Communiqué du 15 janvier 2019

Télécharger la version PDF
MARINA CARRERE D'ENCAUSSE

LE MARDI À 20.50

LE MONDE EN FACE
Inceste, que justice soit faite

france 5
MARDI 5 FEVRIER 2019 À 20.50

Inceste, que justice soit faite


- 10

C’est l’un des tabous les plus tenaces de notre société, il concerne toutes les classes sociales, tous les milieux : 4 millions de Français ont été victimes d’inceste, 2 enfants par classe en moyenne endurent ce crime familial à huit clos. La quasi totalité des victimes ne dévoilent jamais leur terrible secret. Devenues adultes, seules 10% d’entre elles se décident à faire éclater la vérité et à porter plainte contre le parent qui les a abusées. Mais seules 2 % d’entre elles obtiennent réparation par une condamnation. Le chemin judiciaire des victimes d’inceste est un parcours du combattant.

Emelyne, Christelle, Céline, Maé et sa fille… les filles et les femmes qui témoignent dans ce film ont le courage et la rage qui font avancer. En s’adressant à la justice, elles ignoraient qu’elles venaient de s’engager dans le plus grand combat de leur vie...

 

70'- Un film de Audrey Gloaguen - production Dreamway avec la participation de France Télévisions 

 

Le 12 mai 2016, l’inceste a fait sa réapparition dans le code pénal. L'Assemblée nationale a adopté un amendement à la proposition de loi sur la protection de l'enfance pour réintroduire ce crime dans la loi. Jusqu’alors, l’inceste n’existait pas comme un crime spécifique mais était considéré par la loi comme un viol ou une agression sexuelle ou encore des attouchements sexuels sur mineurs par personne ayant autorité.

L’inceste touche en majorité les femmes. En 2014, selon l’OMS : 1 femme sur 5 et 1 homme sur 13 déclare qu’il a été violenté sexuellement dans son enfance.

1 victime sur 2 subi les premières violence sexuelles avant 11 ans.

Les victimes d’Inceste ont environ 20 ans d’espérance de vie en moins

36% des victimes ont une amnésie totale du viol pendant 15 ans.

82% des victimes déclarent avoir mal vécu le dépôt de plainte.

 

Le documentaire est suivi d'un débat présenté par Marina Carrère d'Encausse.

 

- Luc FREMIOT, ancien avocat générale Cour d'Assises Nord-Pas de Calais (spécialiste des violences sexuelles)

- Une membre des services de la gendarmerie spécialiste des violences intrafamiliales 

Carine DURRIEU DIEBOLT, avocate spécialiste de la défense des victimes de violences sexuelles

- Dr Muriel SALMONA, psychiatre, spécialiste de la mémoire traumatique et des violences sexuelles

- Un témoin, victime d'inceste

- Laurent BOYET, capitaine à la police aux frontières de Perpignan, auteur de "Tous les frères font comme ça", violé par son frère de 10 ans son aîné durant de l'âge de 6 à 9 ans.

 

 

[EXTRAIT 1] Inceste, que justice soit faite - 5/02/2019