Télécharger la version PDF
Histoire secrète de l’antiterrorisme

Documentaire événement

« Histoire secrète de l’antiterrorisme »

Mardi 13 novembre 2018 à 21 heures

france 2
Inédit

Histoire secrète de l’antiterrorisme

Depuis plusieurs décennies, le terrorisme frappe la France. Depuis plusieurs décennies également, des femmes et des hommes luttent dans l’ombre contre le terrorisme. Responsables des services de renseignement, policiers, magistrats sont les sentinelles de l’antiterrorisme. Pour la première fois, ils nous racontent plus de trente années de lutte secrète pour protéger la France et les Français.

 

Avec la voix de Marc Lavoine 

 

Séparation

 

 

RÉSUMÉ DU FILM 

Pour la première fois, les principaux responsables de la lutte antiterroriste en France racontent les secrets de leurs combats, leurs échecs et leurs réussites depuis plus de 30 ans.

Ils sont, ou ont été, de hauts dirigeants des services de renseignement, des procureurs, des juges, des responsables de la police nationale, de la gendarmerie, ou des patrons des unités d’élite. La plupart de ces grands professionnels de l’antiterrorisme ne se sont jamais exprimés.

Depuis plusieurs décennies, ils luttent dans l’ombre contre les réseaux du terrorisme islamiste. De l’attentat de la rue des Rosiers en 1982, à ceux de 2015-2016, ils nous dévoilent leurs enquêtes, leurs forces, leurs faiblesses, leurs émotions. Leur récit collectif est un témoignage exceptionnel sur les coulisses de la lutte antiterroriste, sur l’évolution des menaces et la manière dont le dispositif antiterroriste a dû s’adapter pour faire face à plusieurs vagues d’attentats meurtriers.

 

Séparation

 

NOTE D'INTENTION DU RÉALISATEUR 

L’histoire racontée par ceux qui la font
Pour la première fois, ces hommes de l’ombre qui, depuis des décennies, mènent une guerre secrète contre le terrorisme sont réunis dans un même film et dévoilent de l’intérieur plus de trois décennies d’épreuves et de combats.

Un film d’histoire qui éclaire le présent
La dimension historique permet de replacer les événements actuels dans une continuité où se retrouvent parfois les mêmes acteurs et les mêmes filières. Le recul historique permet de comprendre l’évolution du terrorisme et la constitution du dispositif antiterroriste.

Un film résilient
En racontant et en décryptant les attentats traumatiques de ces dernières années, le film veut aider les Français à se renforcer dans leur détermination à surmonter l’adversité.

Un film grand public
Tout est vrai dans cette histoire, et pourtant, ce documentaire est conçu comme une fiction. Dans sa forme même, mêlant images d’archives et témoignages, le film se construit comme un polar historique haletant, plaçant toujours le spectateur du côté de ceux qui racontent, qui luttent contre le danger, tentent de le prévenir, répondent aux attaques.

Tous les événements racontés, les attentats, les actions, sont restitués dans leur contexte. Mais ils sont perçus tels qu’ils ont été vécus par les sentinelles de l’antiterrorisme à travers un regard intérieur, qui fait comprendre les enjeux, les risques, les choix.

 

Séparation

 

FILMOGRAPHIE

Auteur-Réalisateur 

Patrick Rotman est auteur, scénariste et réalisateur, notamment de grands documentaires ou séries à caractère historique et politique.
Parmi les nombreux titres de sa filmographie : De Gaulle, le dernier roi de France (2017), La Tragédie des brigades internationales (2016), Le Pouvoir (sorti en salles en 2013), Ivo Livi dit Montand (2011), Un mur à Berlin (2009), Chirac (2006, 2 x 105 min), Les Survivants (2005), Été 44 (2004), L’Ennemi intime (2002), La Foi du siècle (1999, 4 x 52 min), François Mitterrand ou le roman du pouvoir (2000, 4 x 52 min), La Guerre sans nom, avec Bertrand Tavernier (1992, 4 heures).

