Communiqué du 15 mai 2019

Télécharger la version PDF
familles idéales

Documentaire inédit de la collection "Les Nouvelles Familles"

Lundi 27 mai après le Soir 3

Normandie
Lundi 27 mai après le Soir 3

Famille(s) idéale(s) 50 ans d'évolution des familles françaises

un film de Flore-Anne d’Arcimoles et Gwenaël Giard Barberin

13 documentaires initiés par les 13 antennes régionales de France 3 racontant les familles d'aujourd'hui... De l’évolution à la déconstruction du modèle familial « traditionnel ». L’histoire de sept personnes aux parcours et modèles familiaux distincts au cours des cinquante dernières années. 

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, la "famille idéale" française est composée d'un homme et d'une femme. Ils sont mariés et ont au moins deux enfants.Le Général de Gaulle a d'ailleurs insisté : Il faut repeupler la France !

Lui est chef de famille, elle maîtresse de maison. Il travaille pour subvenir à leurs besoins, elle prend soin des enfants. C'est l'âge d'or de la famille patriarcale, protégée et encadrée par un Etat-Providence qui vient de naître. Une parenthèse de l'histoire qui reste encore aujourd'hui uu stéréotype bien encré dans l'imaginaire collectif et les débats de société actuels. Cinq ans après "le mariage pour tous", les slogans des opposants à cette li résonnent encore en France: une famille ce serait un papa, une maman et leurs enfants.

Famille(s) Idéale(s) explore l'évolution et la déconstruction de ce modèle familial traditionnel au cours de ces cinquante dernières années à travers l'histoire de sept personnes aux parcours et modèles familiaux distincts.Tout au long de ce documentaire, dont ils sont les narrateurs, ces témoins normands reviennent sur la décision ou l'événement qui a transformé leur famille.

Leurs récits s'entremêlent et se font écho, illustrés par des films de famille amateurs et des archives de l'INA, complétés par les propos de trois experts.

"Si mon père et ses 7 frères et soeurs sont nés à Caen, du coté maternel, mes grands parents se sont installés à Saint-Nicolas-De-Pierrepont dans le Cotentin alors que je commençais à peine à marcher. Malgré des origines assez diverses (une grand-mère Hongroise et l’autre Béarnaise, un grand-père du Nord et l’autre parisien…), mon histoire personnelle s’inscrit assez facilement dans le paysage Bas-Normand. Quand j’ai commencé à travailler sur ce sujet de l’évolution de la famille en France, je venais de trouver une solution technique qui me convenait pour numériser en bonne qualité les cassettes VHS de mon grand-père maternel qui traînaient depuis longtemps chez moi. La numérisation des ces bandes m’a permis de visionner des nombreux moments familiaux remontant à une trentaine d’années… L’occasion aussi de regarder les divers parcours de chacun des 6 enfants issus de cette famille traditionnelle typique de l’après-guerre, puis celui de chacun de mes cousins…"

Gwenaël Giard Barberin coauteur

"Issue d’une fratrie de cinq, dans une famille recomposée et très unie, le sujet de la famille, de sa définition et de son évolution, est une question qui m’intéresse depuis longtemps. Je suis fascinée par ces générations de personnalités si distinctes qui forment ce noyau si solide, unies par les liens du sang, ou par ceux du coeur. Travailler sur l’évolution du modèle familial me paraît être non seulement passionnant, mais particulièrement important aujourd’hui, convaincue que pour maîtriser un débat il est indispensable de revenir en arrière et d’en comprendre les origines. Or le débat sur la PMA, qui interroge et divise, mérite que l’on se penche sur le chemin parcouru concernant les évolutions et les différentes perceptions du modèle familial. Grâce à une forme attractive, mais très solide sur le fond, le film « Famille(s) idéale(s) » devrait ainsi donner des clés à un large public pour re-contextualiser et mieux comprendre ce que signifie être une famille aujourd’hui.

Flore-Anne d'Arcimoles coauteure

 

Découvrez le documentaire* en avant-première en cliquant sur le lien ci-dessous :

Lien de visualisation

Cette mise à disposition du programme est personnelle et à des fins exclusives de visionnage ;
vous n’êtes pas autorisé à transmettre, reproduire ou diffuser ce programme, par quelque moyen que ce soit, y compris par extraits.
Dans l’hypothèse où vous souhaiteriez utiliser une partie du programme, notamment à des fins promotionnelles, nous vous invitons à vous rapprocher de la chargée/du chargé de communication seul/e habilité/e à autoriser ou interdire l’utilisation du programme précité et à en fixer les conditions d’utilisations.