Communiqué du 13 février 2020

Télécharger la version PDF
RESEAU D'ENQUETES – Urgentistes : de la passion à la démission (19/02/2020)

RÉSEAU D’ENQUÊTES

Urgentistes : de la passion à la démission

Mercredi 19 février à 23h05

Grand-Est
Mercredi 19 février 2020 à 23h05

RÉSEAU D’ENQUÊTES

Urgentistes : de la passion à la démission

« Urgentistes, c’est une vie de fou » tous le disent. Médecins, infirmiers et personnel hospitalier. Afflux multiplié par deux en 20 ans, stress, manque de lits, violence quotidienne, la moitié des médecins urgentistes décrochent au bout de quelques années en état d'épuisement total.

Durant 24 heures Charles-Henry Boudet a partagé pour Réseau d’Enquêtes leur quotidien au centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand. Deux jours « au chevet » de professionnels surinvestis mais tiraillés en permanence entre passion de leur métier, espoir et désillusion.

Des paroles fortes, des témoignages engagés, une humanité revendiquée face à une rentabilité exigée par les pouvoirs publics. Combien de temps encore les urgentistes tiendront-ils dans un hôpital en crise comme jamais ? Avec les démissions qui sont en constante augmentation, plus de 800 postes de médecin sont vacants en permanence. La durée moyenne d’attente pour un patient est désormais de 4 heures minimum le plus souvent dans un couloir, l'hôpital français souffre.

 

Invités :

  • Dr Julien Raconnat, Chef du service des urgences CHU Clermont-Ferrand
  • Dr Farès Moustafa, Médecin urgentiste CHU Clermont-Ferrand, chef de l'UHCD
  • Dr Julie Geneste-Saelens, Psychiatre aux urgences de Clermont-Ferrand
  • Philippe Besse, Chef de la sécurité des urgences du CHU de Clermont-Ferrand
  • Dr Appoline Guilmain, Médecin urgentiste en formation
  • Dr Zoé Faure, Médecin urgentiste
  • Dr Cihan Bircan, Médecin urgentiste clinique privée Pôle Santé Clermont-Ferrand

 

 

Reportages des antennes régionales :

  • Urgences et travail de nuit  (France 3 Champagne-Ardenne)
  • 24 heures aux urgences de Clermont-Ferrand en 2017  (France 3 Auvergne-Rhône-Alpes)
  • Quand urgences rime avec violence, hôpital d’Arras  (France 3 Hauts-de-France)
  • Ces étudiants qui « malgré tout » choisissent de devenir urgentistes  (France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur)
  • Urgentistes intérimaires, un temps partiel très rentable  (France 3 Nouvelle-Aquitaine)

 

Voir « Réseau d’enquêtes : Urgentistes : de la passion à la démission  »
en cliquant sur l'image

© France 3


Attention, ce lien est strictement un lien de visionnage, réservé aux journalistes, dont l'adresse ne doit pas être rendue publique. Pour tout extrait ou utilisation de cette vidéo, merci d’adresser vos demandes au service de presse de France 3.