Communiqué du 24 décembre 2018

Télécharger la version PDF
Garde nationale

INFRAROUGE

Garde nationale, deux fois citoyens

Mardi 15 janvier à 00.10

france 2

INFRAROUGE

Garde nationale, deux fois citoyens

Le 7 janvier 2015 avec l'attentat à Charlie Hebdo, la France entre dans une période où des actes de terrorisme seront régulièrement commis sur le territoire. Le traumatisme est grand dans le pays. Pour répondre à la demande des citoyens qui veulent s'engager et prendre une part active à la défense de la Nation, le président de la République François Hollande crée la Garde Nationale, afin de renforcer les armées, la police et la gendarmerie.

 

Quartier impopulaire

Résumé :

Nice, le 14 juillet 2016.

Un nouvel attentat vient de se produire sur le territoire français faisant suite à ceux de janvier 2015 et du 13 novembre 2015 et provoquant à nouveau de nombreux morts et blessés.

Le traumatisme est grand dans le pays au soir de cette fête nationale.

Le soir même le président de la République, François Hollande, prend la décision de créer une Garde Nationale.

L’idée est triple.

Dans un premier temps répondre à la demande des citoyens qui veulent "faire quelque chose", ne pas rester inactif face au terrorisme qui frappe le pays et prendre une part active à la défense du territoire.

Pour les militaires c’est un apport en personnel non négligeable puisque chaque jour environ 5 500 personnes viendront renforcer et soulager un peu la charge de travail grandissante des troupes dans le contexte de l’Etat d’Urgence, de la menace terroriste omniprésente et des nombreuses opérations extérieures en cours.

Enfin il s'agit de rendre la réserve plus attractive pour y intégrer des femmes et des hommes venant du civil qui s’engagent pendant une période plus ou moins longue pour servir le pays au sein de ses forces armées.

La Garde Nationale est donc évidemment à l’image de la population française. Elle reflète le pays dans ses composantes et sa variété. On y trouve donc des personnes avec des profils, des histoires, des compétences, des motivations et des attentes très différentes.

C’est ce qui en fait la richesse et la trame de ce documentaire.

 

 

Quartier impopulaire
 

Note d'intention du réalisateur :

Pour répondre au traumatisme des attentats qui ont frappé la France régulièrement depuis le 7 janvier 2015, le Président François Hollande a décidé de réactiver et d'amplifier la Réserve et de la transformer en Garde Nationale.

Le but est à la fois de répondre aux besoins des armées et à la demande d'engagement des citoyens qui veulent prendre une part active à la défense du pays.

La Garde Nationale est donc composée de femmes et d’hommes venant du civil qui s’engagent pendant une période plus ou moins longue pour servir le pays au sein de ses forces armées. Elle est donc évidemment à l’image de la population française et est un reflet du pays dans ses composantes et sa variété, on y trouve des spécialistes de l'informatique, des médecins, des étudiants, des employés, des chômeurs, des chefs d'entreprises…

Au sein des unités militaires de chaque arme où ils seront affectés certains exerceront dans leur spécialité mais d'autres accompliront des missions plus basiques de surveillances, de patrouilles ou de services…

La Garde Nationale est donc composée par des personnes avec des profils, des histoires, des provenances géographiques, des compétences, des motivations et des attentes très différentes, ce qui en fait sa richesse.

Ce documentaire montre cette composante essentielle mais devenue rare ailleurs du brassage des différentes couches sociales qui se côtoient dans un objectif commun.

Le film raconte cette diversité avec une série de portraits de membres de la Garde Nationale tant en service que dans leurs vies civiles.

Garde Nationale deux fois citoyens parle de la notion d’engagement, de défense, de réponse au terrorisme, de citoyenneté dans la France d'aujourd'hui avec ceux qui ont décidé d'exercer leur citoyenneté dans les dimensions civiles mais aussi militaires.

 

Quartier impopulaire
 

Flmographie du réalisateur :

- Garde Nationale deux fois citoyens, documentaire de 55'. Portraits de réservistes dans le cadre de la Garde Nationale, une entité créée pour répondre au besoin d'engagement des citoyens suite à la vague d'attentats qui a frappé la France depuis le 7 janvier 2015.

- Les petits lieux de la Grande Guerre, documentaire de 56'. A l'occasion du centenaire de la Grande Guerre ce film fait le portrait de ceux qui le long de la ligne de front continuent inlassablement à préserver, expliquer, montrer les lieux, les objets, les vestiges qui racontent la vie des hommes qui ont combattu pendant la guerre de 14/18.

L’insertion est un sport d’endurance, documentaire de 58’. A Moulins, des jeunes en stage d’insertion pendant 7 mois suivent et participent à la saison du championnat du monde de courses d’endurances moto 1000 cm3.

