Bekkar, Delphine Hecquet, Olivier Peigné, Roland Timsit et Christophe Galland.

 

Réécoutez, podcastez toutes ces émissions sur franceculture.fr


Retrouvez le dossier spécial « Victor Hugo, notre contemporain » sur franceculture.fr et sur les relais numériques.

 

Contact presse France Culture
Claude-Agnès Marcel
Responsable presse et partenariat médias 
01 56 40 21 40 / 06 03 83 65 36
claude-agnes.marcel@radiofrance.com