Communiqué du 14 janvier 2020

Télécharger la version PDF
CAÏN © François Lefebvre

Saison 8 - 6 x 52' - 3 soirées inédites

Caïn

Vendredi 07 février à 21.05

france 2 blc
Nous retrouvons Caïn, Legrand et Lucie en plein vaudeville. Stunia et Borel se demandent vraiment comment notre famille SRPJ va pouvoir en sortir victorieuse, l’ambiance est plus que tendue sur les enquêtes. Cerise sur le gâteau, la première investigation se fait au sein de l’armée de  terre.. Or Caïn va très vite suspecter la Colonelle  qui a été le mentor de Lucie quand elle était plus jeune.

Cette histoire révélera que Caïn et Legrand ne peuvent passer au-delà de la rivalité amoureuse et qu’il est temps pour Lucie de reprendre son destin en main. C’est avec beaucoup de tendresse et d’émotion qu’elle finira par annoncer sa volonté de quitter la police et de se reconstruire ailleurs. Pour Caïn et Legrand, c’est un peu le coup de massue !

Pour Caïn, c’est un peu le grand saut dans l’inconnu. Lucie était son repère, et il va devoir naviguer en eaux troubles dans les enquêtes sans boussole. Livré à lui-même, il n’a plus vraiment de limites quand il fait du « Caïn », pour le meilleur et pour le pire.

Mais surprise !  Camille (sa fille)  a décroché un stage au sein du SRPJ. Lui qui se croyait débarrassé de la tutelle de Lucie va se retrouver à gérer sa propre fille qui n’a pas l’intention de faire de la figuration, surtout depuis qu’elle a eu les félicitations de sa prof en psycho-criminologie…

La détermination de Camille ne se limite pas à s’immiscer entre son père et les suspects. Non, elle a un grand projet pour son papa, un grand dessein… Son obsession de la famille recomposée va la pousser à comploter pour que Ben son demi-frère, qu’elle ne connaît pas, revienne à la maison. Pas sûr que ça ne finisse pas par faire exploser la vie de Caïn !

Bref le seul îlot de stabilité dans l’univers de notre flic à roulettes, ça reste encore le concret bien trivial des crimes commis dans la cité phocéenne. Rien de tel pour se ressourcer et retrouver un peu de sérénité, que des duels avec des criminels hors normes, pétris d’humanité et d’inhumanité, histoire de ne pas perdre le goût du jeu et de l’essentiel.

Avec :

Julien Baumgartner (Caïn), Julie Delarme (Lucie), David Baïot (Legrand), Mourad Boudaoud (Borel), Smadi Wolfman (Dr Stunia), Natacha Krief (Camille)
 

 

Résumés par épisode :

 

Episode 63 : « Larmes de combat » 

Auteurs : Philippe LYON et Patrick BENEDEK / Réalisateur : Thierry PETIT
Guests : Elsa LUNGHINI – Grégory QUESTEL

Rien n’est réglé entre le trio amoureux composé de Caïn, Legrand et Lucie… Dans cette équation à trois inconnus, il y en a un de trop ! Et cerise sur le gâteau, cette enquête attise encore un peu plus la tension dans les relations entre Lucie et Caïn parce que la victime est un militaire et que pour Lucie, l’armée était sa famille d’adoption. Caïn a beau promettre qu’il va mettre de côté ses origines anarchistes, Lucie ne le trouve pas très crédible. La seule chose qui va la détendre un peu est la présence de son ancien chef de section, quand Lucie avait fait l’école militaire, Marie Saint-Hilaire. C’est elle qui doit leur faciliter le travail d’enquête au sein du régiment… Enfin ça, Caïn n’y croit pas vraiment.

 

Episode 64 : « Prédictions »

Auteurs : Jean-Marie CHAVENT – Luc CHAUMAR – Philippe LYON – Patrick BENEDEK / Réalisateur : Thierry PETIT
Guests : Sandra VALENTIN – Renaud LEYMANS

Une voyante, Sandra Vernon, débarque au SRPJ pour déposer… Elle a été témoin d’un meurtre… dans une de ses visions ! Cela fait beaucoup rire Caïn jusqu’au moment où le témoignage coïncide avec une disparition réelle. Nos policiers vont très vite avoir un suspect, un garagiste qui collectionne les femmes comme d’autres les voitures… et un cadavre ! Mais comment prouver sa culpabilité, alors qu’elle ne repose que sur les sciences occultes et que la science de la médecine légale bute sur un os ! Un second crime va permettre à Caïn de retrouver un peu de clairvoyance dans cette affaire décidément très étrange… Caïn, le matérialiste, ne résistera pas, en tout cas, à son désir de questionner Sandra sur son avenir avec Lucie.

