Temps fort

Télécharger la version PDF
Nouvelle saison !

Endemix Live

Le groupe Sumaele

  • Vendredi 31 mai 2019 à 20h00

  • Sur NC la 1ère

Sumaele

Le groupe Sumaele

Troisième saison d'Endemix live ! Avec encore plus de visibilité pour les talents locaux ! Endemix live est diffusé le vendredi à 20h00.

Entre séquences musicales et interviews intimistes, Endemix live met un coup de projecteur sur la production culturelle calédonienne à travers un artiste ou un groupe de musique. Des styles variés, reflet de la richesse culturelle du pays, pour promouvoir la profession dans le pacifique et ailleurs.

Pour ce premier numéro de cette troisième saison rendez-vous avec le groupe Sumaele.

L’identité musicale du groupe Sumaele est à chercher dans sa terre d’origine : l’île de Maré. Le groupe formé en 2004 offre des harmonies vocales pures totalement maîtrisées, dans la tradition des chants polyphoniques religieux.
Tourné vers l’ailleurs et en recherche esthétique permanente, Sumaele a le goût du partage et de la fusion des styles.

Sumaele

Sumaele, c’est le nom d’une liane, symbole de l’union entre les clans de la mer de la tribu de Roh, à Maré.
C’est de là que vient le groupe, né en 2004, autour des trois frères Wahnuhnu héritiers du groupe Gulianod, qui se disperse après une dizaine d’années de scène.

Sumaele

Véritable histoire de famille, les 3 frères ont en effet mêlé leurs épouses respectives à cette aventure musicale.
La musique du groupe fleure bon le kaneka des îles avec ses mélodies entraînantes et ses chants polyphoniques typiques. Formés à l’école des  Taperas, les chants lithurgiques à plusieurs voix, les frères Wahnuhnu ont été bercés par les harmonies traditionnelles chantées par leurs aînés à l’église ou dans les
cérémonies coutumières. Le kaneka de Sumaele est épuré à ses débuts, avec simplement une base guitare voix.
Établi à Nouméa, le groupe enchaîne les concerts sur tout le territoire, et rôde son jeu de scène.
Au fil des ans, la composition du groupe évolue et sa musique s’étoffe avec l’ajout de la basse, de la guitare, de la batterie et du clavier, joués par d’autres membres de la famille.
Leurs textes chantés essentiellement en langue nengone - parfois en drehu et en français - sont tout aussi ancrés dans les profondeurs de leur terre. La religion, la façon de concilier coutume et vie moderne, ou encore les traditions des ancêtres y sont abordés.

"Rassembler les notes de musique"

Quelques dates

2007 : Festival Femmes Funk - Centre culturel Tjibaou
2008 : Sorti du 1er album.
2009 - Juillet : Festival Scènes d’Été à la Villette, au Cabaret Sauvage (avec Davy Sicard et Lindigo) - Paris / Showcase à la Maison de la Nouvelle-Calédonie - Paris
2010 : Sorti du 2ème album
2012 : Création ENONO ANYA. Fusion avec des musiciens berbères. Concerts en Nouvelle-Calédonie puis au Maroc - Festival Timitar, Agadir
2014 : 3ème album arrangé par Camel Zekri
2015 : Concerts avec le groupe Yenu - Nouvelle-Calédonie
2016 : Choeurs sur l’album de Paul Wamo
2018 : Francofolies de Nouvelle-Calédonie
2019 : Tournée en Bretagne

Leurs collaborations

Sumaele  aime  mêler  son  répertoire traditionnel à d’autres styles musicaux. En 2012, le groupe a eu la chance de vivre une expérience tout à fait originale, en participant à une résidence de création avec des musiciens du Sud du Maroc. Véritable aventure musicale, ce projet a été initié par le centre culturel Tjibaou, Alain Lecante, fondateur du label Mangrove, et Brahim El Mazned, directeur artistique du festival Timitar d’Agadir. ENONO ANYA («Rassembler les notes de musique» en nengone et berbère) c’est le nom de cette création inédite avec quatre percussionnistes berbères d’Amarg fusion. C’est Camel Zekri, guitariste et compositeur hors pair, qui se charge de la direction artistique. Grâce à sa faculté d’écoute exceptionnelle et son excellente connaissance des traditions orales, il met en forme les nouveaux morceaux issus du mélange. Le spectacle né de cette fusion unique entre polyphonies océaniennes et rythmes berbères a conquis le public en Nouvelle-Calédonie comme au Maroc où la formation s’est produit devant 30 000 personnes, au festival Timitar.

Le groupe collabore régulièrement avec des artistes locaux, tel que Yenu en 2015, un autre groupe de Maré qui met à l’honneur les voix avec des titres a cappella ou en acoustique. Réputé pour la beauté de ses chants, Sumaele est souvent invité à faire les choeurs pour d’autres artistes comme OK Ryos ou Senada et plus récemment sur SOL, l’EP du poète Paul Wamo, sorti en 2016.