Communiqué du 30 août 2019

Télécharger la version PDF
St-Brieuc

La France en vrai

On a voulu voir Saint-Brieuc - INEDIT

Lundi 2 septembre à 23.05

Bretagne
Dès le lundi 2 septembre, France 3 propose "On a voulu voir..." une nouvelle collection documentaire sur des villes mal aimées, des lieux que l'on traverse sur la route des vacances sans jamais s’arrêter. On a voulu voir six villes à travers la France. Elles n’ont pas de patrimoine de l’humanité, pas de spécialités locales, pas de clubs en Ligue 1. Mais Vierzon, Maubeuge, Saint-Brieuc, Draguignan, Alès et Alençon sont toutes une promesse d’aventures à contre-courant. Dans chaque ville nous partons à la recherche de lieux insolites et de talents de vie. Partout, on y a trouvé des fous de culture, des collectionneurs d’inutile, des entrepreneurs à leur rythme, des inventeurs de nouvelles solidarités. Tous cultivent le bonheur. Tous invitent à un voyage drôle et inspirant. France 3 Bretagne vous propose un voyage à Saint-Brieuc...

 

> On a voulu voir Saint-Brieuc

C’est l’histoire d’une ville de bord de mer…  Sans la mer, une ville qu’on traverse sur la route des vacances sans s’arrêter. Pourtant, dans la ville la plus mal aimée de Bretagne, on trouve un coiffeur champion de France de magie, un bar transformé en cabinet de curiosités, des fous du rail qui jouent au train et des vacances à domicile. Et la mer dans tout ça ? Sur une plage miraculeuse, dans quelques cabanes, souffle un vent de poésie et de liberté. Ca valait le coup de la chercher. On a voulu voir Saint-Brieuc !

(Rediffusion le lundi 16 septembre en 3ème partie de soirée).

 

> Suivi de : Boxe ma vie boxe 

Réalisé par Roland Thépot (52').
Coproduction Aligal Production et France Télévisions .

« Je m’appelle Maud, Maud Hadjas. Je ne suis pas d’ici mais pour vous dire je crois que je suis rentré dans cette ville (Saint-Brieuc) par la bonne porte.La porte, c’est celle de cette salle de boxe qui a changé beaucoup de chose en moi. Ma vie a toujours été un combat et c’est peut-être pour cela que sur le ring, je me sens chez moi. On ne fait pas de la boxe par hasard ! Lenny, William, Béa et les autres, sommes venu dans cette salle parce que nous en avions besoin et parce qu’ici tout nous ressemblait. »

 

 

 

 

recevoir France 3 Bretagne_les canaux