Dossier de presse
Des jours meilleurs
À partir de dimanche 19 mars à 20.45

Prix du public du Meilleur programme court
Festival de Luchon 2017

Après Loin de chez nous, Dead Landes et Hero Corp, France 4 présente une nouvelle fiction originale avec, pour la première fois, une série humoristique.

Des jours meilleurs traduit notre ambition de proposer des séries distinctives, parce qu’elles racontent les familles contemporaines et parce qu’elles sont conçues en tenant compte des usages de plus en plus délinéarisés et mobiles.

La série créée par Frank Bellocq est une série intergénérationnelle racontant les aventures de la famille Reynaud à travers le regard de Charlie, une lycéenne et skateuse de 16 ans, incarnée par Marilyn Lima.

Une épopée quotidienne avec Charlie et ses deux potes qui rêvent de liberté. L’univers du skate et les tournages en décor naturel apportent une dimension esthétique et donnent de la fraîcheur et de la singularité à ce programme.

Au festival de Luchon, la série a été récompensée et a reçu le Prix du public dans la catégorie Meilleur programme court TV ! 
 

Tiphaine de Raguenel
Directrice exécutive de France 4

Des jours meilleurs

Résumé

Charlie, Félix et Alberto. 1 fille, 2 garçons, 0 possibilité. 48 ans à eux trois et une vie à faire.

Voici les aventures de la famille Reynaud : une famille de classe moyenne recomposée autour de Charlie, lycéenne et skateuse de 16 ans, rebelle et intelligente, un peu trop même, ce qui crée parfois quelques dissensions entre elle et sa mère, son beau-père ou son demi-frère… Mais elle peut compter sur ses deux meilleurs potes, passionnés de skate, Félix et Alberto.

Ils n’ont qu’un seul désir : quitter cet âge ingrat d’avant la majorité. Et un jour, enfin, quitter « leur bled » et devenir pour le meilleur et pour le pire : des adultes... libres.

Le créateur de la série, Frank Bellocq


« Des jours meilleurs est une série humoristique découpée en épisodes de 3’30’’, véritables petites chroniques modernes familiales autour de Charlie, oscillant entre Malcolm pour les aventures d’une ado entourée de sa famille, Les Années coup de cœur pour sa narration partagée entre émotion et nostalgie, et le film Wassup Rockers, de Larry Clark, pour l’esthétisme et son ambiance jeunes/skate.

Chaque épisode se décline en trois actes sur un thème, déroulant une petite histoire dans laquelle se croisent jeunes et adultes. L’épisode se conclut par la pensée de Charlie, sa “note du jour”, sa morale de la journée, comme un journal intime, qu’elle enregistre sur son smartphone en selfie vidéo…

C’est une série au ton réaliste, drôle et parfois onirique, qui relate donc le quotidien de Charlie et de sa famille. Les relations entre adultes et adolescents. Ses potes et le quartier où ils skatent, dans une petite ville de province où il ne se passe pas grand-chose.

Le skate amène une dimension esthétique et poétique (la glisse), symbolique de liberté et de rébellion relative. Il permet aussi de maîtriser l’histoire de nos trois adolescents de sexes opposés, qui s’ennuient dans leur “bled”, mais avec une passion commune qui leur donne une identité crédible. Le skate, même totalement prétextuel et anecdotique dans la narration de la série, apporte une caractérisation singulière et esthétique à nos héros et au programme. »

Les personnages

Marilyn Lima est Charlie Reynaud

16 ans, fille unique

Ou « demi-fille unique » puisqu’elle a un demi-frère, qui est en revanche un « boloss total ». Charlie est jolie, mature mais sensible, un peu garçon manqué. Elle traîne avec ses deux potes, amis d’enfance, voisins de lotissement, avec qui elle a grandi et tout vécu, du bac à sable au baccalauréat. Ensemble, ils ont une passion : le skate, leur façon d’être libres, d’être à part.

 

Marilyn Lima, jeune actrice montante, a été révélée dans le film Bang Gang, d’Eva Husson, et a été sélectionnée dans la catégorie Révélations aux César 2017.

« Cette série, c’est un peu mon histoire. Je viens de la campagne et quand j’étais adolescente, je rêvais de passer à des jours meilleurs, comme Charlie. En réalité, ces moments de l’adolescence sont fantastiques mais on ne s’en rend pas compte. »

Baptiste Lorber est Mathieu

22 ans, demi-frère de Charlie, en fac de rien à Paris

Il veut devenir chanteur. Fils de François et de sa « fiancée » de l’époque, Chantal, Mathieu rend souvent visite à la famille le week-end…

 

Baptiste Lorber est un auteur, réalisateur et comédien français. Après des études en communication, il lance avec son complice Gaël Mectoob le site 10minutesaperdre. Les vidéos du duo remportent un franc succès et Baptiste Lorber devient alors l’un des pionniers en matière de vidéos sur le Web.

En 2012, il rejoint Le Grand Journal de Canal+. Tour à tour auteur, réalisateur et comédien, il participe à #LaQuestionDeLaFin, puis Shitcom, Le Dézapping du Before et Le Tour du Bagel. Il est aujourd’hui comédien et auteur pour Studio Bagel et continue de sévir sur YouTube avec son binôme et leur chaîne Bapt&Gaël. Ils ont d’ailleurs reçu la visite de quelques personnalités, dont Vanessa Guide, Richard Berry ou Mathilda May.

