Temps fort

Télécharger la version PDF
Soirée documentaires

"Panseurs de secret" suivi de "Le ski made in Jura"

Lundi 14 janvier après le Soir 3 sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Radiesthésiste

" PANSEURS DE SECRET " 

Un film réalisé par Philippe Rouquier

 

croix et geste

 

A mi-chemin entre un documentaire anthropologique et scientifique, une exploration d’une des figures les plus méconnues de la culture populaire de l‘hexagone : les guérisseurs, ou « panseurs de secrets ».

Ce film donne la parole aux coupeurs de feu, leveurs de verrues, de zona, d’eczéma, toutes ces personnes qui soignent par un don et qu’on regroupe sous le nom de Panseurs de Secret.
"Panseurs de Secret" n’est pas une enquête sur le paranormal mais un témoignage sur cette pratique très répandue en France. Les témoignages sont décryptés par les meilleurs spécialistes. De l’ethnologue au neuroscientifique en passant par les prêtres exorcistes, chacun prend la parole pour expliquer ce qu’il sait de cette pratique. Ce sont des vies d’études, des expériences inédites, bases d’un savoir, de découvertes que nous dévoilons ici pour vous permettre de partager au plus près cette pratique ancestrale toujours vivante aujourd’hui.

 

" LE SKI MADE IN JURA " 

Un film de Laurent Lutaud

 

SKI JURA

 

Le ski fait partie de l’histoire et de la culture du Jura. Utilisé  autrefois comme moyen de déplacement, il a permis aux populations locales de s’affranchir des distances et de s’émanciper des hivers rigoureux. De nombreux paysans du Haut-Jura ont façonné leurs propres skis, dans les épicéas du massif. Certains héritiers de cette tradition se sont mis à les fabriquer à plus grande échelle, comme les skis Vandel à Bois d’Amont, connus dans le monde entier. L’engouement pour les sports d’hiver au début du XXème siècle a favorisé l’essor du ski dans le Jura, en particulier aux Rousses, l’une des premières stations de sports d’hiver française. Le ski a permis de limiter l’exode rural et de maintenir une agriculture de montagne sur ce territoire aux hivers rigoureux. Combien d’éleveurs, de bûcherons ou de paysans sont également pisteurs, moniteurs de ski ou conducteurs de ratrack ? Le ski occupe aujourd’hui une place importante dans la vie économique du massif jurassien.

Depuis le début du XXème siècle, le ski s’est profondément inscrit dans la culture et l’histoire du Jura. Plusieurs générations de champions de ski sont nées ici : en 1964, Léo Lacroix devient le premier jurassien champion olympique de ski alpin. Il porte la renommée du territoire à l’internationale en créant les skis Lacroix, chaussés par le Roi d’Espagne ou le Président Ford. La station des Rousses, berceau du ski nordique, est l’une des premières stations de sports d’hiver française. Une véritable « usine » qui tourne 24h/24 grâce à ses saisonniers passionnés, malgré des saisons de plus en plus difficiles. Mais l’engouement des skieurs ne faiblit pas : le ski « made in Jura » a encore de beaux jours devant lui.

En hiver dans le Jura, près de 10000 travailleurs saisonniers vivent de la neige. Moniteurs de ski, pisteurs secouriste ou conducteurs de ratrack, ils sont maçons, charpentier ou agriculteurs en complément d’activité estivale.