Temps fort

Télécharger la version PDF
Enquêtes de région

L'autre visage de la campagne

Mercredi 3 juin à 23h05 sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Enquêtes de région

Drogue, isolement, pauvreté, pollution... Notre campagne, loin de la carte postale, est au programme de cette nouvelle émission. Au-delà des clichés nous sommes allés à la rencontre de la vie des habitants du monde rural et de leur quotidien parfois inquiétant ou carrément surprenant !
La campagne comme vous ne l’avez peut-être jamais vue...

 

Les reportages "d'Enquêtes de région" 


- Drogues des champs

Un reportage d’Adrien Gavazzi, Franck Menestret et David Martin 
Il y a quelques années, le cannabis était tabou dans la plupart de nos campagnes. Aujourd’hui, sa consommation s’est démocratisée avec l’arrivée des drogues dures. La cocaïne et l’héroïne se revendent à des prix défiant toute concurrence. Un gramme d’héroïne se négocie aujourd’hui à 35 euros, contre 60 euros il y a vingt ans. Un trafic qui explose en zone rurale et qui enferme de plus en plus de consommateurs dans l’isolement. Nous avons suivi ceux qui luttent au quotidien pour accompagner les usagers pris au piège : les associations, les médecins, les gendarmes.   

- Vieillir à la campagne : la peur de l’isolement
Un reportage de Rémy Chidaine et Claude Heudes 
Le quotidien des personnes âgées en milieu rural n’est pas aussi idyllique qu’on pourrait parfois le croire. Certains ont vu leurs enfants quitter leur village, pour d’autres la tranquillité est devenue pesante au quotidien et quand ils se retrouvent sans véhicule, l’isolement devient un risque réel. D’autant que l’accès aux services de santé se complique de plus en plus : des situations que certains essaient de combattre en organisant des réseaux de bénévoles ou de voisins solidaires.

- Nos campagnes polluées
Un reportage de Fanny Borius et Anthony Borlot 
Nos campagnes sont-elles aussi polluées que nos villes ? La question n’est pas anodine. Les sources de pollution sont nombreuses dans le milieu rural bourguignon : industries, utilisation des pesticides, pollution venue des villes. Car c’est un fait : la pollution ne reste jamais où elle est créée, elle se déplace. Une de nos équipes s’est penchée sur deux exemples majeurs de pollution dans notre région : la pollution de l’eau avec ses 17 communes de l’Yonne sans eau potable depuis parfois plus de 2 ans  et la pollution de l’air dû à l’usage des pesticides dans nos vignes mais aussi à l’ozone des villes.

 - Chambres d’hôtes et plus si affinités...  
Un reportage de Laurent Ducrozet et David Martin
C’est un lieu très discret dans un petit village situé à une vingtaine de kilomètres de Besançon. La maison d’hôte de Marc et d’Edith n’est pas référencée dans les guides touristiques  mais sur les sites internet dédiés au …Libertinage.  Ce couple de quinquagénaires est l’un des rares en France à gérer une maison d’hôte pour les couples échangistes et leur formule « pension complète » connaît un vrai succès. Chaque week-end des couples qui viennent, parfois de loin, se retrouvent  pour partager un repas et plus si affinités…  dans une discrétion évidemment totale !

 

Nos invités :


Christine Comas, animatrice du Secours Catholique dans le sud du Jura.
Jean-Louis Maitre, maire de Commenailles (Jura).
Michel Jullier, propriétaire d’un salon à Lausanne.
 

Toutes les infos sur bfc.france3.fr

 

Suivi d'un documentaire dans la case LA FRANCE EN VRAI

LES VACHES N'AURONT PLUS DE NOM

Un film réalisé par Hubert Charuel

Coproduit par France 3 Grand Est / Douk-douk Productions

 

Les vaches n'auront plus de nom

 

"Ma mère, mon père, les vaches et moi : c’est notre vie depuis que je suis né. Tout le temps, tous les jours.

Mais les choses vont changer. Mon père prend sa retraite qu’il attendait avec impatience. 
Ma mère et ses vaches vont déménager dans une autre exploitation. 
La ferme de mes parents va disparaître parce que je ne l’ai pas reprise. 
Ma mère ne veut pas que ça s’arrête mais elle va devoir tourner la page la plus importante de sa vie
."

Comme un journal personnel, émouvant et drôle, Hubert Charuel nous partage les raisons qui l'ont poussé à ne pas reprendre la ferme laitière de ses parents, en témoignant du quotidien de l'exploitation, des transformations du métier, des liens avec le troupeau de vaches, …

Un bel hommage à ses racines, et à Germaine, la seule vache que sa mère Sylvaine a gardée de son ancien troupeau !