Communiqué du 15 septembre 2020

Télécharger la version PDF
Elise Lucet

Envoyé Spécial

Sommaire

Jeudi 8 octobre 2020 à 21h05

Information

Envoyé Spécial


 

« Le choix d'Envoyé Spécial »
 

Querelles de voisinage 

Un reportage d'Olivier Sibille, Guillaume Marque et Benoit Sauvage
 

Voisins bruyants, haie mal taillée, conflit avec un entrepreneur, une compagnie aérienne ou un fournisseur internet : depuis le 1er janvier 2020, pour tous les litiges du quotidien inférieurs à 5000 euros, il n'est plus possible d’aller directement au tribunal. Le recours à un conciliateur de justice est devenu obligatoire. Objectif : désengorger les tribunaux, où le traitement de ces affaires peut parfois prendre des années. 

A Moulins, François, retraité, tente au quotidien de renouer les fils du dialogue, avant que les situations ne dégénèrent. Claire, une des rares conciliatrices à exercer une activité professionnelle en parallèle, traite 120 dossiers par an et se déplace deux jours par mois dans les mairies et sur le terrain. A Perpignan, Jean-Marc souhaite également aider les gens à régler leurs problèmes sans aller au tribunal. Seulement, il souffre d'un certain manque de reconnaissance, l'Etat ne lui versant qu'une indemnité forfaitaire de 400 euros par an, bien loin de couvrir tous ses frais... 

 

barre séparatrice

 

« Ils changent le monde »

Le sanctuaire des éléphants 

Un reportage de Mathilde Cusin, William Vaughan et Pierre Dubois avec Babel Doc

Elle s'appelle Leek, elle a 59 ans et elle a voué sa vie à sauver les éléphants. Dans le Nord de la Thaïlande, dans la région de Chiang Mai, elle a fondé en pleine jungle un incroyable sanctuaire où vivent des dizaines d'éléphants, en toute liberté, et heureux. Ceux qu'elle recueille, elle les considère comme des membres de sa famille. Et à voir comment ils jouent avec elle, les éléphants le lui rendent bien !

Car Leek n'hésite pas à monter de véritables expéditions pour aller sauver ces animaux, adultes et petits. La plupart sont exploités dans les centres pour touristes. En Thaïlande, il en existe des centaines qui proposent des promenades sur leur dos pour une vingtaine d’euros par heure. Un commerce qui ravit les visiteurs mais qui entraine maltraitance et souffrance pour les éléphants. Leek, avec l'argent de son association et beaucoup de persuasion, arrive à convaincre les exploitants de lui vendre leurs bêtes. Elle sauve la vie des éléphants et est peut-être en train de changer la culture de tout un pays.

Le sommaire de cette émission est non définitif et peut évoluer en fonction de l'actualité.