Communiqué du 09 avril 2019

Télécharger la version PDF
Vincent Dubroca en cuisine

Enquêtes de région

Mardi 16 avril à 21H sur .3NoA

NoA
Mardi 16 avril à 21h00

Gastronomie : pourquoi courir après les étoiles ?

sur France 3 NoA

Gastronomie : pourquoi courir après les étoiles ?

La cuisine du Grand Sud-Ouest est régulièrement vantée pour ses qualités de "tradition" et (ou) d'inventivité. Mais la Nouvelle-Aquitaine ne compte qu'un chef triplement étoilé : Michel Guérard. Enquêtes sur des chefs et des établissements, qui défendent un "savoir-faire" d'aujourd'hui, et qui tentent aussi, de se réinventer.

Trois reportages :

  • Les tomates de Jacky - 

Dans la Vienne, un producteur de tomates, joue la carte de l'excellence. Entre simplicité, bon sens et amour du produit, Jacky a séduit de grands chefs parisiens qui  désormais n'imaginent plus se passer de ses cultures ! 
Enquête sur un goût d'exception.

  •  "Demain... je serai chef !" -  

Les coulisses d'un lycée hôtelier... Portrait croisé de deux jeunes qui ont choisi la voie des cuisines.
Enquêtes sur des vocations qui ne laisse pas de place aux état d'âme.

  • La cuisine, une affaire de famille - 

Deux frères cuisiniers, et fils de "chef"... L'un travaille avec son père dans l'établissement familial, l'autre a choisi de vivre sa propre aventure en ouvrant son restaurant.
Enquêtes sur la transmission d'un savoir-faire.

 

Les invités de Vincent Dubroca :

  • Fabien Feldmann, chef de « l’Imprévu » à Biarritz (1 étoile au Michelin).
    Cet allemand a épousé le Pays Basque. Ce cuisinier combat la cuisine « prétentieuse » au profit de la qualité et du naturel.
  • Les frères Ibareboure :  Xabi (le chef cuisinier) et Patrice (le chef pâtissier) ont pris la suite de leurs parents. Et ce n’est pas qu’une histoire de famille… à la poursuite d’une deuxième étoile au guide Michelin.
  • Oline Ibareboure : elle assure la mise en scène de l’établissement des frères Ibareboure.
  • Bruno Oliver : chef qui a abandonné les étoiles pour un food truck. Mais l’excellence le poursuit. Petit-fils de Raymond Oliver et fils de Michel Oliver, Bruno a toujours baigné entre marmites et télévision.