- Ils ont débarqué en Normandie, documentaire de 60’. 70 ans après le Débarquement en Normandie, témoignages de ceux qui ont fait l’Histoire.

- RLF, documentaire de 60'. Un service de la Croix Rouge Française et du CICR qui aide les personnes dont les vies ont été bouleversées par des conflits ou de catastrophes naturelles à retrouver leurs proches.

- Adieu 14, documentaire 63’. La vie quotidienne des cinq derniers poilus français. La transmission de leurs mémoires et de leurs histoires par des passionnés de la Grande Guerre. Production Betula Productions, avec la participation de France 2.

- Une santé qui nous est chère, documentaire de 52’. En pleine réforme de la Sécurité Sociale, un exemple de ce que pourrait encore être un système de santé basé sur la prévention, la médecine de réseau et une volonté de mutualisation des moyens financiers. Coproduction Station Services - France 2 Sélection officielle 3 ème Festival du Film des Droits de l’Homme de Paris.

- L’argent de la confiance, documentaire de 52’. Un bilan, de 30 années d’expérience du micro-crédit, au travers de l’exemple de trois pays: Mali, Bangladesh, Bolivie. Production Bartala Films, diffusion France 2.

- Le dernier survivant, court-métrage de 23’. La rencontre dans une maison de retraite entre le dernier poilu et une journaliste. Production CHAZ, diffusion France 2. Sélection officielle du festival de court-métrages de Clermont Ferrand 2001, Festival International de Namur 2001.

- Les derniers de la Der des Ders, documentaire de 52’. Témoignages des derniers Poilus français, anglais et allemands, sur "leur" guerre de 14-18. Coproduction Bonne Pioche / France 2. Accessit du Prix Franco-Allemand du Journalisme 2000. Festival du film historique de Compiegne 2001.

- Passagers de nuit, reportage de 26’. La vie des 250 SDF de l'aéroport de Roissy. Production indépendante. Diffusion Envoyé spécial, France 2. Prix spécial du jury au 7e Festival International du Journalisme d'Angers.

- Les Montagnes de l'Exode, reportage de 26’. La tragédie des Kurdes et l'action de M.S.F. en Turquie, en Irak et en Iran.

La Maladie des Mains Sales, reportage de 26’. L'arrivée d’une épidémie de choléra au Pérou. Production indépendante. Diffusion A2, FR3 – Thalassa, Canal Santé.

La chute du Mur de Berlin, reportage de 26’. Production indépendante. Distribution Sygma.

Fuir à l'Est, reportage de 9’. Un an avant la chute de Ceausescu, l'arrivée massive de réfugiés roumains en Hongrie. Production indépendante. Diffusion M6.

Portraits des sélectionnés Olympiques Libanais, reportage de 7’. Production indépendante. Diffusion A2, FR3, M6.

L'or rose de Sitka, reportage de 26’. La vie des pêcheurs de saumons sur une petite île de l'Alaska. Production indépendante. Diffusion FR3 - Thalassa

 

News et magazines pour France 2

Géopolis en France, Allemagne, Hongrie, Israël, Suisse...

Envoyé Spécial, Stade 2, Thé ou Café, Coupe du monde de football (1994, 1998), J.O (1996) , Athlétisme, Ascension du Mont Cameroun Prix Jansen en 97, Tour de France 1995, série de portraits des spectateurs du Tour. Campagne des législatives de 97. Le ballon d’or au Liberia. G. Weah de retour dans son pays, en guerre. La frégate de Grasse, reportage de 17’. La vie à bord d’un bâtiment de la marine nationale.

Avec l’Unesco : Les abris anti-cyclone reportage de 26’ au Bangladesh. Avec Médecins Sans Frontières (M.S.F.) spots humanitaires sur la Bosnie.

Avec France 3. "Faut pas rêver" : Inde, Russie, Mexique, Cambodge, Laos, France… Les saigneurs des terres rouges, Les bûcherons d’eau douce, Le Bolchoï, Le métro de Moscou, Les diamants du grand Nord, Le trou de Cola, Le métro de Calcutta, L'express Calcutta Bombay, Le rendez-vous…
Le Fantôme de la Place Rouge, documentaire de 52 ’. Le culte de Lénine en Russie, 70 ans après sa mort. Production Interscoop.

Pour Canal+: "24 Heures" CAPA/CANAL PLUS, Préparation et départ du 1er Vendée Globe Challenge.

La 5: Le ghetto de Zurich, 4000 toxicomanes dans un jardin public de Zurich.13’. Sygma TV

  • Garde nationale 2
  • Garde nationale 3
  • Garde nationale 4