Episode 65 : « La 13 ème victime »

Auteur : Mathieu LEBLANC / Réalisateur : Bertrand ARTHUYS
Guests : Thomas JOUANNET – Isabelle RENAULD

Il y a 20 ans, Caïn, aspirant policier, arrêtait Samuel Labeyrie – un tueur en série ayant assassiné 13 victimes.
De nos jours, alors que Labeyrie est toujours en prison, un copycat fait surface – et assassine un homme, Damien Odoul… en suivant les exacts mêmes rituels que Samuel. C’est alors que ce dernier appelle Caïn au secours et lui révèle un secret qu’il garde enfoui depuis 20 ans : sa 13 ème victime... ce n’est pas lui qui l’a tuée... mais sa fille – Sara, 15 ans, à l’époque!! Sara dont il a maquillé le meurtre des rituels de ses assassinats pour lui permettre d’échapper à la justice. Sara qui a disparu sans laisser de traces peu de temps après l’incarcération de son père... Sara que Samuel demande à Caïn de retrouver. Car le tueur en est certain : le copycat, c’est elle... c’est sa fille.

Episode 66 : « Mystification »

Auteurs : Akima SEGHIR et Bertrand ARTHUYS / Réalisateur : Bertrand ARTHUYS
Guests : Pierre CASSIGNARD

Caïn enquête sur la disparition de Wanda Zeller lors d'un spectacle de magie devant une salle comble. Seule trace de la victime, du sang qui a éclaboussé la cage de verre dont elle devait s’échapper.
L'enquête s'oriente vers Angel Fox, le mentor et partenaire de Wanda, également son ex-prof. Seul hic, Angel était sur scène au moment du drame. Comment Angel aurait-il pu agresser Wanda alors que tout un public était témoin ? Aurait-il agi avec la complicité d'Anaïs Demonge, amie et rivale de Wanda ? A moins que ce soit Philippe Marquand, ancien partenaire d'Angel, que ce dernier semble encore tenir sous son emprise ….et qu’on retrouvera mort, assassiné avant même qu'on ait pu l'interroger. Tout au long de cette enquête, Caïn va avoir l'impression d'être au cœur d’un spectacle d’illusionnistes grandeur nature où il va avoir du mal à distinguer la réalité de l'illusion. Leurrer ou être leurré, telle sera la question qui va rythmer cette intrigue.

Episode 67 : « Morte un 14 juillet »

Auteurs : Bertrand ARTHUYS – Patrick BENEDEK / Réalisateur : Bertrand ARTHUYS
Guests : Armelle DEUTSCH – Renaud CESTRE

Une jeune choriste faisant partie d’un orchestre de bal populaire est retrouvée morte sous un tas de charbon… Et Caïn qui croyait que la musique adoucissait les mœurs !
Dès qu’il découvre l’un de ses suspects, il est tout de suite comme envoûté par la magie du spectacle, par la voix suave et sensuelle de Gloria. C’est une femme qui s’est donnée comme mission de rendre les gens heureux, ne serait-ce que pour une soirée, le temps d’une danse, d’un pas de deux… Et Gloria se donne sans compter, corps et âme… enfin corps surtout, car sa philosophe du bonheur passe par l’amour et le sexe… Et Caïn aura beaucoup de mal à résister ! Heureusement qu’il y a un autre suspect tout aussi digne d’intérêt, un fan, Lucas, totalement dévoué à son idole. Mais Caïn connaît la chanson… Alors qui sera le maître chanteur de cette mélodie pour un tueur ?
 

Episode 68 : « Belle à crever »

Auteurs : Dominique GOLFIER – Philippe LYON - Bertrand ARTHUYS – Patrick BENEDEK / Réalisateur : Bertrand ARTHUYS
Guests : Romane LUCAS – Alain BOUZIGUES – David MARCHAL

Chiara Valette, connue des youtubers comme Chiara Bella, était en passe de devenir une vraie célébrité à 17 ans à peine. Mais on vient de l'assassiner en direct, en plein tournage d'un de ses clips dans sa propre villa, et Caïn, qui a été indirectement témoin du meurtre, enrage : cette enfant qu'on a tuée, ce pourrait être la sienne. Alors pas de quartier pour l'assassin, que ce soit le père parasite de Chiara qui vivait à ses crochets en délaissant son autre fille, son agent affairiste sans vergogne, son pseudo fiancé qui ne rêve que de « clics » et de célébrité ou l'un de ses admirateurs un peu trop possessif : Caïn va devoir passer de l’autre côté de la toile !