En 2015, Émile Gaudreault lui offre son premier rôle au cinéma dans Père fils thérapie !, où il joue le fils de Jacques Gamblin.

Anne Depétrini est Estelle

41 ans, la mère de Charlie, qu’elle appelle « Lili »

Elle tient la supérette du centre où tout se vend : du pain, de l’huile de vidange et des préservatifs. Tout le monde la connaît au village, et Charlie vient quelquefois l’aider à tenir la caisse. Maman moderne, sans tabou, elle est plutôt libérée et met parfois sa fille mal à l’aise. Estelle reste très évasive sur son histoire avec le père de Charlie, qui la soupçonne de lui cacher la vérité. Au final, c’est elle qui assure la stabilité du foyer avec son salaire.

 

Ancienne Miss Météo sur Canal+, Anne Depétrini coprésente deux émissions avec Philippe Gildas et participe à de nombreuses émissions télé. En 2010, elle passe derrière la caméra avec son premier film, Il reste du jambon ?.

« Lorsque Frank m’a proposé de jouer, j’ai tout de suite donné mon accord, sans lire les textes. J’aime son écriture, et l’idée de parler de jeunes de la province qui ne se voient jamais à l’écran m’a beaucoup plu. »

Laurent Fernandez est François

47 ans, le beau-père de Charlie

Marié à Estelle depuis sept ans, François pratique un vieux métier souvent déconsidéré : naturaliste taxidermiste. Plutôt vieille école, il ne comprend pas l’humour, est un peu rabat-joie, mais d’une bienveillance rare. Il a un fils, Mathieu, issu d’une première union avec Chantal, qui s’incruste d’ailleurs parfois au déjeuner dominical.

 

Laurent Fernandez a joué dans de nombreux téléfilms (Mystère à la tour Eiffel…) et séries (Engrenages, PJ…). On a aussi pu le voir au théâtre et au cinéma, notamment dans Marius de Daniel Auteuil, 38 témoins de Lucas Belvaux, Les Lyonnais d’Olivier Marchal…

Sophie Mounicot est Chantal

43 ans, la mère de Mathieu

Elle assure le rôle de médecin de famille. Et de gynéco pour les filles… Ce qui n’est pas sans créer quelques petits problèmes de secret médical lors des repas dominicaux. Car Chantal s’incruste souvent le dimanche chez les Reynaud, ce qui met de l’ambiance dans cette famille recomposée, surtout quand elle parle de l’époque où elle était avec François.

 

Sophie Mounicot a été révélée dans la série H de Canal+. Elle a aussi joué dans de nombreuses séries télé (Fais pas ci, fais pas ça, Falco, Boulevard du palais…) et téléfilms, ainsi qu’au cinéma (Hollywoo, Camping 3…).

Léon Plazol est Félix « Néon » Gallard

16 ans, le mec le plus timide d’Europe

Surnommé « Néon » car il pique des phares dès qu’il est un peu bousculé par un événement « extérieur ». Rongé par une timidité maladive, il parle peu. Il dessine très bien et fait beaucoup de croquis. De Charlie même parfois. Al le soupçonne d’ailleurs d’être secrètementamoureux de leur amie, ce dont il se défend avec énergie. Charlie et Al sont ses deux seuls potes, il a deux sœurs plus âgées, des parents séparés et un père qu’il voit rarement.

 

Léon Plazol est un jeune comédien que l’on a pu voir dans la comédie musicale Le Soldat rose et à la télévision dans les séries José et Baron noir

« Ce programme court a un réel esthétisme, le ton est sincère et réaliste et le fait que le tournage ait lieu dans un décor naturel, en province, est assez novateur. J’ai vécu une superbe expérience et une aventure humaine au quotidien. »

Édouard Damestoy est Alberto « Al » Pinto

16 ans

Surnommé « Al » ou aussi « Fiat » (pour Fiat Pinto), le « glandeur » de la bande. Sa passion : faire des conneries. Sûr de lui et sans complexe, il est persuadé d’être le beau gosse du crew, alors que non.

 

Ses parents sont d’origine portugaise, lui se définit comme un Italo-Brésilien né en France. Édouard Damestoy est un jeune skateur professionnel. Surnommé « Casque d’or » dans le milieu des sports de glisse, il est devenu champion de France Espoir 2014 de big rampe (rampe de 3,50 m de verticale minimum !) et de bowl.

« J’ai découvert le monde des tournages télé et j’ai beaucoup appris. C’était comme une petite famille… »

Fiche technique

Série

40 x 3’30’’

Production artistique : Frank Bellocq

Réalisateur : Amir Shadzi

Auteurs : Frank Bellocq, Jean-Luc Cano, Julien Leimdorfer, Gaël Leforestier, Oranne Dutoit, Honorine Crosnier

Producteur : Hervé Bellech

Société de production : Calt Production
Avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine

Tournage dans la commune de Beautiran (Gironde)


En partenariat avec Virgin Radio
 Virgin Radio


Marilyn Lima (Charlie)

Léon Plazol (Néon)

Édouard Damestoy (Al)

Anne Depétrini (Estelle Reynaud)

Laurent Fernandez (François)

Sophie Mounicot (Chantal)

Baptiste Lorber (Mathieu)

Lou Raphaël (Mallory)

Manon Bresch (Cindy)

Carl Malapa (Guillaume)

Cécile Arnaud (Maria)…