Dossier de presse
Télécharger la version PDF
Des rencontres inédites avec celles et ceux qui font vivre notre région

Ils sont les Pays de la Loire

À voir du 22 décembre 2018 au 6 janvier 2019 à 11h55 et 18h55

Ils sont les Pays de la Loire

 

 

Avec le soutien de 

Région Pays de la Loire

Présentation

Ils sont les Pays de la Loire

Durant les fêtes de fin d'année, France 3 Pays de la Loire vous propose de partir à la rencontre de ceux et celles qui font les Pays de la Loire. Passion, partage et émotions : "Ils sont les Pays de la Loire" vous donne rendez-vous chaque jour du 22 décembre au 6 janvier à 11h55 et 18h55

Ils sont chefs d'entreprise ou bénévoles, agriculteurs, sportifs, artistes, scientifiques, artisans... Ils sont nés en Pays de la Loire ou arrivés plus tard avec la même envie : y rester. Ils sont surtout passionnés et leur enthousiasme est communicatif.

Une paludière, un ingénieur, une apicultrice, un artificier, un conducteur de train à vapeur, un skipper... Voilà quelques-uns de ces 40 acteurs ligériens aux profils variés, qui par leur action ou leur personnalité, participent au dynamisme d'un territoire auquel ils sont très attachés.

 

Retrouvez l'ensemble de la collection en ligne sur YouTube

Portraits

  • Matthieu Perraud

    Il sont les Pays de la Loire
  • Fanny Aujard

    Ils sont les Pays de la Loire
  • Jean-Henri Pagnon

    Ils sont les Pays de la Loire
  • Aude Courtel

    Aude Courtel

Épisodes

Programmation

samedi 22 décembre : Jocelyne Rivalin, Arbitre de foot à Bouin (85)
Toute petite déjà, elle suivait son père sur les terrains, qui était arbitre de football. Jocelyne a commencé à pratiquer sa passion à 17 ans. Aujourd’hui à 54 ans, elle est arbitre de football officiel pour le district de Vendée et arbitre plus de vingt matchs par saison. Tous les weekends en saison, elle se retrouve sur un terrain. 

samedi 23 décembre : Vincent Brault, co-fondateur d’Echologia à Louverné (53)
En 2010, après un demi-siècle d'abandon, le site Echologia a été acheté par 2 jeunes Mayennais qui lui ont redonné vie : Vincent Brault et Guillaume Beucher, deux amis d’enfance. Ils ont fait le pari fou de transformer cette ancienne carrière de fours à chaux en site éco-touristique moderne, baptisé Echologia. Un parc de loisir et des hébergements insolites sont aujourd’hui proposés au cœur des carrières de Louverné.

lundi 24 décembre : Pierre Régnier, co-fondateur de Velco à Nantes (44)
En 2016, Pierre Régnier cofonde la start-up nantaise VELCO. Le principe : un guidon connecté baptisé le "Wink", aujourd’hui breveté. Ce guidon permet de sécuriser la pratique du vélo. En plus de phares pour la conduite de nuit, le guidon dispose de lumières permettant d’indiquer au cycliste la direction à suivre en fonction du trajet programmé sur son mobile. Un système de géolocalisation permet d’être alerté et de localiser son vélo en cas de vol. 

mardi 25 décembre : Sophie Dugué, apicultrice et éleveuse de reines à Le Grand Lucé (72)
Apiculteurs professionnels depuis 1986, Sophie Dugué, son mari et sa fille sont apiculteurs en Sarthe. Originaire d’Indre et Loire, c’est le hasard et un coup de cœur qui ont mené la famille à s’installer au Grand Lucé. En plus des 300 ruches pour la production de miel, Sophie travaille à un élevage de reines qu’elle envoie aux quatre coins de la France à d’autres apiculteurs pour qu’elles soient réintroduites dans des ruches qui n’ont pas de miel.

mercredi 26 décembre : Alain Tannier, commissaire bénévole aux 24h du Mans (72)
Depuis sa première édition en 1923, cette course mythique réunit, année après année, toujours autant de passionnés de vitesse qui se donnent rendez-vous autour de cette boucle de 13,629 km traversant campagne et forêts en lisière de la ville du Mans.
Petit, Alain découpait déjà les articles de journaux sur les 24 Heures. Il s'y rend pour la première fois en 1962, à 11 ans et ça marque le début de l’histoire. Il devient commissaire bénévole en 1979 sur la piste puis dans les stands. Sur les stands, il orchestre une grande fourmilière qui s’anime avec les équipes, mécaniciens, commissaires, médias… Le tout en revendiquant son statut 100% bénévole, "juste pour le plaisir".

jeudi 27 décembre : Cléa Malbezin, artisan verrier co-fondatrice des Demoiselles d’Anjou à Les Ponts-de-Cé (49)
Cléa et Manon sont deux sœurs. Diplômée d’un master design pour l’une et d’un BTS technico-commercial pour l’autre, elles se sont lancées dans l’aventure d’artisans verriers en septembre 2017 et ont créé leur atelier de verrerie, spécialisé dans la création d’assiettes et accessoires de table à destination des particuliers et de chefs étoilés de la région.

vendredi 28 décembre : Florent Bonhomme, pilote de Loire sur  l'Estuaire de la Loire vers Saint-Nazaire (44)
Leur cœur de métier ? Prendre les navires au large, les rentrer dans l'estuaire et assister le capitaine pour les manoeuvres (parfois délicates) d'accostage et d'appareillage. Florent Bonhomme est pilote de Loire. Il contribue à la sécurité des navires, des équipages et des usagers des ports comme Saint-Nazaire.  Auparavant, il a exercé comme capitaine de la marine marchande.

