Temps fort

Télécharger la version PDF
Programmation spéciale « Journée internationale de la femme »

Les 30 courageuses de la Réunion, une affaire oubliée

  • THEMA

  • À partir du lundi 4 mars 2019

LES TRENTE COURAGEUSES, UNE AFFAIRE OUBLIEE

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, France Ô vous propose une programmation spéciale avec un documentaire inédit qui revient sur une affaire oubliée de La Réunion et un film sur l’excision, à travers Jaha Dukureh, une femme engagée, porte-parole d’un combat international contre cette mutilation. A noter également, la présence de Claudie Haigneré dans l'émission Clair Obscur.

Dimanche 7 mars à 20.55 : "Les 30 Courageuses , une affaire oubliée"

Comment des milliers d’avortements et de stérilisations ont-ils eu lieu à la Réunion dans les années 1960, parfois sans le consentement des femmes concernées ?
Un demi-siècle après les faits, ce film mène une enquête sur la politique antinataliste pratiquée à l’époque par l’État sur l’île de La Réunion. Alors qu’en métropole avorter est passible de prison, à La Réunion des avortements se pratiquent à la chaîne, souvent suivis de stérilisation sans consentement. Trente victimes, femmes de milieu modeste, ont eu le courage de porter plainte contre ces hommes puissants.

LES TRENTE COURAGEUSES, UNE AFFAIRE OUBLIEE

En 1970 à La Réunion, cinq ans avant la loi Veil, on découvre que des milliers de femmes ont été avortées et stérilisées, parfois sans leur consentement, par des médecins qui ont prétexté d’autres opérations pour obtenir les remboursements de la Sécurité sociale. Derrière ces actes illégaux et frauduleux se cache une véritable politique anti-nataliste, soutenue par les représentants de l’État français dans les Outre-mer.
À travers une grande enquête, ce film raconte comment des faits aussi graves ont pu se produire sans provoquer un réel scandale au niveau national, comment on s’est empressé de classer cette affaire, comment on ne s’est jamais préoccupé de ce qui est arrivé à certaines femmes mutilées dont les vies ont été changées à jamais.

Titre original : Les 30 Courageuses de la Réunion, une affaire oubliée — 70 min — Production : Les films du cygne, avec la participation de France Télévisions  — Réalisation : Jarmila Buzkova — 2018

Barre séparatrice jaune

Le documentaire est suivi d'un débat présenté par Fabrice d'Almeida.
Invités du débat : Corinne Mencé-CasterFrançoise VergesChristelle TaraudGeorge Pau-LangevinGérard Mordillat et Angélique Kidjo.

HISTOIRE D'OUTRE-MER
Le rendez-vous événementiel pour mieux célébrer, mais surtout décrypter les commémorations et les dates clés des Outre-mer. Un magazine pour tourner les pages de cette histoire de France souvent mal connue. Et qui met en lumière les hommes et les femmes qui la font.

Mercredi 6 mars à 20.55 : INVESTIGATIONS – "La Promesse de Jaha"

L’excision est un sujet tabou, qui touche pourtant 200 millions de femmes dans le monde. Ce film inédit suit Jaha Dukureh, une femme engagée, porte-parole d’un combat international contre cette mutilation. Désignée ambassadrice d'ONU Femmes en Afrique en février 2018, elle a été nominée pour le prix Nobel de la paix de cette même année. Elle figurait l'an dernier dans le Top 100 des personnalités les plus influentes au monde du Time. Ce film raconte son parcours et sa lutte.

LA PROMESSE DE JAHA

Jaha vit aux États-Unis, elle est d’origine gambienne et elle est la fille d’un imam. Victime de mutilation génitale quand elle était bébé, Jaha a quinze ans lorsqu’elle est envoyée à New York et mariée à un homme de 45 ans qu’elle ne connaît pas. Après des années de souffrance, elle se sauve et ose divorcer malgré la pression familiale. Elle se reconstruit et devient mère de trois enfants. C’est à la naissance de sa fille – qu’elle veut protéger de cette pratique – qu’elle s’engage dans un combat contre l'excision. Un combat mené à l’international autant qu'au sein de son pays natal et de sa propre famille. Les obstacles personnels, politiques, religieux, culturels sont nombreux.

Soutenue par le The Guardian (qui coproduit le film) et le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, elle est l'une des porte-parole de la campagne #endfgm (End female genital mutilation) initiée en 2014. Le gouvernement gambien a interdit les mutilations suite au combat de Jaha dans son pays d’origine.

En mars 2018, l'année qui a suivi la production de ce film, Jaha Dukureh a lancé à Dakar le Mouvement des Big sisters qui a pour objectifs les mêmes que les siens : rendre illégales les mutilations génitales féminines et les mariages d’enfants.

Titre original : Jaha’s Promise — 52 min — Production : Accidental Pictures & The Guardian Multimedia — Réalisation : Patrick Farelly et Kate O’Callaghan — 2017