Temps fort

Télécharger la version PDF
Cinéma

Ange & Gabrielle

  • Dimanche 20 octobre 2019 à 20:00

  • Sur Mayotte la 1ère

ANGE ET GABRIELLE

Gabrielle élève seule sa fille Claire. À 17 ans celle-ci est enceinte de Simon qui refuse de se voir imposer ce bébé. Gabrielle prend les choses en main et décide de demander de l’aide au père de Simon. Elle débarque donc dans le bureau d’Ange, mais celui-ci, célibataire endurci et grand séducteur, n’a jamais assumé sa paternité et n’a aucune intention de le faire. C’est une première rencontre explosive mais Gabrielle ne manque ni de charme, ni de détermination.

Gabrielle, belle femme, la quarantaine, pharmacienne de son état, a élevé seule sa fille Claire de 18 ans.
Claire est enceinte de Simon, un étudiant en Sciences éco qui refuse d’entendre parler de cet enfant. Il se sent bien trop jeune pour assumer cette responsabilité. Pour Claire c’est un accident… Le temps qu’elle se rende compte de son état, à 14 semaines, il est trop tard pour faire marche arrière. Cette grossesse l’intrigue et l’angoisse ; elle espère que Simon changera d’avis.
Pour Gabrielle, la future grand-mère, il est impensable que cet enfant grandisse sans père. Elle est persuadée que Simon ne peut assumer cette nouvelle paternité car lui-même n’a jamais connu son père. Pour régler toute cette situation, elle décide de retrouver le père de Simon, et le convaincre de rencontrer son fils afin de le raisonner.
Mais Ange, brillant designer à succès, est un célibataire endurci qui n’a d’autre préoccupation que d’enchaîner les relations sans lendemain, se souciant bien peu de ce fils qu’il a « conçu malgré lui ».
Ange est arrogant, égocentrique et cynique. Gabrielle est spontanée, indépendante, et volontaire. Leur rencontre est explosive à la hauteur de leurs contradictions, malgré un désir réciproque qu’ils ont bien du mal à s’avouer. Ils n’ont rien en commun, et pourtant…
Ange accepte de donner rendez-vous à Simon. Leur rencontre est un échec. Simon n’a aucunement l’intention de nouer des liens avec cet homme qui ne lui ressemble en rien.
Pour Ange c’est la douche froide, il se voit rejeté par son fils. Touché dans son orgueil, il se plaint ouvertement à Gabrielle qui n’a aucune intention de le réconforter. Chacun campe sur ses positions dans une succession de malentendus et de situations cocasses.
La naissance de Louise va bousculer leurs préjugés. De confrontations en révélations, les uns et les autres vont devoir apprendre à s’ouvrir, se confier, s’aimer, pour former une famille.

 

Avec : Patrick Bruel (Ange), Isabelle Carré (Gabrielle), Alice de Lencquesaing (Claire), Thomas Solivérès (Simon), Carole Franck (Caroline), Laurent Stocker (Guillaume), Eric Naggar (Le médecin), Jean-Paul Dubois (Le maire)...

 

Entretien avec Anne Giafferi

Réalisatrice et scénariste

Ce sont deux visions très différentes que vous faites s’opposer dans ce film ?
Tout à fait. Ange n’a jamais voulu se confronter à cette paternité, continuant à cinquante ans, de vivre sa vie de célibataire endurci, accumulant les relations d’un soir. Gabrielle, elle, s’est totalement épanouie dans son rôle de mère. C’est arrivé très tôt dans sa vie et cela au détriment de ses relations sentimentales. C’est ce qui explique qu’elle va complètement craquer pour la personnalité forte d’Ange. Au moment où elle devient une jeune grand-mère, elle réalise qu’elle a encore l’âge et l’envie de vivre une vie de femme et de mère. La rencontre avec Ange va lui permettre de redécouvrir ces deux choses-là.

 

L’histoire suggère donc que tout le monde a droit à une deuxième chance ?
Ou plus précisément à une deuxième vie. Je voulais aussi offrir une relecture contemporaine de ce qu’on appelle la « famille recomposée ». Une famille dans laquelle les grands-parents sont aussi de jeunes parents et où les frères et soeurs sont aussi les oncles et tantes.

 

Parlez-nous du personnage d’Ange.
Il est fédérateur car il est au centre de tout le monde et de tous les conflits. Au départ séducteur et attiré par des femmes plus jeunes, il va se laisser tenter pour la première fois par une relation plus mature et une vie plus familiale. Gabrielle est moins naïve qu’elle n’en a l’air… Gabrielle est une femme qui maîtrise l’art d’arriver à ses fins sans en avoir l’air. Elle va amener Ange exactement où elle le voulait mais en le laissant venir à elle. En le laissant croire que c’est lui qui décide. Elle peut sembler fragile et désespérée, mais sa détermination est extrême et visible dès les premières scènes. Gabrielle, c’est une lionne prête à tout pour défendre sa fille.

 

Vos deux acteurs viennent d’univers très différents...
C’est justement cela qui m’a séduite dans l’idée de les réunir pour la première fois à l’écran. Ils viennent tous les deux d’univers artistique assez différents et cela correspondait à la différence des univers d’Ange et de Gabrielle. Patrick et Isabelle s’appréciaient dans la vie mais sans se connaître. J’espérais que leur première rencontre serve le propos. Nous avons volontairement tourné en premier la scène du film où Gabrielle débarque chez Ange. Les deux personnages se sont découverts au moment où les comédiens aussi se découvraient. J’aimais aussi l’idée de créer un couple de cinéma inédit en marge de ceux qui sont plus évidents.