Les chemins de l'école - Volume 2

Les chemins de l'école - Volume 2

En VOD le 11 septembre et en DVD le 27 septembre

les chemins de l'école

Loin de notre monde, sur des terres inconnues, des enfants déplacent des montagnes pour aller à l’école...

Mabally, Nasta, Alfredo, Luminita, William, Niessa, Nicol, Stas, Chanda, San et Waï vivent à des milliers de kilomètres les uns des autres, mais partagent le même espoir d’un avenir meilleur grâce à l’éducation. Dans les épisodes de cette deuxième saison, le défi pour tous ces enfants reste le même, qu’ils se déplacent à pied ou en traîneau, qu’ils traversent des forêts obscures, des montagnes ou les sentiers de terre des bidonvilles, qu’ils soient Pygmées, bergers, vendeurs à la sauvette, nomades ou ramasseurs de charbon. Leurs périples nous font découvrir des lieux où accéder au savoir reste une aventure. 

Après le succès du film SUR LE CHEMIN DE L’ÉCOLE (César du Meilleur Documentaire en 2014), partez à la découverte de nouveaux destins hors du commun !

Visuel 3D DVD

 

Épisodes

1 - Le chemin de l’école de Mabally, Nasta et Alfredo (Cameroun, Mayotte, Mexique)

Mabally, 13 ans, est un Pygmée Bagyeli. La forêt équatoriale où il vit avec sa famille est le seul monde qu’il connaît. Chaque trimestre il doit traverser la jungle pour rejoindre sa classe de cm2. Plus de trois heures de marche dans les collines glissantes de glaise du Sud-Cameroun.

Nasta est arrivée une nuit à Mayotte dans les bras de sa mère sur une barque clandestine, quand elle avait 4 mois. Petite fille sauvée des eaux, elle traverse quatre fois par jour son bidonville pour aller à l’école. A 9 ans Nasta, marche seule dans ce labyrinthe de tôles ondulées. Une heure et demie passée dans la poussière d’un chemin de terre.

Alfredo est aveugle de naissance. Il n’a jamais vu la mégalopole mexicaine. De Mexico, il perçoit la puissance, les grondements, les odeurs, la chaleur. Chaque jour il traverse du nord au sud la troisième plus grande ville du monde pour rejoindre son école qui accueille les enfants malvoyants.

2 - Le chemin de l’école de Luminita, William, Niessa et Nicol (Roumanie, Pérou, Philippines)

Luminita, 9 ans, vit à Inelet, un minuscule village isolé dans le massif des Carpates, en Roumanie. Chaque matin, elle parcourt les sentiers de montagne où rôdent des chiens sauvages. Plus d’une heure dans une nature aussi majestueuse qu’hostile.

William habite dans le petit village de Chala Pampa, au Pérou, la plus ancienne civilisation d’Amérique. A 12 ans, William marche plus de 2 h et demie et affronte près de 1000 mètres de dénivelé pour rejoindre avec ses frères et sœurs, les seules écoles de la vallée.

Nicol et Niessa vivent dans une immense décharge à ciel ouvert où plane une odeur pestilentielle. Elles sont les rares filles du bidonville à aller à l’école. Chaque jour, leur traversée de Manille dure 3 heures. Au milieu du trafic assourdissant, elles marchandent quelques babioles sur le chemin de leur classe.

3 - Le chemin de l’école de Stas, Chanda, San et Waï (Sibérie, Inde, Birmanie)

Stas, 7 ans, a toujours vécu dans l’immensité glacée des plaines de Sibérie. Mais sa vie va changer ; il doit intégrer un internat pour l’année scolaire à venir. Pour s’y rendre, il faudra plusieurs heures en traîneau et ne pas manquer l’hélicoptère qui assure le ramassage scolaire de tous les enfants nomades de la région.

Dans le village de Chanda, 10 ans, tout le monde travaille à la mine. Aussi jeune soit-elle, elle ne déroge pas à la règle. Tous les matins, à l’aube, elle y débute sa journée. Ce n’est qu’après qu’elle peut enfiler son uniforme scolaire et se mettre à rêver d’un ailleurs. Elle marche une heure dans l’atmosphère irrespirable d’une des zones les plus polluées au monde.

San et Waï connaissent les temples de Birmanie comme leur poche! Ils les arpentent dans l’espoir de vendre des dessins aux touristes de passage. C’est à ce prix qu’ils pourront étudier, après deux heures de marche à travers rizières et temples.

Bande-annonce

Bande-annonce

Que sont-ils devenus ?

photo franklyn et olivier

Depuis la sortie du film SUR LE CHEMIN DE L'ECOLE en 2013, plus de 2 millions de spectateurs ont été touchés par le formidable désir d'apprendre de ces enfants pour lesquels l'éducation est une promesse de liberté. Nous avions ensuite découvert le quotidien de Franklyn, Olivier, Devi, Youssef et Cho dans la première saison de la série LES CHEMINS DE L'ECOLE, qui était inspirée du film documentaire.

Que sont-ils devenus aujourd'hui ?

A Madagascar, Franklyn a bientôt 17 ans et est en 3ème. Son frère Olivier va avoir 18 ans et sera en seconde cette année. Ils font toujours, et ce chaque semaine, le long chemin entre leur village et Betioky où ils sont scolarisés. La petite case où ils vivent seuls toute la semaine est aujourd'hui mieux équipée : lits, matériel de cuisine et d'hygiène, lampe solaire... Leurs repas sont plus copieux et ils poursuivent leurs scolarité avec beaucoup de courage !

En Inde, lorsque nous avions rencontré Devi en Mars 2014, elle avait 13 ans.Toujours prête à parcourir des kilomètres à travers plaines et bras de mer pour atteindre son école à Kusumpuram, Devi est cette année en classe 10 (équivalent de la seconde) à l’école publique située à 2 kilomètres de son village. 248 élèves viennent de 7 villages voisins pour étudier dans cette école.

En Cisjordanie, Youssef a 15 ans. C’est un jeune Bédouin palestinien, qui vit dans le rocailleux désert de Wadi Abu Hindi avec sa famille dans la zone C des territoires occupés, sous contrôle israélien en Cisjordanie. Chaque matin, pour aller à l’école, seul avec son âne, il entreprend un dangereux trajet à travers les rocailles, non loin des patrouilles militaires Notre partenaire local, EDUCAID, qui oeuvre pour l’éducation des enfants en Palestine, nous permet de suivre au plus près Youssef. Chaque trimestre un membre de EDUCAID rencontre Youssef, ses enseignants et nous adresse un bilan complet.

Au Vietnam, Cho a aujourd'hui 14 ans. Elle est en 3ème et est pensionnaire de l'internat de son collège situé dans le centre du district de Meo Vac, dans la province de Ha Giang. Ses résultats scolaires sont bons, en particulier en mathématique. Cho aime beaucoup lire et est une élève studieuse : c'est une fierté quand elle rentre chez elle de présenter ses résultats scolaires à ses parents !

L'aventure continue en 2017 avec la saison 2 de la série documentaire !