Temps fort

Télécharger la version PDF
La séance cinéma de Via Stella

Cent jours à Palerme

Film policier franco-italien de Giuseppe Ferrara de 1984 avec Lino Ventura

  • Cinéma

  • Déconseillé aux moins de 10 ans - 1h40 - VF

  • Jeudi 28 mai à 20h45

  • Sur France 3 Corse Via Stella

Lino Ventura, majestueux dans le rôle du général Carlo Dalla Chiesa dans "Cent jours à Palerme", ce jeudi 28 mai à 20h45 sur Via Stella

Dans ce film policier inspiré d'une histoire vraie, Lino Ventura interprète le général Carlo Dalla Chiesa, qui après avoir mis un terme aux activités terroristes des Brigades Rouges, se voit confier le poste de Préfet de Palerme. Sa mission, une lutte sans merci contre la Mafia...

Cent jours à Palerme
Film policier franco-italien de Giuseppe Ferrara (1984 - 1h40 - Version française) à voir jeudi 28 mai à 20h45 sur Via Stella

Le général Carlo Dalla Chiesa joué par Lino Ventura dans "Cent jours à Palerme"

Avec Lino Ventura (le général Dalla Chiesa), Giuliana de Sio (Emmanuela Setti Carraro), Lino Troisi (Pio La Torre), Stefano Satta Flores (le capitaine Fontana)...

Le film  
Palerme, fin des années 70. Les différents représentants des institutions, commissaire de police, juge, préfet, député... sont victimes de meurtres sommaires et sanglants perpétrés par la Mafia. Aucun des assassins n'est arrêté.
Pour remédier à cet affront, le gouvernement communiste décide de nommer comme préfet à Palerme le général Carlo Dalla Chiesa (Lino Ventura), qui a réussi à mettre fin aux activités terroristes des Brigades Rouges.
Sa mission, anéantir la Mafia. Une lutte sans merci que Dalla Chiesa mènera contre la "pieuvre" en dépit des réticences de Rome et du danger qu'il encourt...

"Cent jours à Palerme"
Avis

Ce film s'inspire d'une histoire vraie, les 100 derniers jours du général des carabiniers Carlo Alberto dalla Chiesa, Préfet de Palerme, engagé dans la lutte contre la Mafia.
Il sera assassiné à la mitraillette avec sa femme et son garde du corps par un escadron de mafieux le 3 septembre 1982. 
C'est donc un film engagé, au suspense efficace que nous propose ici le réalisateur Giuseppe Ferrara dont la mise en scène est plus proche du documentaire politique que de la fiction.
C'est d'ailleurs par le genre documentaire que le réalisateur a débuté sa carrière. 
Dès les premières secondes du film, le spectateur est plongé directement dans la violence mafieuse et lâche. Un réalisme accentué par l'interprétation remarquable de Lino Ventura, qui par son charisme, intègre parfaitement les codes d'un homme abandonné par le pouvoir politique, qui se lance seul dans un combat désespéré, celui d'anéantir la tentaculaire mafia.
Ce sera d'ailleurs un des derniers grands rôles de l'acteur au cinéma. Cependant, Lino Ventura avouera que le tournage des "Cent jours à Palerme" ne s'était pas "très bien passé". En cause, une relation tendue avec le réalisateur et des divergences d'opinion...

Voir un extrait :