Dossier de presse
Télécharger la version PDF

Marche avec les loups

Disponible en VOD le 15 mai

Marche avec les loups

Une aventure sauvage passionnante pour un vibrant hommage à la nature.

Après avoir disparu pendant près de 80 ans et malgré les obstacles, les loups sont en train de retrouver leurs anciens territoires. Ce film raconte le grand mystère de la dispersion des loups. Deux années durant, Jean-Michel Bertrand a mené une véritable enquête pour tenter de comprendre le fonctionnement complexe et erratique de ces jeunes loups. Dans le sillage des loups nomades, le film nous raconte comment ceux-ci doivent traverser des territoires hostiles déjà occupés par leurs semblables et dans lesquels ils ne sont pas les bienvenus, ou d’autres, plus nombreux, colonisés par les humains.

 

  • Plus de 180 600 entrées en salle
  • 200 salles programmées dès la 7e semaine à l'affiche
  • Un film également distribué à l'international par France tv distribution

 

Visuel VOD - Marche avec les loups

Une immersion guidée par la curiosité et conçue pour le cinéma

Ce film n'est pas un documentaire animalier, réalisateur et acteur de son film, Jean-Michel Bertrand nous raconte une histoire, nous emmène et nous questionne sur la cohabitation entre l’Homme et l’animal sur un même territoire. Cinéaste à la méthode singulière, ses documentaires de cinéma sont tournés en immersion totale dans la nature, souvent en solitaire ou entouré d’une équipe réduite.

Avec comme objectif de rencontrer des loups sauvages dans leur milieu naturel, Jean-Michel Bertrand a bivouaqué en pleine nature pendant 3 ans. Son observation et sa persévérance lui permettent de se faire accepter peu à peu par la meute. Cette histoire a donné lieu à son premier film La Vallée des Loups qui a été, en 2017, un succès au box office. Après être parti à la recherche des loups, qu'il a désormais trouvé, Jean-Michel Bertrand suit leurs traces dans ce nouveau film pour tenter d'expliquer leur mystérieuse dispersion.

Écologiste bien avant l’heure, son amour de la nature va l’emmener aux quatre coins du monde. Les loups qui apparaissent dans le film sont des loups sauvages filmés dans leur milieu naturel au prix de longs mois passés sur le terrain en toutes saisons. Une quête personnelle à partager, un film qui s’écrit au fil du temps et des rencontres sauvages. C’est aussi une implication et une authenticité qui touchent profondément le spectateur.

Au cours de ce tournage, Jean-Michel Bertrand s’est déplacé sur des distances assez considérables à travers les Alpes et jusqu’aux confins du Jura sur les traces de ces jeunes loups qui quittent leurs meutes et cherchent un territoire où s’installer. Une aventure sauvage guidée par la curiosité et l’envie de comprendre le fonctionnement social des grands prédateurs et aussi l’émerveillement d’approcher leur intimité et parfois avoir le privilège de croiser leur regard.


Jean-Michel Bertrand raconte l'histoire de son film

« Je viens de passer trois années à essayer d’approcher l’intimité d’une meute de loups sauvages dans une vallée perdue des Alpes. Cette aventure m’a emmené bien au-delà de ce que j’imaginais… Une immersion dans la nature et une façon très rituelle de fonctionner sur le territoire des loups, m’ont permis après de longs mois de questionnements et de doutes, de me faire tolérer par la meute. J’ai enfin pu croiser le regard du prédateur mythique et même voir grandir les louveteaux. Mais au terme de ce magnifique voyage s’est posée la question des limites de cette intimité… Le loup n’a pas que des amis, je suis un humain et l’animal pourchassé ne doit pas baisser la garde. J’ai donc décidé, au terme de ces trois années extraordinaires, de quitter le territoire et de les laisser… Aujourd’hui, même si je pense avoir pris une décision de bon sens, j’ai beaucoup de mal à me résoudre à abandonner cette quête de compréhension et d’émerveillement car de nombreuses questions se posent à moi. Les loups m’ont fait grandir, et je réalise aujourd’hui que l’aventure incroyable que j’ai pu vivre à leurs côtés n’est pas du tout un aboutissement ou une fin, mais au contraire, un début… Le début d’un chemin, d’un questionnement, une quête naturaliste et philosophique qui me conduira encore plus près des mystères du monde sauvage. Alors oui je dois quitter la vallée mais je sais maintenant qu’un nouveau voyage s’offre à moi. Un voyage qui m’offrira de nombreuses réponses aux questions que je me pose. Cette occasion va m’être donnée par les loups eux-mêmes. Les mécanismes complexes qui régissent la vie sociale des loups et l’organisation de la meute excitent ma curiosité et vont me conduire à repartir à leurs côtés sans savoir ni où, ni combien de temps. Une nouvelle immersion, une nouvelle obsession et un nouveau souffle de liberté…