 

Auteur 

Vincent Nouzille est journaliste d’investigation et auteur de documentaires. Il est notamment l’auteur de livres de référence, comme Erreurs fatales, comment nos présidents ont failli face au terrorisme (Fayard / LLL, 2017), Les Tueurs de la République, assassinats et opérations spéciales des services secrets (Fayard, 2015) et les deux ouvrages complémentaires sur les relations franco-américaines de 1958 à 2010 : Des secrets si bien gardés et Dans le secret des présidents. Il est réalisateur et coauteur de documentaires de télévision, notamment Quand la France dit non à l’Amérique, et avec Patrick Rotman, de deux documentaires sur les relations des présidents Mitterrand et Chirac avec leurs homologues américains.

 

 

Séparation

 

 

LES INTERVENANTS

 

Des responsables des services de renseignement

  • Pierre de Bousquet de Florian, directeur de la DST (2002-2007), actuel coordonnateur du renseignement et de la lutte antiterroriste à l’Élysée (depuis juin 2017) ;
  • Yves Bonnet, directeur de la DST (Direction de surveillance du territoire) (1982-1985) ;
  • Jean-François Clair, directeur de la division antiterroriste à la DST (1983-1997), directeur adjoint de la DST (1997-2007) ;
  • Louis Caprioli, directeur-adjoint de la division antiterroriste à la DST (1983-1994), directeur de la division antiterroriste à la DST (1997-2004) ;
  • Bernard Squarcini, directeur central adjoint des RG (Renseignements généraux) (1994-2004), directeur de la DST (2007), directeur de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) (2008-2012) ;
  • Pierre Brochand, directeur de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) (2002-2008) ;
  • Alain Chouet, officier traitant à la direction du renseignement de la DGSE (1972-2000), directeur du renseignement de sécurité à la DGSE (2000-2002).
     

Des responsables de la police judiciaire, de la gendarmerie et des unités d’élites

  • Jacques Poinas, enquêteur à la Brigade criminelle de la police judiciaire de Paris (BC-PJ-PP) (1979-1982), chef adjoint, puis chef de l’UCLAT (Unité de coordination de la lutte antiterroriste) (1992-2003), sous-directeur à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) (2003-2005), conseiller du directeur général de la police nationale (DNPN) pour le Livre blanc sur le terrorisme (2005) ;
  • Roger Marion, chef de la 6e division DCPJ chargé du terrorisme, devenue Direction nationale antiterroriste (DNAT) à la DCPJ (1990-1999), directeur central adjoint de la DCPJ (1999-2002) ;
  • Frédéric Veaux, chef de la Direction nationale antiterroriste à la DCPJ (2001-2006), sous-directeur antiterroriste à la DCPJ (2006-2008), directeur central adjoint DCRI (2010-2012), directeur central adjoint DCPJ (2013-2016) ;
  • Amaury de Hauteclocque, chef de la Section antiterroriste à la PJ de Paris (2001-2004), directeur adjoint de l’UCLAT (2004-2007), patron du RAID (groupe d’intervention de la police nationale) (2007-2012) ;
  • Jean-Michel Fauvergne, patron du RAID (2013-2017) ;
  • Général Denis Favier, chef du GIGN (groupe d’intervention de la gendarmerie nationale) (1992-1997, 2007-2011), directeur général de la gendarmerie nationale (2013-2016).

 

Des magistrats antiterroristes

  • François Molins, procureur de la République de Paris (2012-2018) ;
  • Jean-Louis Bruguière, juge d’instruction antiterroriste, vice-président du TGI de Paris (1982-2007) ;
  • Jean-François Ricard, juge d’instruction antiterroriste au TGI de Paris (1994-2006) ;
  • Marc Trévidic, substitut à la section antiterroriste du parquet de Paris (2000-2003), juge d’instruction antiterroriste au TGI de Paris (2006-2015) ;
  • Alain Marsaud, juge antiterroriste, chef de la section antiterroriste de Paris (1982-1989).