Communiqué du 12 novembre 2019

Télécharger la version PDF
Tout compte fait

TOUT COMPTE FAIT
présenté par Julian Bugier

Santé, goût : comment s'y prendre pour mieux manger ?

Samedi 7 décembre à 14 heures

france 2

Santé, goût : comment s'y prendre pour mieux manger ?

 

Julian Bugier présente "Tout compte fait"

 

 

 

 

 

 

Le sel ennemi caché de nos assiettes

 

C'est un ennemi sournois qui peut saper notre santé à long terme. Nous mangeons trop de sel : 10 grammes par jour en moyenne quand la quantité recommandée par l'OMS est de seulement 5 grammes. Comment en est-on arrivé là ? Bien sûr il y a l'abus d'aliments que l'on sait riches en sel comme la charcuterie ou le fromage. Mais les industriels nous font aussi consommer beaucoup de sel dans les plats préparés sans que nous nous en rendions toujours compte. Une portion de lasagnes ou une pizza achetées en supermarché apporte d'un seul coup les trois quarts de nos besoins quotidiens. Il faut dire que le sel, très bon marché, est un efficace exhausteur de goût quand la qualité des ingrédients laisse à redire. Autre avantage de taille pour les industriels : le sel permet de faire prendre du volume et du poids aux produits qu'ils proposent. Les conséquences pour notre santé sont désastreuses : le sel augmente la tension artérielle et donc le risque d'accident cardio-vasculaire. Quelles sont les méthodes des grandes marques pour rajouter toujours plus de sel ? Et quelle alternative pour se faire plaisir à table sans pour autant mettre sa santé en danger ?

 

Une enquête de Farah Safieddine

 

 

Le Label rouge vaut-il son prix ?

 

C'est le label alimentaire le plus connu des Français. Aujourd'hui 500 produits peuvent être labellisés « label rouge ». Cela va du poulet ou jambon à des produits plus étonnants comme le gazon ou les sapins de Noël. La promesse pour le consommateur est d'avoir de la qualité. Mais choisir « label rouge » se paye au prix fort : en moyenne le produit est 20% plus cher et jusqu'à 60% plus onéreux pour le poulet. Alors le goût est-il au rendez-vous ? Nous avons suivi un éleveur de poulets « label rouge » pour comprendre la différence avec un élevage standard. Puis nous avons demandé à des chefs de goûter à l'aveugle des volailles qui portent le fameux label. Mais une autre question se pose : à l'heure où les consommateurs sont de plus en plus sensibles au bien-être des animaux d'élevage quelles garanties apporte « label rouge » ? Pour le porc, nous nous sommes rendu compte que le progrès était très faible par rapport à un élevage premier prix. Faut-il continuer d'acheter des aliments « label rouge » ?

 

Une enquête de Claire Delfini