Communiqué du 04 mars 2019

Télécharger la version PDF
Marielle Karabeu

Annonce tournage

OPJ, Pacifique Sud

3ème feuilleton de France Télévisions

Nouvelle-Calédonie

OPJ, Pacifique Sud

Un feuilleton de 10 enquêtes policières

Un format inédit : 50 x 26' / 20 x 52' / Transmédia

 

OPJ, Pacifique Sud répond à l'ambition de France Télévisions d'ancrer sa politique de création, notamment dans les feuilletons, en accompagnant et valorisant les compétences dans les métiers de production de fiction, avec toutes les régions françaises, y compris en Outre-mer. Ainsi l’équipe technique de ce 3ème feuilleton du groupe comptera une quarantaine de Calédoniens, cinq Réunionnais -ayant collaboré précédemment sur CUT- et une petite dizaine venus de l'Hexagone. 200 Calédoniens composeront le casting incluant rôles principaux, secondaires et figuration. 

Sur une idée originale de Bertrand Cohen

Arches et épisodes écrits par Eugénie Dard (Directrice de collection), José Caltagirone, Emmanuelle Dupuy, Juliette Gilot et Charlotte Joulia

Réalisateurs : François Bigrat et Matthieu Vollaire

Produit par : Terence Films, avec la participation de France Télévisions, France Ô, Le Réseau des 1ère et TV5 Monde, avec la participation du fonds de soutien à la production audiovisuelle et cinématographique de la Nouvelle-Calédonie, en partenariat avec le CNC

Producteurs Terence Films : Bertrand Cohen et Stéphane Meunier

 

Barre-separatrice

 

RÉSUMÉ

La série raconte la vie quotidienne d’un groupe d’enquêteurs d'une brigade de police judiciaire en Nouvelle-Calédonie.

La saison 1 d’OPJ, Pacifique Sud met en scène Clarissa, commandant de brigade d’origine réunionnaise, dans un quartier populaire de Nouméa. Aussi brillante qu’obstinée, pivot de l’équipe, Clarissa mène de front sa vie de famille. Veuve, elle élève seule ses deux adolescents.

Yaëlle Trulès, artiste et comédienne, a été choisie pour interpréter Clarissa.  

A l’instar des fictions et feuilletons du groupe France Télévisions, cette nouvelle création s'ancre dans le quotidien et aborde les aspirations et les maux qui traversent la société contemporaine. Au travers des personnages de cette équipe de policiers, la série raconte, à sa manière, le vivre ensemble, et explore les spécificités historiques, culturelles et sociétales des Outre-mer.

Une seule et même enquête se déroulera sur cinq épisodes de 26' (1 semaine de diffusion) ou sur 2 x 52' (une soirée). Un tempo qui permet dans l’écriture un équilibre entre polar et vie personnelle.

OPJ sera donc une série à la fois quotidienne et policière, au ton et au tempo particuliers, montrant des femmes et des hommes pris entre deux fronts, tout aussi prenants et cruciaux l’un que l’autre, dans la singularité visuelle et culturelle de la Nouvelle-Calédonie.

 

Barre-separatrice

 

TRANSMÉDIA

Avant même la diffusion de la première saison d’OPJ, Pacifique Sud, les internautes pourront faire la connaissance de deux fortes personnalités de la série : Kelly et Agathe.

À travers de centaines de contenus (photos, vidéos, vidéo 360°, live, stories) postés quotidiennement sur Facebook et Instagram, Kelly et Agathe nous invitent à partager leurs bonheurs, leurs passions et leurs dilemmes.

Pour Kelly, viscéralement attachée à son île, les réseaux sociaux sont un moyen de partager son attachement à son identité et sa culture mélanésienne. Dernière recrue de la brigade, c'est une jeune geek de 21 ans, fonceuse et ambitieuse. Une jeune femme qui vit avec son temps, mais née et élevée au sein d’une tribu Kanak, elle a à cœur de montrer les richesses de sa terre natale et de sa culture ancestrale. Sa relation parfois ambigue avec Jackson, son co-équipier, va également se dévoiler autrement sur les réseaux sociaux.

Pour Agathe, comme pour toute adolescente de 17 ans, les réseaux sociaux sont tout simplement vitaux ! Mais peut-être plus encore pour elle. Car après avoir brutalement perdu son père il y a deux ans, Agathe a besoin de sa communauté pour trouver sa voie. Entre un deuil douloureux, des relations conflictuelles avec sa mère et des histoires sentimentales compliquées, elle se livre à ses amis. Elle partage ses doutes, ses complexes, ses déceptions amoureuses, mais aussi son amour pour la danse. En testant ses limites, Agathe se mettra parfois en danger, frôlera souvent la catastrophe mais grandira grâce aux échanges avec ses fans et à leurs conseils.

Les interactions régulières avec ces deux personnages jeunes, en pleine construction permettront une immersion dans leur « vie réelle », approfondissant leurs émotions et leurs sentiments.