Au cours des années passées dans la vallée sauvage au contact de la meute, j’ai pu observer de mes yeux le fonctionnement des grands équilibres primordiaux auxquels sont soumis les animaux sauvages et notamment les grands prédateurs. Il y a urgence à préserver ce monde sauvage dans nos sociétés de plus en plus urbanisées. C’est l’une de mes obsessions. J’ai constaté que le nombre de loups présents sur le territoire restait sensiblement le même d’année en année. Une régulation indispensable à la bonne conservation des ressources en nourriture, c’est-à-dire des proies dont dépendent les loups. C’est en fait la quantité de proies disponibles qui régule le nombre de prédateurs présents sur un territoire. Le loup a donc un caractère territorial, ce qui signifie que la meute constituée défend son territoire contre les intrus et ne supporte pas un trop grand nombre d’individus sur ce fameux territoire. Les jeunes vont devoir partir à la conquête de nouveaux espaces disponibles. On appelle ces jeunes loups erratiques les loups dispersés… Ce sont eux qui vont me donner l’occasion de quitter la vallée sauvage et dans leur sillage, de vivre une nouvelle aventure. Un nouveau défi, une enquête complexe et passionnante entre nature sauvage et civilisation dévastatrice. »

Youtube

La presse en parle

« Entre réflexions personnelles et didactisme, entre intime et spectaculaire, le documentaire est une belle ode au loup, à la montagne et à la vie sauvage. » - Les Fiches du cinéma

 

« Tout cela nous est raconté d’une manière très personnelle et presque intime, comme dans un murmure, pour ne pas effrayer les vedettes de cette belle aventure. » - Télérama

 

« Porté par un discours d'une extrême pertinence, sans parti pris ni militantisme, le film est un merveilleux et sauvage voyage qui raconte une vraie histoire aux grands comme aux petits. » - Le Parisien

 

« Avec ce documentaire, Jean-Michel Bertrand poursuit son observation aiguë de la nature sauvage. On s’immerge avec lui. » - Le Figaro


« Un Into the Wild à la française : passionnant. » - Le Dauphiné Libéré


« Pas un documentaire animalier, mais un road movie entre les Alpes et le Jura, sur la piste d’un loup qui cherche à coloniser un nouveau territoire. Passionnant. » - La Voix du Nord

 

« Bertrand séduit par son propos sur le monde vivant considéré comme un tout » - L’Humanité


« On passe de la nature à la ville dans une symphonie d'images et de sons magnifiques. » - Ouest France


« Splendide hommage à la nature. » - Sud Ouest


« Une aventure explorée avec passion par le cinéaste. » - Voici


« Les paysages de Savoie fournissent matière à des plans sublimes, qui méritent le grand écran. » - Femme Actuelle

  • Gebeka Films
    Marche avec les loups
  • Gebeka Films
    Marche avec les loups
  • Gebeka Films
    Marche avec les loups
  • Gebeka Films
    Marche avec les loups
  • Gebeka Films
    Marche avec les loups
  • Gebeka Films
    Marche avec les loups
  • Gebeka Films
    Marche avec les loups
  • Gebeka Films
    Marche avec les loups
  • Gebeka Films
    Marche avec les loups