Dossier de presse
Télécharger la version PDF
France 2

Victor Hugo, ennemi d'État

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ETAT
Résumé

VH à l'Assemblée

logo f2En 1848, Victor Hugo a 46 ans. Auteur à succès tant par ses romans que ses pièces de théâtre, il est aussi une figure incontournable de la vie publique. Il siège à l’Assemblée nationale aux côtés des conservateurs et défend le retour de Louis-Napoléon Bonaparte à la tête de l’État français. Il partage sa vie de notable entre sa famille, ses trois enfants, sa femme Adèle qu’il aime profondément, sa maîtresse, Juliette Drouet, une comédienne qui a tout abandonné pour lui, et de nombreuses conquêtes féminines dont Léonie d’Aunet, une jeune femme progressiste bien plus jeune que lui.

La série Victor Hugo, Ennemi d’État nous plonge dans la vie intime et publique du grand homme au cours de ces années décisives de l’histoire de France, entre 1848 et 1851, mêlant sa trajectoire politique guidée par un engagement humaniste profond et une vie sentimentale intense.

En 1848, alors que la révolution éclate, il est du côté du pouvoir lorsque les barricades surgissent dans les rues de Paris. Profondément choqué par le sort réservé aux plus pauvres, il s’engage alors, de façon inattendue, contre le pouvoir en place, et prononce des discours clés de notre histoire et désormais célèbres comme le discours sur la misère. Aux côtés des députés de la Montagne, il fonde avec ses fils un journal, L’Événement, pour relayer les idées les plus progressistes. 

D’année en année, s’il écrit encore quelques pièces de théâtre, il consacre désormais sa vie à l’action publique, se forge des convictions de plus en plus radicales et tente de convaincre et de rallier ses amis. Ses femmes accompagnent chacune à leur manière un Victor Hugo qui s’enflamme, se désespère mais lutte toujours au nom de ses idéaux.

En 1851, il combat, au péril de sa vie, aux côtés des insurgés et sera déclaré alors « ennemi d’État » par le redoutable Louis-Napoléon Bonaparte qu’il appelle désormais « Napoléon le petit ».

Traqué pendant des jours dans les rues de Paris, Hugo se cache. Il faudra toute la dévotion et le soutien de sa maîtresse Juliette Drouet, pour le soustraire à ses poursuivants et préparer son départ en exil. Ce moment décisif offrira à la littérature la chance d’engendrer un géant. Car au cours de cette période, s’il a souvent posé sa plume au profit de ses activités politiques, Hugo a en effet commencé la rédaction d’un nouveau roman, Les Misères. Lors de sa fuite vers Jersey, il emporte ce manuscrit qu’il achèvera en exil et qui paraîtra des années plus tard sous le titre Les Misérables, un chef-d’œuvre aujourd’hui mondialement connu.

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ÉTAT

Avec :

Yannick Choirat (Victor Hugo), Isabelle Carré (Juliette Drouet), Erika Sainte (Léonie d’Aunet), Nade Dieu (Adèle Hugo, mère), Ángela Molina (Fortunée Hamelin), Lorenzo Lefebvre (Charles Hugo), Gaspard Meier-Chaurand (François-Victor Hugo), Cosima Bevernaege (Adèle Hugo, fille), Steve Driesen (Alphonse de Lamartine), Stefan Konarske (Louis-Napoléon Bonaparte), Bruno Putzulu (Charles de Morny), Félix Beaupérin (Auguste Vacquerie), Sharif Andoura (Michel de Bourges), Maxime d’Aboville (Charles de Montalembert), Laurent Claret (Isidore), David Martins (Alphonse Baudin), Francis Leplay (Adolphe Thiers), Laurent Manzoni (le président de séance), Marie-Christine Orry (Suzanne), Pauline Gillet Chassanne (Alice Ozy), Rodolphe Congé (Louis Veuillot), Régis Royer (Émile de Girardin), Frédéric Epaud (le directeur du Théâtre de la Gaîté), Dominique Bettenfeld (Maxime Letemple), Xavier de Guillebon (Adolphe Blanqui), Thibault Vinçon (Auguste Clésinger), Gabriel Dufay (Armand de Melun), Thierry Gibault (Eugène Cavaignac), Oscar Copp (Casimir), Jean-Christophe Quenon (Odilon Barrot), Maxence Tual (l’orateur socialiste).