samedi 29 décembre : Ludivine Avignon, pompière à Saint-Mars-d’Outillé (72)
Secrétaire médicale au Mans, Ludivine a décidé de devenir sapeur-pompier volontaire suite à un accident chez elle où son fils fut pris en charge par une femme pompier. Originaire de la Sarthe, cette jeune maman consacre désormais certaines nuits et weekends à venir en aide à la population alentour, ou à réaliser des exercices à la caserne de de Saint-Mars d’Outillé

dimanche 30 décembre : Mathieu Portero, surfeur et shaper à Olonne-sur-Mer (85)
Né en Région parisienne, Mathieu Portero, 32 ans, a ses attaches aux Sables d’Olonne. À la fin de son master mécanique et matériaux, il se lance : il sera « shaper » (sculpteur). Aujourd’hui, Mathieu Portero imagine et fabrique des planches sur mesure, un savoir-faire haut de gamme, reconnu par les champions de la glisse. La jeune garde du surf français est séduite par ses planches Daddy Seal personnalisables et 100% Made in France.  

lundi 31 décembre : Jean-Henri Pagnon, coutelier et fondateur des Couteaux Morta à Saint-André des Eaux (44)
A la manœuvre d’une barque à fond plat, Jean-Henri Pagnon part à la recherche de "l'ébène de Brière", un bois de chêne enfoui dans la tourbe depuis 5.000 ans, avec lequel il fabrique des manches de couteaux haut de gamme. Accompagné de son chien Figaro, il fouille le sol avec une sonde en inox, longue d'environ un mètre, légère et résistante. C'est ensuite dans son atelier "JHP" à Saint-André-des-Eaux qu'il troque le chapeau contre un masque de protection. Là commence le façonnage des plaquettes de morta, qui formeront les manches des 500 couteaux, de poche et de table, que cet autodidacte fabrique chaque année. 

mardi 1er janvier : Fanny Aujard, comédienne, chanteuse et danseuse au Puy du Fou à Les Epesses (85)
Originaire de Vendée, Fanny, jeune comédienne et chanteuse rêvait d’intégrer un jour le Puy du Fou. Voilà chose faite ! Elle tient aujourd’hui le rôle principal d’un des spectacles du parc, « Le Café de la Madelon », un cabaret façon Belle époque où la jeune femme chante danse et joue la comédie.

mercredi 2 janvier : Matthieu Perraud, pêcheur professionnel et fondateur de Vent d’Soulair à Saint-Florent-le-Vieil (49)
Matthieu Perraud est un pêcheur professionnel (dixième génération d’une famille de pêcheurs de Loire) à Saint-Florent le Vieil. En 2013, il fait construire une toue cabanée pour le transport de passagers, afin de faire découvrir le fleuve et partager sa passion pour la Loire. Pendant les balades, Matthieu évoque son métier de pêcheur ou encore les variations du niveau du fleuve entre l’été et hiver à bord de son bateau de 12 mètres de longueur sur lequel il peut embarquer jusqu'à 12 passagers.

jeudi 3 janvier : Aude Courtel, paludière de la presqu'île de Guérande à Asserac (44)
Après un travail dans la communication, Aude, 46 ans, a opéré une reconversion totale il y a 15 ans : elle est revenue sur ses terres natales, sur la presqu'île de Guérande et est devenu paludière aux côtés de son père installé non loin de chez elle. Aujourd'hui, son métier dépend entièrement des conditions climatiques. À Asserac, à une quinzaine de kilomètres de Guérande, Aude est fière et heureuse de ce choix. En mai, elle récolte la fleur de sel. 

vendredi 4 janvier : Sébastien Legendre, boulanger à Laval (53). 
La boulangerie Jules a décroché 4 fois le prix départemental de la meilleure « tradition ». Une fierté pour les Mayennais. Sébastien Legendre et sa sœur Sonia ont repris la boulangerie. Ce digne représentant de la jeune génération de vrais boulangers, natif de Meslay-du-Maine, n’a de cesse d’écouter les conseils des clients, de leur offrir de la nouveauté. 

samedi 5 janvier : Nathalie Lemire, éleveuse de chèvres, membre de « Bienvenue à la Ferme » à Thouarsais Bouildroux (85)
Les membres du réseau « Bienvenue à la Ferme » s’engagent à proposer des produits fermiers de qualité, à offrir à leurs hôtes un accueil personnalisé et professionnel dans un environnement soigné, et à être ambassadeur d’une agriculture durable et responsable, enracinée dans les terroirs. En Vendée ce ne sont pas moins d’une cinquantaine d'exploitations agricoles qui adhère à ce réseau. A Thouarsais Bouildroux, Nathalie Lemire et son mari en font partie. Ils sont éleveurs de chèvres et vendent leurs fromages directement à la ferme.

dimanche 6 janvier : Jean-Pierre Dupont, mécanicien et conducteur du train à vapeur vendéen à Mortagne-sur-Sèvre (85)
Bleu de travail, gants, casquette vissée sur la tête et lunettes de protection sur les yeux, Jean-Pierre Dupont est le conducteur de la ligne ferroviaire qui relie Mortagne-sur-Sèvre aux Herbiers. Une ligne un peu particulière, qui embarque les touristes dans un voyage à bord de trains à vapeur du début du XXe siècle, rénovés et entretenus par les bénévoles de l'association des Chemins de fer de la Vendée (CFV).